Lisez-moi S.V.P. 

Page de couverture | Retour à la liaison ECMAScript

WebCGM 2.0 : Annexes


Sommaire


A. Remerciements


En plus des rédacteurs nommés de cette spécification, les personnes suivantes ont grandement contribué à la présente spécification WebCGM :

Ces autres personnes-ci avaient grandement contribué à WebCGM 1.0 :


B. Quoi de neuf dans WebCGM 2.0 ?


Cette section est informative (non normative).

  1. Le DOM de WebCGM. Un ajout fonctionnel majeur est un modèle objet de document (DOM) limité de WebCGM, soigneusement adapté aux exigences de WebCGM 2.0 ;
  2. Le fichier XCF de WebCGM. Le deuxième ajout fonctionnel majeur est la définition d'un fichier d'accompagnement XML standard à utiliser avec les applications WebCGM (et apparentées), étroitement intégré au DOM de WebCGM ;
  3. Un modèle d'événements. En annexe de la définition DOM, un modèle d'événement plus détaillé a été établi, permettant à l'utilisateur de définir des gestionnaires d'événements et de les joindre à des objets, en indiquant comment les événéments de type « pick » sont pris en charge tout en restant compatibles avec WebCGM 1.0 ;
  4. Complétant le modèle d'événements, un nouveau sous-élément param s'ajoute à l'élément OBJECT pour permettre la manipulation des événements de type « onload » ;
  5. Une seule image. Alors que ISO CGM:1999 admet plusieurs images indépendantes dans un métafichier, tout comme WebCGM 1.0 à l'origine, les images multiples n'étaient pas considérées dans les exigences de WebCGM. Pour simplifier WebCGM, elles ont été déconseillées dans WebCGM 1.0 deuxième édtion, et sont maintenant supprimées de WebCGM 2.0 ;
  6. La syntaxe de fragment. Quelques petits changements pour les valeurs admissibles, afin de renforcer la règle de l'image unique, mais la structure d'ensemble du fragment reste inchangée pour compatibilité avec l'ancien ;
  7. La syntaxe de fragment et xcfterm. Il est maintenant possible dans le fragment de lien d'indiquer le chargement et l'application d'un fichier d'accompagnement XML avant le premier affichage des graphiques d'une image cible ;
  8. Plus de comportements d'objets. L'ensemble des comportements d'objets pouvant être inclus dans la syntaxe de fragment du lien a été étendu pour offrir plus de contrôle à l'utilisateur. Un ensemble de comportements est construit à partir d'une syntaxe EBNF en combinant orthogonalement un terme de navigation et un terme de mise en évidence. Les trois comportements de WebCGM 1.0 sont déconseillés ;
  9. L'élément grnode. WebCGM 2.0 définit un mécanisme de regroupement purement graphique, un « nœud graphique » (graphical node), qui regroupe les primitives graphiques en une structure d'application mais refuse les attributs ou propriétés associant de l'intelligence aux objets ;
  10. De nouveaux attributs APS. WebCGM 2.0 définit de nouveaux attributs APS de type visibility et interactivity applicables à la plupart des types d'objets (APS) ;
  11. Les propriétés de style. Pour une utilisation dans le DOM et le fichier XCF, WebCGM 2.0 définit un ensemble de propriétés de style (couleur du texte, graisse du trait, etc.) qui écrase temporairement (pour la durée d'une session DOM ou d'une session de visualisation) les attributs CGM correspondants de l'image et des nœuds APS visés ;
  12. Adresse URI contre adresse IRI. Unifiant les différentes interprétations des mises en œuvre WebCGM 1.0, WebCGM 2.0 clarifie l'utilisation des adresses IRI (Internationalized Resource Identifier) pour référencer les ressources et décrit leurs traitements par les agents avant leurs transferts aux résolveurs URI (URI resolvers) ;
  13. Caractéristiques obsolètes. Plusieurs caractéristiques déconseillées précédemment dans WebCGM 1.0 sont devenues obsolètes (supprimées de WebCGM 2.0) ;
  14. Caractéristiques déconseillées. Plusieurs caractéristiques de WebCGM 1.0 sont déconseillées dans WebCGM 2.0 (seront peut-être supprimées dans une prochaine révision) ;
  15. Les bibliothèques de symboles. Cette possibilité existait dans WebCGM 1.0 mais a été supprimée de WebCGM 2.0 à cause du manque d'intérêt (POLYSYMBOL, plusieurs éléments SYMBOL LIBRARY, quelques éléments enregistrés ESCAPE, etc) ;
  16. WebCGM 2.0 ajoute quelques éléments graphiques différés de WebCGM 1.0 (par opportunité)

