Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0

17 décembre 2002

2. Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs

Les 12 directives dans ce document déclarent des principes généraux pour le développement d'agents utilisateurs accessibles. Chaque directive comprend :

Chaque définition de point de contrôle comprend les parties suivantes. Certaines parties sont normatives (i.e., relatives à la conformité) ; d'autres sont seulement informatives.

Le groupe de travail UAWG encourage les personnes, dont c'est la première lecture du document, à profiter du contexte entier fourni pour chaque point de contrôle, y compris les explications de la directive, des points de contrôle alentour (puisque les points de contrôle voisins sont généralement apparentés), des remarques après les points de contrôle et des techniques associées (dans le « document des techniques » [UAAG10-TECHS]). La liste de contrôle [UAAG10-CHECKLIST] constitue également un outil pratique (par exemple, afin d'évaluer la conformité d'un agent utilisateur), mais elle n'offre pas le même apport contextuel.

À propos des points de contrôle

De par leur conception, les points de contrôle dans ce document sont généralement indépendants par rapport à la technologie, de sorte que ceux-ci concernent une diversité de technologies existantes et futures. Le « document des techniques » [UAAG10-TECHS] représente une ressource importante qui aide les développeurs à comprendre la manière d'appliquer les conditions aux langages HTML, CSS, SMIL et SVG, et aux divers environnements d'exploitation.

Chaque point de contrôle représente une condition « minimale » qui doit être satisfaite pour la conformité. Les développeurs peuvent toujours implémenter des fonctionnalités qui vont au-delà de celles requises par ce document. Dans certains cas, il peut être plus aisé (ou il est de meilleure conception) d'implémenter une fonctionnalité générale plutôt qu'une fonctionnalité qui ne réponde qu'à l'exigence étroite d'un seul point de contrôle. Par exemple, une structure navigable de la vue d'un contenu, qui permet à l'utilisateur de rechercher des éléments en fonction de leurs propriétés, profitera probablement à tous les utilisateurs et pourra satisfaire à un certain nombre des conditions requises par ce document.

Certaines conditions ont un impact plus large que d'autres. Par exemple, les conditions requises pour le clavier par le point de contrôle 1.1 ont un impact sur toutes les autres conditions dans le document relatives à une entré par l'utilisateur : toutes les obligations qui font intervenir une entrée par l'utilisateur doivent être satisfaites par le biais du clavier. Comme les conditions pour le clavier du point de contrôle 1.1 ont été mises en facteurs, les autres points de contrôle sont plus courts ; ils sont rédigés dans le sens de « Permettre la configuration... » au lieu de « Permettre la configuration, de sorte que, par le biais du clavier,... »

En général, chaque clause présente une seule condition. Cependant, certaines clauses comprennent plusieurs conditions afin de mettre en évidence des relations importantes. Par exemple, le point de contrôle 4.4 comprend des conditions qui concernent à la fois l'audio et les animations, afin de mettre en évidence une propriété particulière du contenu, qui change de manière continue avec le temps. Quand une clause comprend plus d'une condition, il est possible que seules certaines « portions » de la clause vont concerner un profil de conformité choisi ; ceci est illustré dans un exemple pour la construction d'un profil de conformité.

Les priorités

Une priorité est assignée à chaque point de contrôle dans ce document, qui indique l'importance de celui-ci pour les utilisateurs avec des incapacités.

Priorité 1 (P1)
Si l'agent utilisateur ne satisfait pas à ce point de contrôle, une ou plusieurs catégories d'utilisateurs ayant des incapacités seront dans l'impossibilité d'accéder au Web. La satisfaction de ce point de contrôle est une condition minimale pour permettre à certaines personnes l'accès au Web.
Priorité 2 (P2)
Si l'agent utilisateur ne satisfait pas à ce point de contrôle, une ou plusieurs catégories d'utilisateurs avec des incapacités vont trouver difficile l'accès au Web. La satisfaction de ce point de contrôle va supprimer des obstacles significatifs pour l'accès au Web de certaines personnes.
Priorité 3 (P3)
Si l'agent utilisateur satisfait à ce point de contrôle, une ou plusieurs catégories d'utilisateurs avec des incapacités vont trouver l'accès au Web plus facile.

Ce document fait appel aux priorités comme à un mécanisme permettant une conformité par rapport à des jeux de points de contrôle bien-définis. Voir la section sur les niveaux de conformité pour des renseignements supplémentaires.

Directive 1. Gérer l'indépendance par rapport au matériel en entrée et en sortie

Points de contrôle : 1.1, 1.2, 1.3

S'assurer que l'utilisateur puisse interagir avec l'agent utilisateur (et le contenu qu'il restitue) au moyen de divers périphériques d'entrée et de sortie.

Étant donné que les personnes utilisent divers périphériques pour l'entrée et la sortie, les développeurs d'agents utilisateurs doivent s'assurer d'une certaine redondance dans l'interface utilisateur. L'utilisateur peut devoir faire fonctionner l'interface utilisateur par le biais de divers périphériques d'entrée (par exemple, un clavier, un dispositif de pointage ou une entrée vocale) et selon diverses modalités de sortie (par exemple, une restitution graphique, sonore ou Braille).

Bien que cela puisse sembler contradictoire, le fait de permetttre la totalité du fonctionnement de l'agent utilisateur au moyen du clavier revêt une grande importance dans la promotion de l'indépendance par rapport au matériel dans les agents utilisateurs cibles. Outre le fait que la plupart des environnements d'exploitation inclut la gestion d'une forme ou d'une autre de clavier, plusieurs raisons sont invoquées :

Bien que ce document demande seulement le fonctionnement au moyen du clavier pour la conformité, il encourage l'indépendance par rapport au matériel en permettant aux personnes de revendiquer également la conformité d'une gestion du dispositif de pointage complet ou d'une gestion vocale complète.

Comme moyen pour promouvoir l'indépendance par rapport au périphérique de sortie, cette directive exige la gestion des messages textuels dans l'interface utilisateur, parce que le texte peut se restituer visuellement, par synthèse vocale ou en Braille.

Les conditions requises pour les API de la directive 6 encouragent également l'indépendance par rapport au matériel en assurant la communication avec d'autres logiciels, y compris les technologies d'assistance.

Définitions des points de contrôle

1.1 Accès complet au moyen du clavier (P1) Techniques pour le point de contrôle 1.1
  1. S'assurer que l'utilisateur puisse actionner, au moyen de la seule entrée au clavier, toutes les fonctionnalités de l'agent utilisateur disponibles au travers de l'interface utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle exclut les conditions du point de contrôle 1.2.
  2. Détail de conformité : À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Par exemple, s'assurer que l'utilisateur puisse interagir avec les éléments actifs, sélectionner le contenu, naviguer d'une fenêtre d'affichage à l'autre, configurer l'agent utilisateur, accéder à la documentation, installer l'agent utilisateur et actionner la totalité des commandes de l'interface utilisateur par le biais du clavier.

Les agents utilisateurs gèrent en général trois types de fonctionnement du clavier :

  1. Direct (par exemple, les raccourcis-clavier tels que « F1 » pour ouvrir le menu d'aide ; voir le point de contrôle 11.4 pour les conditions sur les clés d'accès seules) ;
  2. Séquentiel (par exemple, la navigation au travers de menus en cascade) ;
  3. Spatial (par exemple, quand on utilise le clavier pour déplacer le dispositif de pointage dans un espace visuel bi-dimensionnel afin de manipuler une image en mode point [ndt. bitmap image]).

Les agents utilisateurs devraient gérer les fonctionnements direct ou séquentiel du clavier pour toutes les fonctionnalités. En outre, l'agent utilisateur devrait satisfaire à ce point de contrôle en offrant une combinaison de commandes de l'interface utilisateur (par exemple, les menus d'impression et le paramétrage) et des raccourcis-clavier directs (par exemple, pour l'impression de la page courante) qui soient actionnables au clavier.

Il est également possible de revendiquer la conformité avec ce document pour la gestion complète des entrées d'un dispositif de pointage et/ou des entrées vocales. Voir la section « Les étiquettes des modalités d'entrée ».

1.2 Déclencher les gestionnaires d'événement (P1) Techniques pour le point de contrôle 1.2
  1. Permettre à l'utilisateur de déclencher, au moyen de la seule entrée au clavier, tous les gestionnaires d'événement des périphériques d'entrée qui sont associés explicitement à l'élément désigné par l'attention du contenu [ndt. content focus].
  2. Afin de satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle, l'utilisateur doit pouvoir actionner, en tant que groupe, tous les gestionnaires d'événement du même type d'événement du périphérique d'entrée. Par exemple, s'il y a dix gestionnaires associés au type d'événement onmousedown, l'utilisateur doit pouvoir actionner la totalité du groupe de dix au moyen de la seule entrée au clavier et ne doit pas être obligé d'actionner chaque gestionnaire séparément.
Inclusions et exclusions normatives
  1. La clause numéro un de ce point de contrôle concerne les gestionnaires de tous les types d'événement du périphérique d'entrée, y compris les types d'événement du clavier, du dispositif de pointage et les entrées vocales ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de permettre l'activation des gestionnaires d'événement associés à un périphérique donné (par exemple, le dispositif de pointage) dans n'importe quel ordre, autre que celui permis par le périphérique en question (par exemple, un événement bouton appuyé, suivi par un événement souris déplacée, suivi par un événement bouton relâché) ;
  3. Les conditions requises par ce point de contrôle se rapportent à tous les gestionnaires d'événement explicitement attachés à un périphérique et associés à un élément, indépendamment des modalités d'entrée auxquelles l'agent utilisateur se conforme. Par exemple, supposons qu'un élément ait un gestionnaire rattaché explicite pour les événements d'un dispositif de pointage. Même si l'agent utilisateur est seulement conforme par rapport à l'entrée au clavier (et, par exemple, n'est pas conforme par rapport au dispositif de pointage), ce point de contrôle exige de l'agent utilisateur qu'il permette à l'utilisateur d'activer ce gestionnaire par le biais du clavier ;
  4. Ce point de contrôle et le point de contrôle 1.1 s'excluent mutuellement puisque le point de contrôle courant peut être exclus d'un profil de conformité, à la différence des autres conditions de fonctionnement au clavier ;
  5. Étiquettes de profil de conformité : Events

Remarque : Se reporter aux points de contrôle de la directive 9 pour des précisions concernant les conditions pour l'attention [ndt. focus requirements].

