W3C

Résumé des directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0

17 décembre 2002

Cette version :
http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217/uaag10-summary
Ce document est une annexe de :
http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217/
Dernière version des directives pour l'accessibilié des agents utilisateurs 1.0 :
http://www.w3.org/TR/UAAG10/
Rédacterus :
Ian Jacobs, W3C
Jon Gunderson, University of Illinois, Urbana-Champaign
Eric Hansen, Educational Testing Service

Résumé

Cette annexe informative résume les objectifs principaux et la structure du document « Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » [UAAG10].

Statut de ce document

Cette section décrit le statut de ce document au moment de sa publication. D'autres documents peuvent venir le remplacer. Le dernier état de cette collection de documents est conservé au W3C.

Ce document n'est pas une recommandation du W3C indépendante mais plutôt une annexe au document « Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » [UAAG10].

Veuillez faire parvenir vos commentaires sur ce document, y compris vos suggestions pour des techniques supplémentaires, à la liste de diffusion publique w3c-wai-ua@w3.org ; des archives publiques sont disponibles.

Ce document fait partie d'une série de documents sur l'accessibilité publiés par l'initiative pour l'accessibilité du Web (WAI) du World Wide Web Consortium (W3C). Les directives pour l'accessibilité WAI sont produites en tant que partie de l'activité technique WAI. L'objectif du groupe de travail sur les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs du WAI est expliqué dans la charte du groupe de travail.

On peut trouver la liste des recommandations et des autres documents techniques du W3C sur le site Web du W3C.


Introduction

Le document « Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » (UAAG 1.0) fait partie d'un ensemble de directives pour l'accessibilité, publié par l'initiative pour l'accessibilité du Web (WAI) du World Wide Web Consortium. Les directives WAI ont été conçues afin de présenter un modèle cohérent pour l'accessibilité du Web, dans lequel les responsabilités pour répondre aux besoins des utilisateurs avec des incapacités se partagent (et se répartissent) entre les auteurs, les développeurs des logiciels et les rédacteurs des spécifications.

Le document « Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » explique ce que les développeurs peuvent faire afin d'améliorer l'accessibilité des principaux navigateurs et lecteurs multimédias, de sorte que les personnes avec des incapacités visuelles, auditives, physiques, cognitives et neurologiques puissent avoir un meilleur accès au Web. L'agent utilisateur qui se conforme à ces directives va permettre cet accès au travers de sa propre interface utilisateur et au travers d'autres facilités internes, y compris sa capacité à communiquer avec d'autres technologies (notamment les technologies d'assistance). La spécificaiton UAAG 1.0 ne s'adresse pas aux développeurs des technologies d'assistance (par exemple, les loupes d'écran, les lecteurs d'écran, les logiciels de reconnaissance de la parole, les claviers alternatifs, les appareils Braille, etc.), bien que ces technologies soient essentielles pour assurer l'accès au Web de certains utilisateurs avec des incapacités.

La spécification UAAG 1.0 est développée par le groupe de travail sur les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs UAWG du W3C, qui comprend parmi ses membres des développeurs de logiciels, des utilisateurs ayant des incapacités et des experts internationaux dans le domaine des technologies pour l'accessibilité.

Les autres directives WAI sont :

Les scénarios de l'accessibilité

Les scénarios suivants illustrent la manière selon laquelle certaines conditions des « directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » profitent aux utilisateurs ayant des incapacités. Ces scénarios et d'autres scénarios similaires, ainsi que des précisions concernant les technologies d'assistance et les différents type d'incapacité, sont décrits dans le document « Comment les personnes ayant des incapacités utilisent le Web » [PWD-USE-WEB].

Remarque : La spécification UAAG 1.0 ne répond pas à tous les besoins pour l'accessibilité ; les autres directives WAI comprennent des obligations complémentaires pour les auteurs, les développeurs des outils de création et les concepteurs des spécifications.

Scénario 1 : Accessibilité du clavier

M. Jones, reporter pour un journal en ligne, fait une consommation considérable du Web afin de mener ses recherches et de publier des articles. Au cours de ses vingt années de carrière, celui-ci a contracté des lésions dues aux mouvements répétitifs (RSI) dans ses mains et ses bras, et il lui est devenu pénible de taper. Il emploie donc en combinaison une reconnaissance vocale et un clavier alternatif pour préparer ses articles, mais il n'utilise pas de souris. L'une des conditions requises par UAAG 1.0, c'est qu'un agent utilisateur conforme puisse être mis en œuvre entièrement à partir du clavier et qu'il implémente des interfaces de programmation (API) conventionnelles pour le clavier. Comme nombre de périphériques d'entrée alternatifs font appel à des API conventionnels pour le clavier, cela permet à M. Jones d'utiliser un clavier alternatif.

