1 À propos de la spécification XForms 1.0

1.1 Historique

Les formulaires représentent une partie importante du Web et restent un outil essentiel pour réaliser des applications Web interactives. Les applications Web et les solutions de commerce électronique ont ravivé la demande de formulaires Web améliorés avec des interactions plus riches. Le langage XForms 1.0 répond à cette attente : il apporte un nouveau balisage, indépendant de la plateforme, permettant une interaction en ligne entre une personne (au travers d'un processeur XForms) et un autre agent, généralement distant. Le formulaire XForms succède au formulaire HTML, en profitant des leçons apprises de ce dernier.

On peut trouver d'autres informations sur les origines de XForms à http://www.w3.org/MarkUp/Forms.

1.2 La lecture de la spécification

Cette spécification a été rédigée pour divers types de lecteurs, notamment les auteurs et les développeurs XForms. Nous espérons qu'elle fournira aux auteurs les outils nécessaires pour écrire des documents efficaces, attractifs et accessibles, sans les exposer outre mesure aux détails de la mise en œuvre XForms. Au contraire, les développeurs devraient trouver tout ce dont ils ont besoin pour construire des processeurs XForms conformes. La spécification commence par une présentation générale du langage XForms, avant de préciser les détails techniques des divers composants XForms.

La spécification a été rédigée dans divers formats. En cas de désaccord, c'est la version électronique en ligne du document qui fait autorité.

Ce document emploie les termes peu(ven)t, doi(ven)t et devrai(en)t, conformément au document [RFC 2119].

1.3 Le plan de la spécification

La spécification est organisée selon les chapitres suivants :

Chapitres 1 et 2

Une introduction au langage XForms. L'introduction souligne les principes de conception et comprend un bref tutoriel sur XForms.

Chapitres 3 et suivants

Le manuel de référence du langage XForms. Le corps du manuel de référence se compose de la spécification de XForms. Ce manuel définit le langage XForms et la manière dont les processeurs XForms doivent interpréter les divers composants afin de prétendre à la conformité.

Annexes

Les annexes contiennent une description, dans un schéma XML, du langage XForms, des références et d'autres informations pratiques.

1.4 Les conventions de la documentation

Tout au long de ce document, on utilisera les préfixes d'espace de nommage et les identificateurs d'espace de nommage correspondants suivants :

xforms:
L'espace de nommage XForms (http://www.w3.org/2002/xforms) 3.1 L'espace de nommage XForms
html:
L'espace de nommage XHTML (http://www.w3.org/1999/xhtml) [XHTML 1.0]
xsd:
L'espace de nommage du schéma XML (http://www.w3.org/2001/XMLSchema) [XML Schema part 1]
xsi:
Le schéma XML de l'espace de nommage des instances (http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance) [XML Schema part 1]
ev:
L'espace de nommage XML Events (http://www.w3.org/2001/xml-events) [XML Events]
my:
Tout espace de nommage défini par l'utilisateur

Ce ne sont que des conventions : en pratique, tout préfixe d'espace de nommage peut être utilisé.

Le document utilise les conventions typographiques suivantes pour présenter un matériel technique.

Les termes officiels se définissent de la manière suivante : [Définition : On trouvera la plupart des termes dans le chapitre 13 Le glossaire des termes]. Des liens vers ces termes pourront être mis en exergue si nécessaire.

Les représentations XML des divers éléments dans XForms sont faites en utilisant la syntaxe des modules abstraits de la modularisation XHTML [XHTML Modularization].

Les exemples sont distingués typographiquement :

Exemple : Exemple d'article
Exemple d'article

Les références à des documents externes apparaissent ainsi : [Exemple de référence] avec des liens vers la section des références de ce document.

Exemple de référence
Référence - relié au lien ci-dessus.

On se sert de la convention d'écriture suivante pour les commentaires non normatifs :

Remarque :

Une explication simple ou un avertissement destinés aux lecteurs.