1.3 Fournir des messages textuels (P1) Techniques pour le point de contrôle 1.3
  1. S'assurer que chaque message (par exemple, une invite, une alerte ou une notification), qui soit un élément non-textuel et qui fasse partie de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, ait un équivalent textuel.

Remarque : Par exemple, si l'utilisateur est averti d'un événement par un signal sonore, un équivalent textuel restitué visuellement dans la barre de statut pourrait satisfaire à ce point de contrôle. Selon le point de contrôle 6.5, l'équivalent textuel pour chacun de ces messages doit être disponible au travers d'un API. Voir également le point de contrôle 6.6 concernant les conditions de la notification des changements par le programme vers l'interface utilisateur.

Directive 2. Assurer l'accès de l'utilisateur à la totalité du contenu

Points de contrôle : 2.1, 2.2, 2.3, 2.4, 2.5, 2.6, 2.7, 2.8, 2.9, 2.10

S'assurer que les utilisateurs ont un accès à tout le contenu, notamment le contenu conditionnel qui peut avoir été fourni pour satisfaire aux conditions de la spécification des « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10].

Les points de contrôle de cette section exige de l'agent utilisateur qu'il fournisse un accès à la totalité du contenu au travers d'une succession de mécanismes complémentaires, conçus de telle sorte que si l'un échouait, un autre fournirait alors un moyen d'accès. Les préférences suivantes sont incorporées dans les points de contrôle :

Les auteurs peuvent utiliser les mécanismes de contenu conditionnel d'une spécification pour satisfaire aux conditions des « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10]. L'assurance de l'accès à un contenu conditionnel profite à tous les utilisateurs puisque certains utilisateurs peuvent ne pas avoir accès à un contenu donné en raison d'une limitation technologique (par exemple, le navigateur de leur téléphone mobile est incapable d'afficher les graphiques) ou d'une préférence de configuration (par exemple, ceux-ci ayant une connexion à Internet lente, ils préfèrent ne pas charger les films ou les images).

Définitions des points de contrôle

2.1 Restituer le contenu selon la spécification (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.1
  1. Restituer le contenu selon la spécification du format (par exemple, d'un langage de balisage ou bien de feuille de style).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Les conditions de restitution comprennent les interactions définies par le format entre les préférences de l'auteur et les préférences/capacités de l'utilisateur (par exemple, le moment auquel restituer l'attribut alt dans HTML, l'ordre de restitution des éléments OBJECT imbriqués dans HTML, les attributs de test dans SMIL et la cascade dans CSS2) ;
  2. Quand les conditions de restitution d'une autre spécification contredisent celles de UAAG 1.0, alors l'agent utilisateur peut ne pas tenir compte des conditions de restitution de l'autre spécification et quand même satisfaire à ce point de contrôle ; voir la section concernant les relations de ce document avec les principes généraux pour la conception des logiciels et les autres spécifications pour des précisions ;
  3. L'agent utilisateur n'est pas tenu de satisfaire à ce point de contrôle pour toutes les spécifications implémentées ; voir la section sur les profils de conformité pour des précisions ;
  4. Ce point de contrôle exclut les conditions requises par le point de contrôle 2.6.

Remarque : Si un agent utilisateur conforme ne restitue pas un certain de type de contenu, alors il devrait laisser à l'utilisateur le choix du moyen pour s'occuper de ce contenu (par exemple, en lançant une autre application ou en sauvegardant le contenu sur le disque dur).

2.2 Fournir une vue textuelle (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.2
  1. Pour un contenu créé dans un format textuel, fournir une vue de la source du texte.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour les besoins de ce point de contrôle, un format textuel c'est :
    • tout objet média qui a reçu un type de média Internet « text » (par exemple, "text/plain", "text/html" ou "text/*"), comme défini dans le document RFC 2046 [RFC2046], section 4.1, ou bien
    • tout objet média identifié par le type de média Internet comme étant un document XML (comme défini dans [XML], section 2) ou une application SGML. Se reporter, par exemple, aux types de média Internet définis dans « Les types de média XML » [RFC3023].
  2. L'agent utilisateur est seulement tenu de satisfaire à ce point de contrôle pour les formats textuels qui font partie de la revendication de conformité ; voir la section sur les profils de conformité pour des précisions. Néanmoins, les agents utilisateurs devraient fournir une vue textuelle pour tous les formats textuels implémentés.
2.3 Restituer le contenu conditionnel (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.3
  1. Permettre une configuration pour fournir un accès à chaque partie non-restituée du contenu conditionnel « C ».
  2. Quand une spécification ne définit pas la manière de fournir un accès à ce contenu, voici ce qu'il faut faire :
Techniques suffisantes
  1. Pour satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle, la configuration peut se présenter sous la forme d'un interrupteur qui, pour la totalité du contenu, met en marche ou éteint les mécanismes d'accès décrits dans la clause numéro deux ;
  2. Pour satisfaire à la clause numéro deux de ce point de contrôle, l'agent utilisateur peut fournir un accès, élément par élément (par exemple, en laissant l'utilisateur interroger les éléments individuels) ou bien pour tous les éléments (par exemple, en produisant une configuration pour restituer en permanence le contenu conditionnel) ;
  3. Pour satisfaire à la condition de la clause numéro deux de ce point de contrôle, afin de permettre à l'utilisateur de voir le contenu associé à chaque marque de réservation, l'agent utilisateur peut soit restituer le contenu associé dans une fenêtre d'affichage séparée, soit à la place de la marque de réservation.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour la condition sur la marque de réservation de la clause numéro deux de ce point de contrôle, une requête pour voir le contenu original associé à une marque de réservation est censée être une requête explicite de l'utilisateur pour la restitution de ce contenu ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé d'inclure des marques de réservation dans l'objet document. La marque de réservation qui fait partie de l'objet document devrait être conforme aux « directives pour l'accessibilité du contenu Web (UAAG) 1.0 » [WCAG10]. Si la marque de réservation ne fait pas partie de l'objet document, alors celle-ci ne fait partie que de l'interface utilisateur (et elle est sujette, par exemple, au point de contrôle 1.3) ;
  3. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Par exemple, un agent utilisateur HTML pourrait laisser l'utilisateur interroger chaque élément pour l'acccès au contenu conditionnel fourni pour les attributs alt, title et longdesc. Ou bien l'agent utilisateur pourrait produire une configuration de sorte que la valeur de l'attribut alt soit restituée à la place de tous les éléments IMG (tandis qu'un autre contenu conditionnel serait mis à disposition au travers d'un autre mécanisme).

2.4 Permettre une interaction indépendante par rapport au temps (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.4
  1. Pour un contenu restitué dans lequel une entrée de l'utilisateur n'est possible que dans un intervalle de temps limité, contrôlé par l'agent utilisateur, permettre à la configuration de produire une vue pour laquelle l'interaction est indépendante par rapport au temps.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en mettant automatiquement le traitement en attente afin de permettre une entrée de l'utilisateur et en reprenant le traitement à la demande explicite de l'utilisateur. Pour l'utilisation de cette technique, mettre en attente à la fin de chacun des intervalles de temps pour lequel une entrée de l'utilisateur est possible. Dans le mode attente :
    • Avertir l'utilisateur du fait que le contenu restitué a été mis en attente (par exemple, mettre en évidence le bouton de pause du tableau de commande d'un lecteur multimédia) ;
    • Mettre en évidence ceux des éléments actifs qui sont temporisés ;
    • Laisser l'utilisateur interagir avec les éléments actifs ;
    • Laisser l'utilisateur reprendre à sa demande explicite (par exemple, en pressant la touche de lecture dans le tableau de commande d'un lecteur multimédia ; voir également le point de contrôle 4.5).
  2. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en générant une vue indépendante par rapport au temps (ou « statique »), basée sur le contenu original, qui offre à l'utilisateur les mêmes occasions d'interaction. La vue statique devrait refléter la structure et l'écoulement de la présentation temporisée originale ; des marques d'orientation aideront les utilisateurs à comprendre le contexte des diverses occasions d'interaction.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Dans la satisfaction de ce point de contrôle pour une présentation en temps réel, l'agent utilisateur peut écarter les paquets qui continuent d'affluer après la construction de la vue indépendante par rapport au temps (par exemple, quand celui-ci est en attente ou après la construction d'une vue statique) ;
  2. Ce point de contrôle ne s'applique pas quand l'agent utilisateur ne peut pas reconnaître l'intervalle de temps dans le format de présentation, ou quand l'agent utilisateur ne peut pas contrôler la temporisation (par exemple, parce qu'elle est contrôlée par le serveur).