Scénario 2 : Accès à la totalité du contenu

Mme Martinez suit plusieurs cours par correspondance en physique. Elle est sourde. Elle avait peu de difficultés avec le programme des cours jusqu'à ce que l'université change ses cours en ligne pour une approche multimédia, faisant appel à une vaste collection de cours sonores. Tandis que le son profitait aux utilisateurs atteints de cécité ou ayant une mauvaise vue, et aux utilisateurs incapables de lire, Mme Martinez demandait ces informations dans d'autres formats. Afin de rendre les cours plus accessibles, l'université a fourni des transcriptions textuelles en plus des versions sonores des cours. L'université a aussi fourni les textes en sous-titres (en utilisant SMIL) synchronisés au son et à la vidéo de certains cours. L'une des conditions requises par UAAG 1.0, c'est qu'un agent utilisateur conforme affiche les sous-titres et l'autre « contenu conditionnel » que les auteurs peuvent avoir fournis afin d'améliorer l'accessibilité mais qui n'est pas restitué par défaut.

Scénario 3 : Communication avec les technologies d'assistance

Mme Laitinen est comptable dans une compagnie d'assurances qui utilise des formats basés sur le Web dans un réseau d'entreprise. Elle est aveugle. Elle utilise un lecteur d'écran conjointement à un navigateur de bureau graphique et un synthétiseur vocal. Elle utilise la sortie vocale, combinée à une navigation entre les liens importants d'une page, afin de parcourir rapidement les documents à la recherche des informations principales, tant et si bien qu'elle a pris l'habitude d'écouter la sortie vocale à une allure que même ses collègues ne peuvent comprendre.

Pour Mme Laitinen, il est critique que son navigateur de bureau puisse communiquer avec les technologies d'assistance disponibles (lecteur d'écran, synthétiseur vocal). La spécification UAAG 1.0 inclut des conditions relatives à la communication (au travers d'API) et à l'implémentation des conventions du système (ce qui augmente la probabilité de l'interopérabilité). Néanmoins, la communication entre les technologies d'assistance que Mme Martinez emploie ne suffit pas à rendre son navigateur plus accessible. Certains de ses autres besoins pris en compte par UAAG 1.0 comprennent :

Les directives et les points de contrôle

Les douze directives dans ce document indiquent des principes généraux pour le développement d'agents utilisateurs accessibles. Par exemple, la directive 1 dit :

Directive 1 : Gérer l'indépendance par rapport au matériel en entrée et en sortie. S'assurer que l'utilisateur puisse interagir avec l'agent utilisateur (et le contenu qu'il restitue) au moyen de divers périphériques d'entrée et de sortie.

Chaque directive regroupe une liste de « points de contrôle » apparentés. Les points de contrôle sont au cœur de UAAG 1.0, parce qu'ils représentent les conditions sur lesquelles se fondent la conformité. Il y a un peu plus de quatre-vingt « points de contrôle », rangés selon leur importance pour l'accessibilité (priorité 1 pour le plus important, puis priorité 2 et 3).

Voici un exemple de point de contrôle :

1.1 Accès complet au moyen du clavier (P1)
  1. S'assurer que l'utilisateur puisse actionner, au moyen de la seule entrée au clavier, toutes les fonctionnalités de l'agent utilisateur disponibles au travers de l'interface utilisateur.

Comme les personnes avec des incapacités peuvent se trouver incapables d'utiliser certains modes d'entrée (par exemple, un dispositif de pointage) ou de sortie (par exemple, visuel, sonore), l'agent utilisateur doit pouvoir fonctionner au travers d'un certain nombre de modes d'entrée et sortie différents. L'entrée au clavier et la sortie textuelle permettent une indépendance par rapport au matériel dans les environnements d'exploitation actuels, c'est pourquoi la spécification UAAG 1.0 insiste sur la gestion de ces modes.

Un point de contrôle peut inclure plusieurs conditions et peut aussi contenir des remarques informatives qui donnent des exemples ou des précisions. La directive 1 comprend trois points de contrôle, dont le point de contrôle 1.1.