C. Glossaire


application hôte
L'agent utilisateur, qui est typiquement un script contrôlant le comportement d'une page Web. Dans le contexte de WebCGM, l'application hôte (host application) contrôle le comportement de l'interpréteur (renderer) WebCGM au travers du DOM.
attribut APS, ou attribut de structure d'application
L'élément CGM utilisé pour définir et associer un attribut à une structure d'application. WebCGM comprend 10 types d'attributs APS légaux : region, viewcontext, linkuri, layername, layerdesc, screentip, name, content, visibility, interactivity.
CGM (Computer Graphics Metafile)
Le standard ISO/IEC 8632:1999 (CGM:1999), CGM est un format de métafichier consistant en informations graphiques composites matricielles et vectorielles.
comportement d'image
L'une des façons de traiter la vue d'une image (CGM) ou d'un document (HTML) à la suite de l'exécution d'un hyperlien vers le contenu. Fondés sur l'attribut target de l'élément HTML a, les comportements d'images permettent de faire apparaître une nouvelle vue dans une nouvelle fenêtre, d'écraser le contenu entier de la fenêtre source, d'écraser la fenêtre parente, etc.
comportement d'objet
L'une des (treize) façons de présenter la vue d'un objet ou d'une collection d'objets à la suite de l'exécution d'un hyperlien vers l'objet (ou les objets). WebCGM normalise plusieurs objets qui offre un contrôle total des aspects d'agrandissement, de panoramique et de mise en évidence de la vue.
document hôte
La page Web, qui contient une combinaison de contenu HTML et WebCGM.
EBNF (Extended Backus-Naur Form)
Une technique de définition formelle utilisée dans WebCGM pour exprimer des morceaux de grammaire et de syntaxe telle que la syntaxe de fragment IRI.
environnement hôte
La combinaison de l'application hôte et du document hôte.
espace de noms (namespace NS)
Une méthode inventée et normalisée par le standard « Les espaces de noms XML », l'espace de noms fournit un moyen de distinguer à quelles spécifications et grammaires les éléments et attributs appartiennent, lorsque des informations issues de langages XML distincts sont mélangées dans le même document. WebCGM utilise des espaces de noms pour séparer les éléments et attributs du fichier XCF normalisé de WebCGM des métadonnées incorporées et amalgamées, spécifiques des applications.
fichier d'accompagnement XML, ou fichier XCF (XML Companion File)
Un format de fichier XML défini par WebCGM, utilisable pour externaliser les métadonnées des instances WebCGM et les lier aux objets dans le métafichier.
fragment (fragment IRI)
Normalisé dans les documents RFC 3986 et RFC 3987, le fragment est une partie d'adresse IRI, séparée du chemin/nom de fichier par un caractère dièse « # », qui fournit des informations dont le traitement est réservé à des agents invoqués par le navigateur pour prendre en charge le type des informations de ressource de l'adresse IRI. WebCGM normalise la syntaxe et la sémantique de ces fragments, pour transmettre des informations de sélection et de comportement d'image aux visualisateurs WebCGM.
gestionnaire, ou gestionnaire d'événements
Un gestionnaire d'événéments est une méthode appelée par la mise en œuvre du DOM de WebCGM à chaque fois qu'un événement défini se produit. Les utilisateurs enregistrent les types d'événements qui les intéressent en appelant la méthode addEventListener() de l'objet WebCGMMetafile.
guetteur, guetteur d'événements
Le guetteur d'événement (event listener) définit l'interface au travers de laquelle les utilisateurs enregistrent les gestionnaires d'événements avec la mise en œuvre du DOM de WebCGM. Cette interface contient une seule méthode, handleEvent(), que la mise en œuvre du DOM de WebCGM appelle à chaque fois que les événements définis se produisent. Les utilisateurs passent des objets WebCGMEventListener en arguments de la méthode addEventListener() de l'objet WebCGMMetafile pour enregistrer un gestionnaire d'événements spécifique avec la mise en œuvre du DOM de WebCGM.
héritage
La détermination des valeurs des attributs APS et des propriétés de style des objets dans l'arbre d'objets hiérarchique WebCGM, lorsque les aspects n'ont pas tous été définis explicitement pour tous les objets dans l'arbre. WebCGM définit un modèle d'héritage très proche de CSS (la recommandation du W3C des feuilles de style en cascade).