Remarque : Si l'agent utilisateur satisfait à ce point de contrôle en se mettant automatiquement en attente, il peut être nécessaire qu'il le fasse plusieurs fois quand il y a de multiples occasions d'interaction temporisée avec l'utilisateur. Lors de l'attente, mettre aussi en attente le contenu synchronisé (que celui-ci soit restitué dans la même fenêtre d'affichage ou dans une autre) selon le point de contrôle 2.6. Dans SMIL 1.0 [SMIL], par exemple, les attributs begin, end et dur synchronisent les composants de la présentation. Voir également le point de contrôle 3.5, qui concerne la recherche d'un contenu conduite par le client.

2.5 Mettre à disposition des sous-titres, des transcriptions et des descriptions sonores (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.5
  1. Permettre une configuration ou une commande pour restituer les transcriptions textuelles, les transcriptions textuelles collationnées, les sous-titres et les descriptions sonores dans le contenu en même temps que les pistes sonores [ndt. audio tracks] et les pistes visuelles [ndt. visual tracks].
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Video, Audio
  2. Détail de conformité : Seulement pour le contenu
2.6 Respecter les signaux de synchronisation (P1) Techniques pour le point de contrôle 2.6
  1. Respecter les signaux de synchronisation (par exemple, dans le balisage) au cours de la restitution.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle et le point de contrôle 2.1 s'excluent mutuellement puisque le point de contrôle courant peut être exclus d'un profil de conformité.
  2. Étiquettes de profil de conformité : Video, Audio
2.7 Réparer le contenu manquant (P2) Techniques pour le point de contrôle 2.7
  1. Permettre une configuration pour générer un texte de réparation quand l'agent utilisateur reconnaît que l'auteur n'a pas fourni le contenu conditionnel requis par la spécification du format.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en basant le texte de réparation sur l'une ou l'autre des sources d'information suivantes : la référence d'URI (comme défini dans le document [RFC2396], section 4), le type de contenu ou bien le type d'élément. Remarquez, cependant, que les informations supplémentaires, qui permettraient une réparation plus utile, pourraient être disponibles mais « loin » du contenu conditionnel manquant. Par exemple, au lien de générer un texte de réparation sur une référence d'URI simple, l'agent utilisateur pourrait rechercher des informations utiles auprès d'une instance différente de la référence d'URI dans le même objet document, ou pourrait ramener des informations utiles (par exemple, un titre) de la ressource désignée par la référence d'URI.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Certains langages de balisage (tels que HTML 4 [HTML4] et SMIL 1.0 [SMIL]) requièrent de l'auteur qu'il fournisse un contenu conditionnel pour certains éléments (par exemple, l'attribut alt sur l'élément IMG).

2.8 Pas de texte de réparation (P3) Techniques pour le point de contrôle 2.8
  1. Permettre au moins deux configurations pour le cas où l'agent utilisateur reconnaît la présence du contenu conditionnel requis par la spécification du format mais qu'il s'agit d'un contenu vide :
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Dans certains scénarios de création, le contenu vide (par exemple, alt="" dans HTML) peut faire un équivalent textuel approprié, lorsqu'un contenu non-textuel n'a aucune autre fonction que purement décorative, ou lorsqu'une image fait partie d'une « mosaïque » de plusieurs images et n'a aucune signification en dehors de la mosaïque. Se reporter aux « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10] pour plus de renseignements à propos des équivalents textuels.

2.9 Restituer automatiquement le contenu conditionnel (P3) Techniques pour le point de contrôle 2.9
  1. Permettre une configuration pour restituer automatiquement tout le contenu conditionnel ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, fournir un accès selon la spécification ou, quand cela n'est pas spécifié, par application de l'une des techniques 1a, 2a ou 1b définies dans la clause numéro deux du point de contrôle 2.3.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle au moyen de multiples configurations (par exemple, une première configuration pour restituer automatiquement un type de contenu conditionnel et une seconde pour restituer un autre type).
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'agent utilisateur n'est pas tenu de restituer la totalité du contenu conditionnel au même moment dans une seule fenêtre d'affichage ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Par exemple, un agent utilisateur HTML pourrait autoriser une configuration telle que la valeur de l'attribut alt soit restituée à la place de tous les éléments IMG (tandis qu'un autre contenu conditionnel pourrait être mis à disposition au moyen d'un autre mécanisme).

2.10 Ne pas restituer le texte dans un système d'écriture non-géré (P3) Techniques pour le point de contrôle 2.10
  1. Pour les agents utilisateurs graphiques, permettre à la configuration de ne pas restituer le texte dans des écritures non-gérées (i.e., les systèmes d'écriture) quand sinon ce texte aurait été restitué ;
  2. Pour une configuration selon la clause numéro un de ce point de contrôle, indiquer à l'utilisateur dans le contexte que le contenu fourni par l'auteur n'a pas été restitué en raison de l'absence de la reconnaissance du système d'écriture.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle n'oblige pas l'agent utilisateur à produire diverses configurations pour divers systèmes d'écriture.

Remarque : L'objet principal de ce point de contrôle est de profiter aux utilisateurs qui ont un accès séquentiel au contenu ou qui naviguent de manière séquentielle, ce qui leur permet de sauter les parties du contenu qui seraient inutilisables si elles étaient restituées graphiquement sous forme d'« un texte inintelligible ».

Directive 3. Permettre une configuration pour ne pas restituer un certain contenu pouvant réduire l'accessibilité

Points de contrôle : 3.1, 3.2, 3.3, 3.4, 3.5, 3.6

S'assurer que l'utilisateur puisse éteindre la restitution d'un contenu (par exemple, audio, vidéo, scripts), qui peut réduire l'accessibilité en cachant un autre contenu ou en désorientant l'utilisateur.

Certains contenus ou comportements spécifiés par l'auteur peuvent rendre l'agent utilisateur inutilisable ou peuvent cacher des informations. Par exemple, un contenu clignotant peut déclencher une crise chez les personnes sujettes à l'épilepsie photo-sensible, ou peut trop distraire l'attention d'une personne ayant une incapacité cognitive pour qu'elle puisse utiliser une page Web. Un texte clignotant peut affecter l'utilisateur d'un lecteur d'écran, puisque les lecteurs d'écran (conjointement aux synthétiseurs vocaux ou aux afficheurs Braille) peuvent restituer à nouveau le texte à chaque fois qu'il clignote. Les images d'arrière-plan, les couleurs ou les sons, qui distraient l'attention, peuvent empêcher les utilisateurs de voir ou d'entendre un autre contenu. Le changement dynamique d'un contenu Web peut entraîner des problèmes pour certaines technologies d'assistance. Les scripts qui produisent des changements inattendus (par exemple, les fenêtres d'affichage qui s'ouvrent sans avertissement ou bien la recherche automatique d'un contenu) peuvent désorienter certains utilisateurs avec des incapacités cognitives.

Cette directive exige de l'agent utilisateur qu'il permette une configuration de sorte que, lors du chargement de ressources Web, l'agent utilisateur ne restitue pas un contenu d'une manière qui pourrait entraîner des problèmes d'accessibilité. Les conditions requises pour la maîtrise d'un contenu restitué font partie de la directive 4.

Définitions des points de contrôle

3.1 Éteindre les images d'arrière-plan (P1) Techniques pour le point de contrôle 3.1
  1. Permettre une configuration pour ne pas restituer l'image d'arrière-plan du contenu.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle à partir d'une configuration pour ne restituer aucune image, y compris les images d'arrière-plan. Cependant, l'agent utilisateur devrait satisfaire à ce point de contrôle en permettant à l'utilisateur d'éteindre les seules images d'arrière-plan, indépendamment des autres types d'image dans le contenu.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle doit être satisfait pour toutes les spécifications d'image implémentées ; voir la section sur les profils de conformité ;
  2. Quand il est configuré pour ne pas restituer les images d'arrière-plan, l'agent utilisateur n'est pas obligé de les rechercher tant que l'utilisateur ne les requiert pas explicitement. Quand les images d'arrière-plan ne sont pas restituées, les agents utilisateurs devraient restituer une couleur d'arrière-plan unie à la place ; voir le point de contrôle 4.3 pour des précisions concernant la couleur du texte ;
  3. Ce point de contrôle demande seulement un contrôle des images d'arrière-plan pour les restitutions « en deux couches », dans lesquelles l'arrière-plan est censé être la première couche et tout ce qui est restitué par-dessus est censé être la seconde couche ;
  4. Étiquettes de profil de conformité : Image

Remarque : Quand les images d'arrière-plan ne sont pas restituées, elles sont considérées comme un contenu conditionnel. Voir le point de contrôle 2.3 pour des précisions concernant l'accès à un contenu conditionnel.