Veuillez remarquer que les conditions requises par UAAG 1.0 sont les points de contrôle, et non les directives.

Les techniques

Un agent utilisateur peut satisfaire aux conditions requises par UAAG 1.0 de nombreuses façons différentes. Les points de contrôle de UAAG 1.0 ont donc été rédigés afin d'être indépendants vis-à-vis des langages de balisage (par exemple, le langage de balisage hypertexte (HTML) ou les graphiques vectoriels adaptables (SVG)) et des systèmes d'exploitation particuliers. Afin d'assiser les développeurs dans leur compréhension de la façon de satisfaire aux conditions pour des technologies et des systèmes d'exploitation particuliers, le groupe de travail UAWG a publié un document à part, intitulé « Les techniques des directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0 » [UAAG10-TECHS]. Le « document des techniques » comprend des références vers d'autres ressources concernant l'accessibilité (telles que des directives pour l'accessibilité des logiciels propres à une plate-forme), des exemples et des suggestions pour des approches pouvent aller dans le sens de la satisfaction aux conditions de UAAG 1.0.

La conformité à UAAG 1.0

La conformité à UAAG 1.0 signifie qu'un agent utilisateur a satisfait à un ensemble de conditions requises par le document. La conformité est censée être un bon indicateur (mais pas une garantie) de l'accessibilité d'un agent utilisateur.

Le modèle de conformité de UAAG 1.0 a été conçu afin de permettre à deux types différents d'agent utilisateur, avec diverses capacités d'entrée et sortie, d'être conformes. En même temps, le modèle est conçu de telle sorte que :

Par exemple, les agents utilisateurs annonçant les capacités suivantes pourraient tous deux être conformes :

La spécification UAAG 1.0 inclut des conditions pour les revendications de conformité, par exemple, des informations concernant les composants logiciels qui tous ensemble satisfont aux points de contrôle, des informations concernant les plate-formes sur lesquelles ils tournent, des informations concernant les langages de balisage qui sont implémentés comme partie de la conformité, les conditions auxquelles l'agent utilisateur ne satisfait pas, et plus.

Nous encourageons les développeurs à employer les listes de contrôle [UAAG10-CHECKLIST] en annexe de la spécification UAAG 1.0 comme outils pour évaluer la conformité des agents utilisateurs.

Références

Pour obtenir la dernière version d'une spécification du W3C, veuillez consulter la liste des rapports techniques du W3C à http://www.w3.org/TR.

[ATAG10]
« Les directives pour l'accessibilité des outils d'édition (ATAG) 1.O », J. Treviranus, C. McCathieNevile, I. Jacobs et J. Richards, eds., 3 février 2000. Cette recommandation du W3C est à http://www.w3.org/TR/2000/REC-ATAG10-20000203/.
[PWD-USE-WEB]
Le document « Comment les personnes avec des incapacités utilisent le Web », J. Brewer. Ce document est une introduction à l'utilisation du Web par les personnes avec des incapacités. Il ne s'agit pas encore d'un avant-projet formel du W3C.
[UAAG10]
« Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs (UAAG) 1.0 », I. Jacobs, J. Gunderson, E. Hansen, eds., 17 décembre 2002. Cette recommandation du W3C est à http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217/.
[UAAG10-CHECKLIST]
Une annexe de ce document liste tous les points de contrôle, rangés selon leur priorité. La liste de contrôle est disponible sous la forme soit d'un tableau, soit d'une liste.
[UAAG10-TECHS]
« Les techniques des directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs (UAAG) 1.0 », I. Jacobs, J. Gunderson, E. Hansen, eds. Le dernier jet du « document des techniques » est disponible à http://www.w3.org/TR/UAAG10-TECHS/.
[WCAG10]
« Les directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 », W. Chisholm, G. Vanderheiden I. Jacobs, eds., 5 mai 1999. Cette recommandation du W3C est à http://www.w3.org/TR/1999/WAI-WEBCONTENT-19990505/.
[XAG10]
« Les directives pour l'accessibilité de XML », D. Dardailler, S. Palmer, C. McCathieNevile, eds., 3 octobre 2001. Cet avant-projet du W3C est à http://www.w3.org/TR/2002/WD-xag-20021003. La dernière version est diponible à http://www.w3.org/TR/xag.