interface de programmation d'application (Application Programming Interface API)
Une interface de programmation d'application est un ensemble de fonctions ou méthodes utilisé pour accéder à une certaine fonctionnalité.
métadonnées
Des informations non graphiques contenues dans des fichiers graphiques standards ou associées à eux ; dans WebCGM, les métadonnées prennent en charge des fonctions ancilliaires telles que la structuration d'images hiérarchiques, l'identification et la navigation vers les objets, et l'association de données non graphiques spécifiques de l'application à des objets graphiques.
métafichier
Un mécanisme de recyclage (retraining) et de transport de données graphiques et d'informations de contrôle, contenant une description indépendante vis-à-vis des appareils d'une ou de plusieurs images.
modèle objet de document, ou modèle DOM (Document Object Model)
Un modèle objet de document est une interface neutre pour la plateforme et le langage qui permet aux programmes et aux scripts d'accéder et de manipuler dynamiquement le contenu, la structure le style des documents. WebCGM définit un modèle DOM de portée limité, permettant la découverte et la navigation de l'arbre de structures WebCGM, la manipulation temporaire de styles et de métadonnées normalisées, et la découverte et la manipulation de métadonnées spécifiques de l'application. Le DOM de WebCGM, fondé sur les recommandations DOM niveau 2 et DOM niveau 3 du W3C, en emprunte les principes.
NVDC (Normalized Virtual Device Coordinates)
Le système de coordonnées utilisé pour communiquer des coordonnées au travers du DOM de WebCGM, le système NVDC est du VDC normalisé, l'origine se trouve donc en bas à gauche et les unités s'expriment en millimètres.
objet
Une structure d'application ou une image dans un fichier WebCGM.
profil en cascade
Une méthode selon laquelle des profils étroitement liés peuvent être exprimés efficacement, en énumérant seulement les différences entre un profil donné et un profil de base comme WebCGM.
proforma de profil, ou PPF (Profile Proforma)
Une méthode d'expression de profils normalisée dans CGM:1999 (clause 9), le proforma de profil présente un profil comme un seul tableau couvrant tous les aspects du standard CGM, avec une colonne de référence (énumérant un profil modèle (Model Profile) ou un autre profil de base) et une colonne pour définir le profil cible par comparaison à la colonne de référence.
propriété de style
Un attribut graphique qui peut être appliqué et manipulé temporairement au niveau de la structure d'application ou de l'image par le DOM de WebCGM et le fichiers XCF de WebCGM. WebCGM 2.0 définit 9 propriétés de style.
rectangle cible
Une région rectangulaire autour de l'objet (ou des objets) cible utilisé pour l'application de comportements d'objets à la suite de l'exécution d'un hyperlien. La région cible est définie par des attributs APS et/ou la géométrie de la cible ; par exemple, elle donne la zone à englober par une vue agrandie.
région interactive
La région géométrique active pour les besoins de toutes les opérations interactives de pointeur et de souris, tels que la sélection (picking) et le survol de la souris (mouseover). Par défaut, les primitives graphiques dessinées de l'objet définissent la région interactive. Pour les primitives d'aires pleines (filled-area primitives), elle inclut : le bord, si la valeur de visibilité de bord est "on", l'intérieur, si la valeur du style d'intérieur diffère de "empty" ou "hollow", et la limite (boundary), si la valeur du style d'intérieur est "hollow". Pour tous les types de primitives graphiques, les primitives graphiques dessinées excluent toutes celles complètement transparentes (un objet complètement transparent équivaut donc à un objet vide, pour les besoins de la définition de la région interactive). Si l'objet contient un attribut APS region, alors il définit la région active de cette région.
structure d'application, ou structure APS
La structure CGM pour regrouper d'autres éléments et leur assigner un identificateur unique, un type, et assigner des attributs. WebCGM comprend 5 types de structures d'application légaux : grobject, layer, para, subpara et grnode.
WDOM, ou DOM de WebCGM
Le modèle objet de document de WebCGM, cette terminologie est utilisée lorsqu'il faut distinguer sans ambiguïté le DOM de WebCGM des spécifications DOM générales du W3C.