3.2 Éteindre le son, la vidéo, les images animées (P1) Techniques pour le point de contrôle 3.2
  1. Permettre une configuration pour ne pas restituer le son, la vidéo ou les images animées du contenu, sauf à la demande explicite de l'utilisateur.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en rendant la vidéo et les images animées invisibles et l'audio muet, mais cette technique n'est pas recommandée.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Cette configuration est exigée pour un contenu restitué sans aucune intervention de l'utilisateur (y compris un contenu restitué lors du chargement ou en résultat d'un script), tout comme pour un contenu restitué en conséquence d'une interaction de l'utilisateur qui ne soit pas une demande explicite de sa part (par exemple, alors que l'utilisateur active un lien) ;
  2. Ce point de contrôle doit être satisfait pour toutes les spécifications audio, vidéo et d'images animées implémentées ; voir la section sur les profils de conformité ;
  3. Quand il est configuré pour ne pas restituer l'audio, la vidéo ou les images animées, sauf sur demande explicite de l'utilisateur, l'agent utilisateur n'est pas obligé de les rechercher tant que l'utilisateur ne les requiert pas explicitement ;
  4. Étiquettes de profil de conformité : Animation, Video, Audio

Remarque : Voir la directive 4 pour les conditions supplémentaires relatives à la maîtrise de l'audio, la vidéo et les images animées restitués. Quand ces types de contenu ne sont pas restitués, ils sont considérés comme un contenu conditionnel. Voir le point de contrôle 2.3 pour des précisions concernant l'accès à un contenu conditionnel.

3.3 Éteindre un texte animé ou clignotant (P1) Techniques pour le point de contrôle 3.3
  1. Permettre une configuration pour restituer un contenu textuel animé ou clignotant sous la forme d'un texte immobile non-clignotant. Un texte clignotant c'est un texte dont la restitution oscille entre un état visible et invisible, selon un rythme donné.
Techniques suffisantes
  1. Dans cette configuration, l'utilisateur doit tout de même avoir accès au même contenu textuel, mais l'agent utilisateur peut le restituer dans une fenêtre d'affichage distincte (par exemple, pour un flot de texte en grande quantité) ;
  2. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en restituant toujours un texte animé ou clignotant sous la forme d'un texte immobile non-clignotant.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle doit être satisfait pour toutes les spécifications implémentées qui reconnaissent le clignotement ; voir la section sur les profils de conformité ;
  2. Ce point de contrôle ne s'applique pas aux effets de clignotement et d'animation occasionnés par des mécanismes que l'agent utilisateur ne peut pas reconnaître ;
  3. Le point de contrôle 4.3 aborde la maîtrise par l'utilisateur des effets de scintillement provoqués par les rapides changements de couleur ;
  4. Étiquettes de profil de conformité : VisualText

Remarque : L'animation (un effet de restitution) diffère de la lecture en continu [ndt. streaming] (un mécanisme de distribution). Un contenu transmis en continu pourrait être restitué comme une animation (par exemple, un bandeau de valeurs boursières animé ou un texte défilant verticalement) ou comme un texte statique (par exemple, le sous-titrage d'un film, qui est restitué pour une durée limitée sans donner l'impression d'un mouvement).

3.4 Éteindre les scripts (P1) Techniques pour le point de contrôle 3.4
  1. Permettre une configuration pour ne pas lancer un contenu exécutable (par exemple, les scripts et les applets).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle ne s'applique pas aux modules d'extension [ndt. plug-ins] et aux autres programmes qui ne font pas partie du contenu.

Remarque : Les scripts et les applets peuvent offrir des fonctionnalités très utiles, dont toutes n'entraînent pas des problèmes d'accessibilité. Les développeurs ne devraient pas considérer la possibilité dont dispose l'utilisateur pour inactiver les scripts comme un moyen efficace d'améliorer l'accessibilité du contenu ; l'inactivation des scripts signifie la perte des bénéfices qu'ils apportent. Au lieu de cela, les développeurs devraient doter l'utilisateur d'une maîtrise accrue de l'agent utilisateur ou du comportement d'un contenu connu pour relever le seuil de l'accessibilité. L'utilisateur ne devrait envisager l'inactivation des scripts qu'en dernier ressort.

3.5 Éteindre la récupération automatique d'un contenu (P1) Techniques pour le point de contrôle 3.5
  1. Permettre une configuration de sorte que l'agent utilisateur ne recherche un contenu que sur la demande explicite de l'utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Quand l'utilisateur choisit de ne pas rechercher un (nouveau) contenu, l'agent utilisateur peut ignorer ce contenu ; la mise en mémoire tampon n'est pas requise ;
  2. Ce point de contrôle ne s'applique que lorsque l'agent utilisateur (non pas le serveur) initie automatiquement la requête pour un nouveau contenu. Cependant, l'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contrôle pour les « redirections côté client », i.e., les instructions spécifiées par l'auteur selon lesquelles un morceau de contenu est temporaire et intermédiaire, qui est remplacé par le contenu résultant d'une seconde requête.

Remarque : Par exemple, si l'agent utilisateur gère la recherche automatique de contenu, pour s'assurer que l'utilisateur ne soit pas désorienté par des changements automatiques soudains, permettre une configuration du genre « Ne jamais rechercher un contenu automatiquement » et « Demander confirmation avant la recherche d'un contenu ».

3.6 Éteindre les images (P2) Techniques pour le point de contrôle 3.6
  1. Permettre une configuration pour ne pas restituer le contenu d'une image.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en rendant les images invisibles, mais cette technique n'est pas recommandée.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle doit être satisfait pour toutes les spécifications d'image implémentées ; voir la sections sur les profils de conformité ;
  2. Quand il est configuré pour ne pas restituer les images, l'agent utilisateur n'est pas obligé de les rechercher tant que l'utilisateur ne les requiert pas explicitement ;
  3. Étiquettes de profil de conformité : Image

Remarque : Quand les images ne sont pas restituées, elles sont considérées comme un contenu conditionnel. Voir le point de contrôle 2.3 pour des précisions concernant l'accès à un contenu conditionnel.

Directive 4. Assurer la maîtrise de la restitution par l'utilisateur

Points de contrôle : 4.1, 4.2, 4.3, 4.4, 4.5, 4.6, 4.7, 4.8, 4.9, 4.10, 4.11, 4.12, 4.13, 4.14

S'assurer que l'utilisateur puisse sélectionner des styles préférés (par exemple, les couleurs, la taille du texte restitué et les caractéristiques de la synthèse vocale) à partir des choix offerts par l'agent utilisateur. Permettre à l'utilisateur de surclasser [ndt. override] les styles spécifiés par l'auteur et les styles par défaut de l'agent utilisateur.

La fourniture d'un accès au contenu (voir la directive 2) comprend la possibilité donnée aux utilisateurs de configurer et de maîtriser la restitution de celui-ci. Les utilisateurs avec une mauvaise vue peuvent demander que le texte soit restitué dans une plus grande taille que celle spécifiée par l'auteur ou celle pour la restitution par défaut de l'agent utilisateur. Les utilisateurs daltoniens peuvent avoir besoin d'imposer ou de prévenir certaines combinaisons de couleurs.

Pour les présentations dynamiques, telles que les présentations multimédias synchronisés créées avec SMIL 1.0 [SMIL], les utilisateurs avec des incapacités cognitives, auditives, visuelles et physiques peuvent être incapables d'interagir avec une présentation dans l'intervalle de temps alloué par l'auteur. Pour rendre la présentation accessible à ces utilisateurs, les agents utilisateurs, qui restituent un contenu multimédia (audio, vidéo et autres animations), doivent permettre à ces utilisateurs la maîtrise de la vitesse de lecture de ce contenu ainsi que l'arrêt, le commencement, la pause et la navigation rapide de celui-ci. Les agents utilisateurs qui restituent de l'audio doivent permettre à l'utilisateur la maîtrise du volume sonore global et des pistes sonores perceptibles.

Les agents utilisateur avec des capacités de synthèse vocale doivent permettre aux utilisateurs la maîtrise des divers paramètres de restitution de la parole synthétisée. Par exemple, certains utilisateurs peuvent être incapables d'exploiter les fréquences basses ou bien élevées ; ces utilisateurs doivent pouvoir configurer leur synthétiseur de parole pour produire des fréquences convenables.

Définitions des points de contrôle pour le texte restitué visuellement

4.1 Configurer l'échelle du texte (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.1
  1. Permettre une configuration globale de l'échelle d'un contenu textuel restitué visuellement. Préserver les distinctions entre les tailles des textes restitués lorsque l'utilisateur augmente ou diminue l'échelle ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, fournir une option de configuration pour surclasser les tailles de texte spécifiées par l'auteur ou celle par défaut de l'agent utilisateurs ;
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, offrir une gamme de tailles de texte à l'utilisateur qui comprend au moins :
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle au moyen d'un certain nombre de mécanismes, dont le zoom, l'agrandissement, et en permettant à l'utilisateur de configurer une taille de référence pour le texte restitué (par exemple, restituer le texte à 36 points à moins d'une autre spécification). Par exemple, pour les agents utilisateurs CSS2 [CSS2], la valeur "medium" de la propriété font-size correspond à une taille de référence.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Le mot « échelle » est utilisé dans ce point de contrôle dans le sens de taille générale du texte ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à cette condition au travers d'une mise à l'échelle proportionnelle. Ce qu'il faut retenir c'est que si le texte restitué « A » est plus petit que le texte restitué « B » pour une valeur de réglage de la configuration de la clause numéro un, alors le texte « A » sera toujours plus petit que le texte « B » pour une autre valeur de ce réglage de configuration ;
  3. Étiquettes de profil de conformité : VisualText
4.2 Configurer la famille de polices (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.2
  1. Permettre une configuration globale de la famille de polices de tout le contenu textuel restitué visuellement ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, fournir une option de configuration pour surclasser les familles de polices spécifiées par l'auteur ou celle par défaut de l'agent utilisateur ;
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, offrir une gamme de familles de polices à l'utilisateur qui comprenne au moins :
Techniques suffisantes
  1. Pour un texte qui ne peut être restitué correctement à l'aide de la famille de polices préférée de l'utilisateur, l'agent utilisateur devrait lui substituer une famille de polices alternative.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : VisualText

Remarque : Par exemple, permettre à l'utilisateur de spécifier que tout le texte doit être restitué dans une famille de polices sans sérif particulière.

4.3 Configurer les couleurs du texte (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.3
  1. Permettre une configuration globale des couleurs de premier plan et d'arrière-plan de tout le contenu textuel restitué visuellement ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, fournir une option de configuration pour surclasser les couleurs de premier plan et d'arrière-plan spécifiés par l'auteur ou celles par défaut de l'agent utilisateur ;
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, offrir une gamme de couleurs à l'utilisateur qui comprenne au moins :
Inclusions et exclusions normatives
  1. La couleur comprend le noir, le blanc et les gris.
  2. Étiquettes de profil de conformité : VisualText

Remarque : La configuration de l'utilisateur pour les couleurs de premier plan et d'arrière-plan peut involontairement amener vers une impossibilité de distinguer un texte ordinaire d'un texte sélectionné ou qui a l'attention. Voir le point de contrôle 10.2 pour des précisions concernant les styles pour la mise en évidence.

Définitions des points de contrôle pour les présentations multimédias et les présentations qui changent continuellement au cours du temps

4.4 Ralentir la présentation multimédia (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.4
  1. Permettre à l'utilisateur de ralentir la vitesse de présentation des contenus audio et d'animation restitués (y compris la vidéo et les images animées) ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, pour une piste visuelle, fournir au moins un réglage entre 40% et 60% de la vitesse originale ;
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, pour une piste sonore préenregistrée, y compris une présentation sonore seule, fournir au moins un réglage entre 75% et 80% de la vitesse originale ;
  4. Quand l'agent utilisateur permet à l'utilisateur de ralentir la piste visuelle d'une présentation multimédia synchronisée entre 100% et 80% de sa vitesse originale, synchroniser les pistes visuelles et sonores (selon le point de contrôle 2.6). En-dessous de 80%, l'agent utilisateur n'est pas obligé de restituer la piste sonore.
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contrôle pour le son et les animations dont le rôle reconnu consiste uniquement à créer un effet de style. Les effets purement stylistiques comprennent les arrière-plans sonores, les images animées décoratives et les effets produits par les feuilles de style ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Animation, Audio

Remarque : L'exception de style de ce point de contrôle est fondée sur le postulat selon lequel les auteurs ont satisfait aux conditions des « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10], à savoir ne pas communiquer d'informations au moyen du seul style (par exemple, par le biais de la couleur seule ou des feuilles de style seules).

4.5 Démarrer, arrêter, mettre en pause et explorer une présentation multimédia (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.5
  1. Permettre à l'utilisateur d'arrêter, de mettre en pause et de reprendre la présentation d'un contenu sonore ou de celui d'une animation restitués (y compris la vidéo et les images animées) qui durent trois secondes ou plus à leur vitesse de lecture normale ;
  2. Permettre à l'utilisateur de naviguer efficacement dans un contenu sonore ou dans celui d'une animation restitués (y compris la vidéo et les images animées) qui durent trois secondes ou plus à leur vitesse de lecture normale.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire aux conditions de navigation de la clause numéro deux de ce point de contrôle au moyen de techniques d'accès séquentiel en avant ou en arrière (par exemple, avancer rapidement pendant cinq secondes), ou de techniques d'accès direct (par exemple, commencer à jouer au repère dix-minutes), ou bien une combinaison des deux.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Lorsqu'il emploie des techniques d'accès séquentiel, afin de satisfaire à la clause numéro deux de ce point de contrôle, l'agent utilisateur n'est pas obligé de lire le contenu en mode avance rapide ou rebobinage rapide (bien que le faire puisse participer à l'orientation de l'utilisateur) ;
  2. Lorsque l'utilisateur met en pause une présentation sonore ou une animation en temps réel, l'agent utilisateur peut écarter les paquets qui continue de parvenir pendant la pause ;
  3. Ce point de contrôle s'applique au contenu qui est restitué soit automatiquement (par exemple, au chargement), soit sur demande explicite de l'utilisateur ;
  4. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contrôle pour les présentations sonores et les animations dont le rôle reconnu consiste uniquement à créer un effet de style ; voir le point de contrôle 4.4 pour des précisions concernant ces effets de style ;
  5. Étiquettes de profil de conformité : Animation, Audio

Remarque : La limite inférieure des trois secondes fait partie de ce point de contrôle puisque le contrôle n'est pas requis pour les contenus sonores ou d'animation brefs, tels que les vidéoclips et les bips courts. Respecter les marques de synchronisation selon le point de contrôle 2.6.

4.6 Ne pas cacher les sous-titres (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.6
  1. Pour les fenêtres d'affichage graphiques, permettre une configuration de sorte que les sous-titres, synchronisés avec une piste visuelle dans un contenu, ne soient pas cachés par celle-ci.
Techniques suffisantes
  1. Restituer les sous-titres « au-dessus » de la piste visuelle et, comme partie de la satisfaction du point de contrôle 4.3, permettre à l'utilisateur de configurer les couleurs de premier plan et d'arrière-plan du texte restitué des sous-titres ;
  2. Restituer les sous-titres et la vidéo dans des fenêtres d'affichage distinctes.

Définitions du point de contrôle pour le contrôle du volume sonore

4.7 Contrôler le volume global (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.7
  1. Permettre une configuration globale du volume de toute la présentation sonore restituée, avec une option pour surclasser les volumes sonores spécifiés par l'auteur ou celui par défaut de l'agent utilisateur ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, permettre à l'utilisateur de choisir un volume nul (i.e., muet).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle doit être satisfait pour toutes les spécifications sonores implémentées ; voir la sections sur les profils de conformité ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Audio
  3. Détail de conformité : À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : L'agent utilisateur devrait permettre la configuration du volume au moyen des mécanismes offerts par l'environnement d'exploitation.

4.8 Contrôler le volume de manière indépendante (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.8
  1. Permettre le contrôle indépendant des volumes d'un contenu sonore, qui sont synchronisés pour un jeu simultané.
Inclusions et exclusions normatives
  1. La maîtrise par l'utilisateur requise pour ce point de contrôle comprend la possibilité de surclasser les volumes spécifiés par l'auteur pour les sources sonores concernées ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contrôle pour un son dont le rôle reconnu consiste uniquement à créer un effet de style ; voir le point de contrôle 4.4 pour des précisions concernant ces effets de style ;
  3. Étiquettes de profil de conformité : Audio

Remarque : L'agent utilisateur devrait satisfaire à ce point de contrôle en permettant à l'utilisateur de contrôler de manière indépendante les volumes de toutes les sources sonores (par exemple, en implémentant une fonctionnalité de type pupitre de son). Voir le point de contrôle 4.10 pour des précisions concernant le volume de la synthèse vocale.

Définitions du point de contrôle pour la restitution de la parole synthétisée

4.9 Configurer le débit de la synthèse vocale (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.9
  1. Permettre une configuration du débit de la synthèse vocale, en fonction de la gamme complète offerte par le synthétiseur vocal.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Speech

Remarque : La gamme des débits vocaux synthétisés offerte par le synthétiseur vocal peut dépendre de la langue.

4.10 Configurer le volume de la synthèse vocale (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.10
  1. Permettre le contrôle du volume de la synthèse vocale, indépendamment des autres sources sonores.
Inclusions et exclusions normatives
  1. La maîtrise par l'utilisateur requise pour ce point de contrôle comprend la possibilité de surclasser le volume de la synthèse vocale spécifié par l'auteur ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Speech

Remarque : Voir le point de contrôle 4.8 pour des précisions concernant le contrôle indépendant du volume de diverses sources sonores.

4.11 Configurer les caractéristiques de la synthèse vocale (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.11
  1. Permettre une configuration des caractéristiques de la synthèse vocale en fonction de la gamme complète des valeurs offertes par le synthétiseur vocal.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Speech

Remarque : Certains synthétiseurs vocaux permettent aux utilisateurs de choisir les valeurs des caractéristiques de la synthèse vocale à un niveau d'abstraction supérieur, i.e., en choisissant à partir des options courantes qui regroupent plusieurs caractéristiques. Les options typiques rencontrées comprennent : la voix (par exemple, une voix d'homme adulte, une voix de fillette, une voix métallique), la tonalité [ndt. pitch] et l'accentuation [ndt. stress]. La gamme des valeurs peut varier d'un synthétiseur vocal à l'autre.