D. Le journal des changements


Cette section est informative (non normative).

D.1 Changements du texte de la recommandation du W3C depuis la recommandation proposée


E. L'accessibilité de WebCGM


Cette section et ses sous-sections sont informatives (non normatives).

E.1 Introduction

Des thèmes tels que l'internationalisation et l'accessibilité ont été traités par le W3C dans d'autres recommandations disponibles sur la page des rapports techniques. Les relations entre les spécifications de modules technologiques, tel que celui-ci, et ces recommandations transversales sont discutées dans « Le guide des spécifications ». Comme suggéré dans le guide des spécifications, cette section identifie quelques relations entre les possibilités offertes par les caractéristiques WebCGM et les exigences d'accessibilité établies par d'autres recommandations.

Bien que le métafichier WebCGM soit un format de fichier binaire, il montre des caractéristiques de regroupement et d'annotation systématiques qui promeuvent l'accessibilité du contenu du métafichier WebCGM. Par exemple, le texte graphique est stocké de façon idéale comme des chaînes de texte Unicode au sein du métafichier, en revanche, pour tenir compte des cas où les images de texte graphiques sont en réalité le résultat d'un autre graphique vectoriel (par exemple, le trait) ou matriciel (par exemple, une image bitmap) dans le métafichier, WebCGM dispose de l'attribut content sur les objets para et subpara, qui donne l'équivalent textuel du texte graphique rendu.

Les caractéristiques dans le métafichier binaire même nécessiteront, contrairement aux formats en texte clair tels que HTML, XML et SVG, la coopération et l'intervention des outils de création et des visualisateurs WebCGM. Comme décrit dans « Les composants essentiels de l'accessibilité Web », plusieurs ingrédients, tels qu'outils de créations, visualisateurs de médias et développeurs, doivent agir de concert pour améliorer l'accessibilité Web. Par conséquent, les discussions des sections suivantes sont des recommandations pour les développeurs et concepteurs d'outils de création et de visualisateurs.

E.2 La navigation

Selon la directive 9 « Offrir des mécanismes de navigation » de [UAAG10], un visualisateur WebCGM est censé laisser l'utilisateur interagir avec les objets « actifs » et significatifs dans l'image. Les objets « actifs » sont ceux qui acceptent une contribution de l'utilisateur (user input), tel que des boutons à l'écran. De par la structure de WebCGM, chaque structure d'application devrait être traitée comme un objet significatif et être accessible par des techniques de navigation. Selon la directive 1 « Gérer l'indépendance par rapport au matériel en entrée et en sortie », la portée de la navigation au clavier devrait couvrir l'ensemble des destinations de navigation.