4.12 Les caractéristiques spécifiques de la parole synthétisée (P2) Techniques pour le point de contrôle 4.12
  1. Permettre une configuration de la tonalité de la parole synthétisée. La tonalité se rapporte à la fréquence moyenne de la parole ;
  2. Permettre une configuration de la gamme tonale de la parole synthétisée. La gamme tonale spécifie une variation de la fréquence moyenne ;
  3. Permettre une configuration de l'accentuation de la parole synthétisée. L'accentuation se rapporte à la hauteur des « pics locaux » dans la courbe d'intonation de la voix ;
  4. Permettre une configuration de la sonorité [ndt. richness] de la parole synthétisée. La sonorité se rapporte à la richesse ou timbre [ndt. brightness] de la voix.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Speech

Remarque : Ce point de contrôle est plus spécifique que le point de contrôle 4.11. Il exige la gestion des caractéristiques vocales listées dans les clauses de ce point de contrôle. Les définitions de ces caractéristiques sont fondées sur les descriptions du chapitre 19 de la recommandation des feuilles de style en cascade niveau 2 [CSS2] ; se reporter à cette spécification pour des descriptions informatives supplémentaires. Certains synthétiseurs vocaux permettent aux utilisateurs de choisir les valeurs des caractéristiques de la parole synthétisée à un niveau d'abstraction supérieur, par exemple, en choisissant à partir des options présentes distinguées selon le genre, l'âge ou l'accent. Les gammes des valeurs peuvent varier d'un synthétiseur vocal à l'autre.

4.13 Configurer les fonctionnalités de la parole synthétisée (P2) Techniques pour le point de contrôle 4.13
  1. Fournir une gestion des extensions au dictionnaire du synthétiseur vocal, définies par l'utilisateur ;
  2. Fournir une gestion de l'épellation : quand le texte est épelé un caractère après l'autre ou en fonction des règles de prononciation de la langue ;
  3. Permettre au moins deux configurations pour dire les chiffres : l'une pour dire les chiffres individuellement et l'autre pour dire la totalité d'un nombre ;
  4. Permettre au moins deux configurations pour dire la ponctuation : l'une pour dire la ponctuation littéralement et l'autre pour restituer la ponctuation sous forme de pauses naturelles.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Speech

Remarque : Les définitions des fonctionnalités listées dans les clauses de ce point de contrôle sont fondées sur les description du chapitre 19 de la recommandation des feuilles de style en cascade version 2 [CSS2] ; se reporter à cette spécification pour des descriptions informatives supplémentaires.

Définitions des points de contrôle relatifs aux feuilles de style

4.14 Choisir les feuilles de style (P1) Techniques pour le point de contrôle 4.14
  1. Permettre à l'utilisateur de choisir parmi les feuilles de styles alternatives de l'auteur (telles que les feuilles de style reliées) et d'appliquer celles-ci ;
  2. Permettre à l'utilisateur de choisir au moins une feuille de style de l'utilisateur et d'appliquer celle-ci ;
  3. Permettre à l'utilisateur d'éteindre (i.e., ignorer) les feuilles de style de l'auteur et de l'utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle ne s'applique qu'aux agents utilisateurs qui gèrent les feuilles de style.

Remarque : Par définition, la feuille de style par défaut de l'agent utilisateur est toujours présente, mais elle peut être surclassée par les feuilles de style de l'auteur ou de l'utilisateur. Les développeurs ne devraient pas considérer la possibilité dont dispose l'utilisateur d'éteindre les feuilles de style de l'auteur et de l'utilisateur comme un moyen efficace pour améliorer l'accessibilité du contenu ; l'extinction de la gestion des feuilles de style signifie la perte des nombreux avantages que celles-ci apportent. Les développeurs devraient plutôt fournir aux utilisateurs un contrôle accru sur l'agent utilisateur ou le comportement d'un contenu connu pour relever le seuil de l'accessibilité. L'utilisateur ne devrait avoir à éteindre les feuilles de style de l'auteur et de l'utilisateur qu'en dernier ressort.

Directive 5. Assurer la maîtrise du comportement de l'interface utilisateur par l'utilisateur

Points de contrôle : 5.1, 5.2, 5.3, 5.4, 5.5

Assurer que l'utilisateur puisse maîtriser le comportement des commandes des fenêtres d'affichage et de l'interface utilisateur, y compris celles qui peuvent être manipulées par l'auteur (par exemple, par des scripts).

La maîtrise du comportement de la fenêtre d'affichage est importante pour l'accessibilité. Les changements inattendus de point de considération — ce que l'utilisateur est censé regarder — peuvent amener l'utilisateur à perdre la trace du nombre des fenêtres d'affichage ouvertes, ou de la fenêtre d'affichage qui a l'attention courante. Si ces changements se produisent automatiquement, ils peuvent passer inaperçu (par exemple, pour certains utilisateurs avec des incapacités visuelles) ou être perturbants (par exemple, pour certains utilisateurs avec une incapacité cognitive). Cette directive comprend des conditions pour le contrôle de l'ouverture et de la fermeture des fenêtres d'affichage, de la position relative des fenêtres d'affichage graphiques, du changement de l'attention et de la soumission involontaire des formulaires.

Définitions des points de contrôle

5.1 Pas de changement automatique de l'attention du contenu (P2) Techniques pour le point de contrôle 5.1
  1. Permettre une configuration de sorte que, si une fenêtre d'affichage s'ouvre sans demande explicite de l'utilisateur, alors ni l'attention du contenu ni l'attention de l'interface utilisateur de celle-ci ne deviennent automatiquement l'attention courante.
Techniques suffisantes
  1. Pour satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle, une configuration est préférée, mais elle n'est pas requise si l'attention du contenu ne peut seulement qu'être déplacée à la demande explicite de l'utilisateur.
5.2 Conserver la fenêtre d'affichage sur le dessus (P2) Techniques pour le point de contrôle 5.2
  1. Pour les interfaces utilisateurs graphiques, permettre une configuration de sorte que la fenêtre d'affichage avec l'attention courante reste « au-dessus » de toutes les autres fenêtres d'affichage qu'elle chevauche.
5.3 Ouverture seulement manuelle de la fenêtre d'affichage (P2) Techniques pour le point de contrôle 5.3
  1. Permettre une configuration de sorte que les fenêtres d'affichage ne s'ouvrent qu'à la demande explicite de l'utilisateur ;
  2. Pour une configuration selon la clause numéro un de ce point de contrôle, au lieu de l'ouverture automatique d'une fenêtre d'affichage, avertir l'utilisateur et laisser l'utilisateur ouvrir celle-ci sur une demande explicite (par exemple, en confirmant une invite ou en suivant un lien généré par l'agent utilisateur) ;
  3. Permettre à l'utilisateur de fermer les fenêtres d'affichage.
Techniques suffisantes
  1. Pour satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle, une configuration est préférée, mais elle n'est pas requise si les fenêtres d'affichages ne peuvent seulement qu'être ouvertes à la demande explicite de l'utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Si une fenêtre d'affichage (par exemple, un jeu d'encadrement [ndt. frame set]) contient d'autres fenêtres d'affichage, les clauses de ce point de contrôle ne s'appliquent qu'à la fenêtre d'affichage conteneur la plus externe ;
  2. La création par l'utilisateur d'une nouvelle fenêtre d'affichage (par exemple, vide ou chargée d'une nouvelle ressource) par le biais de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur constitue une demande explicite de l'utilisateur.

Remarque : En général, les fenêtres d'affichages s'ouvrent automatiquement en réponse à des instructions dans le contenu. Voir également le point de contrôle 5.1 (pour ce qui concerne les changements d'attention à l'ouverture d'une fenêtre d'affichage) et le point de contrôle 6.6 (pour ce qui concerne la notification par le programme des changements survenus sur l'interface utilisateur).

5.4 Sélection et attention dans la fenêtre d'affichage (P2) Techniques pour le point de contrôle 5.4
  1. S'assurer que, lorsque la sélection, ou l'attention du contenu, d'une fenêtre d'affichage change, celle-ci reste au moins partiellement dans la fenêtre d'affichage après le changement.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Selection

Remarque : Par exemple, si les liens de navigation de l'utilisateur se déplacent dans une partie du document en dehors d'une fenêtre d'affichage graphique, la fenêtre de navigation devrait défiler afin d'inclure le nouvel emplacement de l'attention. Ou, pour les utilisateurs de fenêtres d'affichage sonores, permettre une configuration afin de restituer la sélection ou l'attention immédiatement après le changement.

5.5 Confirmer la soumission d'un formulaire (P2) Techniques pour le point de contrôle 5.5
  1. Permettre une configuration pour inviter l'utilisateur à confirmer (ou annuler) toute soumission de formulaire.
Techniques suffisantes
  1. Une configuration est préférée, mais elle n'est pas requise si les formulaires ne peuvent seulement qu'être soumis à la demande explicite de l'utilisateur.

Remarque : Les exemples de soumission automatique de formulaire comprennent : la soumission conduite par un script lorsque l'utilisateur change l'état d'une commande de formulaire particulière (par exemple, via le dispositif de pointage), la soumission lorsque l'utilisateur a interagit avec toutes les commandes du formulaire et la soumission quand survient un événement onmouseover ou onchange.

Directive 6. Implementer des interfaces de programmation interopérables

Points de contrôle : 6.1, 6.2, 6.3, 6.4, 6.5, 6.6, 6.7, 6.8, 6.9, 6.10

Implémenter des interfaces interopérables afin de communiquer avec les autres logiciels (par exemple, les technologies d'assistance, l'environnement d'exploitation et les modules d'extension).

Cette directive traite de l'interopérabilité entre un agent utilisateur conforme et d'autres logiciels, en particulier les technologies d'assistance. Les points de contrôle de cette directive requièrent l'implémentation d'interfaces de programmation (API) pour cette communication. Cette directive comprend trois sortes de condition :

  1. Les conditions concernant les informations qui doivent être transmises au travers d'un API ;
  2. Les conditions concernant les API ou types d'API à utiliser pour transmettre ces informations ;
  3. Les conditions relatives aux caractéristiques supplémentaires de ces API.

Remarque : Le groupe de travail UAWG pense que, afin d'encourager l'interopérabilité entre un agent utilisateur conforme et plus d'une technologie d'assistance, il est plus important d'implémenter des API conventionnels plutôt que des API personnalisés, même si les API personnalisés peuvent offrir un accès spécialisé.

Définitions des points de contrôle

6.1 Accès par le programme à l'ensemble d'information HTML/XML (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.1
  1. Fournir un accès en lecture par le programme à un contenu XML en rendant disponible tous les items d'informations définis par la spécification de l'ensemble d'information XML du W3C [INFOSET] ;
  2. Fournir un accès en lecture par le programme à un contenu HTML en rendant disponible tous les items d'information suivants définis par la spécification de l'ensemble d'information XML du W3C [INFOSET] :
  3. Si l'utilisateur peut modifier l'état ou la valeur d'un morceau de contenu HTML ou XML au travers de l'interface utilisateur (par exemple, en cochant une case ou en éditant une zone de texte), permettre un accès en lecture par le programme à l'état ou la valeur courantes et permettre le même degré d'accès en écriture pour le programme que celui disponible au travers de l'interface utilisateur.
6.2 Accès par le DOM au contenu HTML/XML (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.2
  1. Fournir un accès au contenu, requis par le point de contrôle 6.1, en se conformant aux modules suivants de la spécification du modèle objet de document (DOM) niveau 2 - Noyau [DOM2CORE] et en exportant les corrélations avec les interfaces qu'ils définissent :
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle :
Inclusions et exclusions normatives
  1. Se reporter à la « spécification du modèle objet de document (DOM) niveau 2 - Noyau » [DOM2CORE] pour des précisions concernant les versions de HTML, XML, Java et ECMAScript qui sont couvertes. L'appendice D contient les corrélations avec Java et l'appendice E contient les corrélations avec ECMAScript ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé d'exporter les corrélations hors du processus de l'agent utilisateur (bien que cette approche puisse être utile aux développeurs des technologies d'assistance).

Remarque : Ce point de contrôle se tient à part du point de contrôle 6.1 afin de mettre en évidence la distinction entre celles des informations qui sont obligatoires et la manière de fournir un accès à ces informations. De surcroît, la spécification DOM niveau 2 - Noyau ne fournit aucun accès aux états et valeurs courants dont il est question dans la clause numéro trois du point de contrôle 6.1. Pour un contenu HTML, les interfaces définies dans la spécification [DOM2HTML] offrent par contre un accès aux états et valeurs courants.

6.3 Accès par le programme à un contenu non-HTML/XML (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.3
  1. Pour un contenu autre que HTML ou XML, fournir un accès en lecture structuré par le programme au contenu ;
  2. Si l'utilisateur peut modifier l'état, ou la valeur, d'un morceau de contenu non-HTML/XML au travers de l'interface utilisateur (par exemple, en cochant une case ou en éditant un champs textuel), permettre un accès en lecture par le programme à l'état, ou la valeur, courant et permettre le même degré d'accès en écriture, par le programme, que celui qui est disponible au travers de l'interface utilisateur ;
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, implémenter au moins un API en fonction de cette cascade d'API :
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'expression « accès structuré par le programme » signifie un accès, par le biais d'un API, aux items d'information reconnus du contenu (tels que les items d'information de l'ensemble d'information XML [INFOSET]). Un texte en clair [ndt. plain text] a une structure réduite, de sorte que l'API qui fournit un accès à celui-ci sera en conséquence moins complexe que l'API pour un contenu XML. Pour un contenu plus structuré qu'un texte en clair, un API, qui fournit seulement l'accès a un flux de caractères, ne satisfait pas aux conditions requises pour la fourniture d'un accès structuré par le programme. Ce document ne définit pas sinon ce qu'est un accès suffisamment structuré 
  2. On considère un API comme étant « disponible », si la spécification de l'API a été publiée (par exemple, comme une recommandation du W3C) à temps pour une intégration dans le cycle de développement d'un agent utilisateur.

Remarque : Ce point de contrôle traite le contenu qui n'a pas été courvert par les points de contrôle 6.1 et 6.2.

6.4 Accès par le programme aux informations concernant le contenu restitué (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.4
  1. Pour les agents utilisateurs graphiques, mettre à disposition les dimensions et les coordonnées englobantes des objets graphiques restitués. Les coordonnées doivent être relatives au point origine dans l'environnement graphique (par exemple, par rapport au bureau), et non à la fenêtre d'affichage ;
  2. Pour les agents utilisateurs graphiques, fournir un accès aux informations suivantes concernant chaque morceau de texte restitué : la famille de polices, la taille de police, et les couleurs de premier plan et d'arrière-plan ;
  3. Comme partie de la satisfaction des clauses numéro un et deux de ce point de contrôle, implémenter au moins un API, conformément à la cascade d'API décrite dans la clause numéro deux du point de contrôle 6.3.

Remarque : Les agents utilisateurs devraient fournir un accès par le programme aux informations utiles supplémentaires concernant le contenu restitué qui ne sont pas disponibles au travers des API requis par les points de contrôle 6.2 et 6.3, y compris la correspondance (dans les deux sens) entre les objets graphiques et leur source dans l'objet document, et aux informations concernant le rôle de chaque objet graphique.

6.5 Mise en œuvre par le programme de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.5
  1. Fournir un accès en lecture par le programme aux commandes de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, à la sélection, à l'attention du contenu et à l'attention de l'interface utilisateur ;
  2. Si l'utilisateur peut modifier l'état ou la valeur d'une commande de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur (par exemple, en cochant une case ou en éditant un champs textuel), permettre un accès en lecture par le programme à l'état ou la valeur courante et permettre le même degré d'accès en écriture pour le programme que celui qui est disponible au travers de l'interface utilisateur ;
  3. Comme partie de la satisfaction des clauses numéro un et deux de ce point de contrôle, implémenter au moins un API, conformément à la cascade d'API décrite dans la clause numéro deux du point de contrôle 6.3.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour des raisons de sécurité, les agents utilisateurs ne sont pas obligés d'autoriser les instructions dans le contenu à modifier les commandes de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur. Voir des précisions concernant les considérations de sécurité ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Les API utilisés pour satisfaire aux conditions requises par ce point de contrôle peuvent varier. Par exemple, ceux-ci peuvent être indépendant par rapport à un environnement d'exploitation particulier (par exemple, le DOM du W3C), ou être les API conventionnels d'un environnement d'exploitation particulier, ou les API conventionnels des langages de programmation, les modules d'extension, ou les environnements de machines virtuelles. Les développeurs d'agents utilisateurs sont encouragés à implémenter des API qui permettent aux technologies d'assistance d'échanger avec plusieurs types de logiciel dans un environnement d'exploitation donné (par exemple, les agents utilisateurs, les logiciels de traitement de texte et de feuille de calcul), car cette réutilisation profitera aux utilisateurs et aux développeurs des technologies d'assistance. Les agents utilisateurs devraient toujours suivre les conventions de l'environnement d'exploitation pour la réutilisation des API d'entrée et de sortie.

6.6 Notification des changements par le programme (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.6
  1. Fournir une notification, par le programme, des changements survenus au contenu, au états et valeurs du contenu, aux commandes de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, à la sélection, à l'attention du contenu et à l'attention de l'interface utilisateur ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, implémenter au moins un API, conformément à la cascade d'API de la clause numéro deux du point de contrôle 6.3.
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'agent utilisateur n'est pas obligé de faire une notification des changements dans la restitution du contenu (par exemple, en raison d'un effet d'animation ou d'un effet produit par une feuille de style), à moins que l'objet document ne soit modifié comme partie de ces changements ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Selection
  3. Détail de conformité : À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Par exemple, produire une notification par le programme quand l'intervention de l'utilisateur dans un cadre induit des changements automatiques dans le contenu d'un autre.

6.7 Les API conventionnels pour le clavier (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.7
  1. Implémenter les API pour le clavier comme suit :

Remarque : L'environnement d'exploitation peut définir plusieurs API conventionnels pour le clavier. Par exemple, pour le japonais et le chinois, l'entrée peut être traitée en deux étapes, avec un API pour chaque étape.

6.8 Codages de caractères des API (P1) Techniques pour le point de contrôle 6.8
  1. Pour un API implémenté afin de satisfaire aux conditions requises par ce document, gérer les codages de caractères requis pour l'API en question.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : La gestion des codages de caractères représente une part importante pour garantir une transmission du texte correcte aux technologies d'assistance. Par exemple, la spécification du DOM niveau 2 - Noyau [DOM2CORE], section 1.1.5, requiert que le type DOMString soit codé en utilisant le jeu de caractères UTF-16.