Une notion de mouvement d'avant en arrière entre nœuds pairs (peer nodes) dans l'image WebCGM devrait être concrétisée. Par défaut, ce déplacement devrait avoir lieu entre les paragraphes et les sous-paragraphes dans l'ordre où ils apparaissent dans le métafichier. Les créateurs d'instances WebCGM devraient s'assurer que cela ait lieu dans un ordre de lecture cohérent. Par contre, le mouvement efficace évoqué dans [UAAG10], point de contrôle 9.9, ne sera vraisemblablement pas le résultat d'une liste ou boucle globale de toutes les destinations de navigation plausibles. En exploitant la structure du métafichier, une navigation structurée pourrait prendre des formes hiérarchiques ou catégoriques. Dans une navigation hiérarchique, le mouvement d'avant en arrière intervient entre les nœuds pairs du même niveau dans l'arbre d'imbrication des couches et objets. Dans une navigation catégorique, la navigation séquentielle pourrait seulement présenter des modes de navigation pour visiter les nœuds de type grobject, ou les nœuds de type grobject avec un attribut name commun. Un exemple de navigation hiérarchique est celui du comportement de lecteur du livre parlant numérique standard [DAISY]. Un exemple de navigation structurée par catégories est celui des divers modes de navigation du navigateur Opera. Les créateurs d'instances WebCGM devraient s'assurer que l'imbrication des couches et des objets forme une table des matières plausible telle qu'annotée avec les propriétés textuelles (cf. E.3 ci-dessous) des nœuds affectés, et que la collection des nœuds de même attribut name forme des tranches significatives du contenu de la scène.

Dans cette version de WebCGM, il n'existe pas de contrôles internes au métafichier pour modifier le graphe de navigation. Dans un scénario où cette capacité est souhaitée, la caractéristique d'extension d'espace de noms privé du fichier XCF peut être utilisée pour introduire plus d'intelligence associée au contenu du métafichier même.

E.3 Le contenu textuel obligatoire

Les directives d'accessibilité du contenu Web tel [WCAG10] imposent la disponibilité des informations essentielles sous forme textuelle. Voici des exemples clés :

WebCGM comprend des attributs associant du texte aux objets dans la scène dépeinte, qui sont utilisables pour satisfaire à ces exigences :

Ce contenu essentiel, s'il n'est pas toujours présenté à l'utilisateur, doit être considéré comme un « contenu conditionnel » au sens de [UAAG10], point de contrôle 2.3. Ce point de contrôle laisse au visualisateur une certaine latitude pour présenter ces attributs, que ce soit globalement au travers de commandes de modes de vue (view-mode controls) ou localement en réponse aux actions de mise en évidence et d'inspection de l'utilisateur.

Les visualisateurs WebCGM devraient également mettre ces informations textuelles à la disposition des technologies d'assistance (assistive technologies) par le biais d'interfaces (API) d'accessibilité appropriées de la plateforme de programmation, selon [UAAG10], directive 6.

Remarque : On peut penser que l'attribut APS name pourrait (ou devrait) être utilisé à la manière de l'attribut alt de l'élément img dans HTML. Ce n'est pas la destination de conception de l'attribut name. Il a une sémantique de catégorie (pas d'instance) et un comportement associé de navigation catégorique qui sont bien définis.

E.4 Le style

WebCGM 2.0 permet un contrôle temporaire, au moment de l'affichage, de plusieurs propriétés d'affichage des objets. Celles-ci peuvent être manipulées via le DOM de WebCGM, et sont également disponibles via le mécanisme du fichier XCF. Bien que WebCGM ne gère pas les styles conventionnels, un fichier XCF (externe) peut fonctionner de la même façon qu'une feuille de style externe. Pour une meilleure accessibilité, les visualisateurs WebCGM 2.0 devraient offrir aux utilisateurs un certain contrôle du rendu. L'utilisation de ces mécanismes vérifie partiellement les recommandations [WCAG10], point de contrôle 3.3, et [UAAG10], directive 4.

E.5 La visibilité et la navigation

Par défaut, les visualisateurs WebCGM permettent à l'utilisateur de seulement naviguer et interagir avec des éléments actifs (c'est-à-dire les éléments dont la valeur de l'attribut visibility est "on". Les objets non visibles n'affichent pas d'infobulles (l'attribut APS screentip), ne peuvent pas être mis en évidence sans être rendus visibles et ne peuvent pas être des buts de navigation via les comportements d'images (que ce soit dans les fragments d'images ou dans le paramètre DOM src).

De plus, les visualisateurs WebCGM peuvent proposer un mode où, au choix de l'utilisateur, l'attribut visibility est ignoré, en renfort de l'accessibilité ou du débogage. Ce mode satisfait à une exigence de [UAAG10], point de contrôle 9.3.


Retour en haut de la page