6.9 Accès par le DOM aux feuilles de style CSS (P2) Techniques pour le point de contrôle 6.9
  1. Pour les agents utilisateurs qui implémentent les feuilles de style en cascade (CSS), fournir un accès aux feuilles de style par le programme en se conformant au module « CSS » de la spécification du modèle objet de document (DOM) niveau 2 - Style [DOM2STYLE] et en exportant les corrélations pour les interfaces que celle-ci définit ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle :
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour les besoins de la satisfaction de ce point de contrôle, les feuilles de style en cascade (CSS) sont définies soit par CSS niveau 1 [CSS1], soit par CSS niveau 2 [CSS2] ;
  2. Se reporter à la « spécification du modèle objet de document (DOM) niveau 2 - Style » [DOM2STYLE] pour des précisions sur les versions de Java et ECMAScript qui sont couvertes. L'appendice B contient les corrélations Java et l'appendice C les corrélations ECMAScript ;
  3. L'agent utilisateur n'est pas obligé d'exporter les corrélations hors du processus de l'agent utilisateur.
6.10 Les échanges opportuns au travers des API (P2) Techniques pour le point de contrôle 6.10
  1. Pour les API implémentés afin de satisfaire aux conditions requises par ce document, s'assurer que les échanges entre programmes se déroulent de manière opportune.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Par exemple, l'échange, par le programme, des informations requises par les autres points de contrôle dans ce document, devrait être suffisamment efficace pour empêcher la perte des informations, qui est un risque quand les changements dans le contenu ou l'interface utilisateur se produisent plus vite que la transmission de ces mêmes changements. Un échange opportun est également important pour la bonne synchronisation des restitutions alternatives. Les techniques pour ce point de contrôle expliquent la manière dont les développeurs peuvent réduire les délais de transmission. Cela aidera à assurer l'accès opportun par les technologies d'assistance au modèle objet de document et aux autres informations qui sont importantes pour la fourniture de l'accès.

Directive 7. Observer les conventions de l'environnement d'exploitation

Points de contrôle : 7.1, 7.2, 7.3, 7.4

Observer les conventions de l'environnement d'exploitation pour l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, la documentation, les configurations des entrées et l'installation.

Une partie de l'accessibilité de l'agent utilisateur implique de suivre les conventions de l'environnement d'exploitation de l'utilisateur, à savoir :

Suivre les conventions de l'environnement d'exploitation accroît également la prédictabilité vis-à-vis des utilisateurs et des développeurs des technologies d'assistance. Ces directives expliquent ce que les utilisateurs escompteront de l'aspect et la convivialité de l'interface utilisateur, des conventions de clavier et de la documentation. Ces directives commprennent aussi des informations concernant les fonctionnalités d'accessibilité que l'agent utilisateur devrait adopter plutôt que réimplémenter.

Le chapitre sur la conformité donne plus d'explications sur l'utilisation des fonctionnalités de l'environnement d'exploitation comme partie de la conformité.

Définitions des points de contrôle

7.1 Respecter les conventions pour l'attention et pour la sélection (P1) Techniques pour le point de contrôle 7.1
  1. Suivre les conventions de l'environnement d'exploitation qui profitent à l'accessibilité lors de l'implémentation de la sélection, de l'attention du contenu et de l'attention de l'interface utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle et le point de contrôle 7.3 s'excluent mutuellement étant donné que celui-ci a une priorité plus élevée ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Selection

Remarque : Voir les points de contrôle 9.1 et 9.2 pour des précisions concernant l'attention du contenu et l'attention de l'interface utilisateur.

7.2 Respecter les conventions pour les configurations des entrées (P1) Techniques pour le point de contrôle 7.2
  1. S'assurer que les configurations des entrées par défaut de l'agent utilisateur n'interfèrent pas avec les conventions pour l'accessibilité de l'environnement d'exploitation (par exemple, pour l'accessibilité du clavier).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Les informations concernant les conventions pour l'accessibilité de l'environnement d'exploitation sont disponibles dans le « document des techniques » [UAAG10-TECHS]. Voir le point de contrôle 11.5 pour des précisions concernant la configuration des entrées par défaut de l'agent utilisateur.

7.3 Respecter les conventions de l'environnement d'exploitation (P2) Techniques pour le point de contrôle 7.3
  1. Suivre les conventions de l'environnement d'exploitation qui profitent à l'accessibilité. Notamment, suivre les conventions qui profitent à l'accessibilité pour la conception de l'interface utilisateur, pour la configuration du clavier, l'installation du produit et la documentation.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour les besoins de ce point de contrôle, une convention de l'environnement d'exploitation qui profite à l'accessibilitée est :
    • soit celle identifiée comme telle dans la conception de l'environnement d'exploitation ou les directives pour l'accessibilité, soit 
    • celle qui permet à l'auteur de satisfaire à une quelconque condition requise par les « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10] ou par le présent document.
  2. Ce point de contrôle exclut les conditions requises par les points de contrôle 7.1 et 7.4 ;
  3. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Certaines de ces conventions (par exemple, touches adhésives, touches de souris et montrer les sons) sont traitées dans le « document des techniques » [UAAG10-TECHS].

7.4 Fournir des indications sur les configurations des entrées (P2) Techniques pour le point de contrôle 7.4
  1. Suivre les conventions de l'environnement d'exploitation pour indiquer la configuration d'entrée.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle et le point de contrôle 7.3 s'excluent mutuellement afin de mettre en évidence l'importance de la cohérence dans les configurations des entrées ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Par exemple, dans certains environnements d'exploitation, lorsqu'une fonctionnalité peut être déclenchée par le biais d'un menu et d'un clavier, le développeur peut concevoir l'entrée par le menu de telle sorte que le caractère de la clé d'activation apparaisse aussi. Voir le point de contrôle 11.5 pour des précisions concernant la configuration de l'entrée par défaut de l'agent utilisateur.

Directive 8. Implémenter les spécifications qui profitent à l'accessibilité

Points de contrôle : 8.1, 8.2

Gérer les fonctionnalités pour l'accessibilité de toutes les spécifications implémentées. Implémenter les recommandations du W3C quand celles-ci sont disponibles et appropriées pour une tâche.

Les développeurs devraient implémenter les spécifications ouvertes. La conformité aux spécifications ouvertes profitent à l'interopérabilité et à l'accessibilité en facilitant la conception des technologies d'assistance (traité également dans la directive 6).

Alors que les développeurs devraient implémenter les fonctionnalités pour l'accessibilité de toute spécification (point de contrôle 8.1), ce document recommande en particulier la conformité aux recommandations du W3C (point de contrôle 8.2) pour plusieurs raisons :

Définitions des points de contrôle

8.1 Implémenter les fonctionnalités pour l'accessibilité (P1) Techniques pour le point de contrôle 8.1
  1. Implémenter les fonctionnalités pour l'accessibilité des spécifications (par exemple, les langages de balisage, les langages de feuille de style, les langages de métadonnées et les formats graphiques).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle s'applique aux spécifications développées par le W3C comme à celles qui ne le sont pas ;
  2. Pour les besoins de ce point de contrôle, une fonctionnalité pour l'accessibilité d'une spécification est :
    • soit celle qui est identifiée comme telle dans la spécification,
    • soit celle qui permet à l'auteur de satisfaire à une quelconque condition requise par les « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10].
  3. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contr⊚cle pour toutes les spécifications implémentées ; voir la section sur les profils de conformité pour des précisions ;
  4. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Le « document des techniques » [UAAG10-TECHS] donne des précisions au sujet des fonctionnalités pour l'accessibilité de certaines spécifications, y compris les spécifications du W3C.

8.2 Se conformer aux spécifications (P2) Techniques pour le point de contrôle 8.2
  1. Employer et se conformer :
Techniques suffisantes
  1. Quand une condition requise par une autre spécification contredit une condition du présent document, l'agent utilisateur peut écarter la condition de l'autre spécification et quand même satisfaire à ce point de contrôle.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Une spécification est considérée « disponible » si elle est publiée (par exemple, comme une recommandation du W3C) à temps pour une intégration dans le cycle de développement d'un agent utilisateur ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à ce point de contrôle pour toutes les spécifications implémentées ; voir la section sur les profils de conformité pour des précisions ;
  3. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Par exemple, pour le balisage, l'agent utilisateur peut se conformer à HTML 4 [HTML4], XHTML 1.0 [XHTML10] et/ou XML 1.0 [XML]. Pour les feuilles de style, l'agent utilisateur peut se conformer à CSS ([CSS1], [CSS2]). Pour les mathématiques, l'agent utilisateur peut se conformer à MathML 2.0 [MATHML20]. Pour les présentations multimédias synchronisés, l'agent utilisateur peut se conformer à SMIL 1.0 [SMIL].

Directive 9. Fournir des mécanismes de navigation

Points de contrôle : 9.1, 9.2, 9.3, 9.4, 9.5, 9.6, 9.7, 9.8, 9.9, 9.10

Fournir un accès au contenu au moyen de divers mécanismes de navigation, comprenant la navigation séquentielle, la navigation directe, les recherches et la navigation structurée.

Les utilisateurs devraient pouvoir naviguer vers les parties importantes du contenu à l'intérieur d'une vue configurable, identifier le type de l'objet vers lequel ils ont navigué, interagir aisément avec cet objet (s'il s'agit d'un élément actif) et examiner le contexte alentour (afin de s'orienter). Fournir divers mécanismes de navigation et de recherche aide les utilisateurs avec des incapacités (et tous les autres utilisateurs) à accéder au contenu plus efficacement. La navigation et la recherche sont particulièrement importants pour les utilisateurs disposant d'un accès séquentiel au contenu ou pour ceux qui naviguent séquentiellement (en déplaçant l'attention).

La navigation directe (par exemple, vers un lien ou un paragraphe particulier) est plus rapide que la navigation séquentielle, mais elle requiert en général une familiarité avec le contenu. La navigation directe est importante pour les utilisateurs ayant certaines incapacités physiques (ceux qui ont une faible voire aucune dextérité manuelle et/ou une tendance accrue à presser des boutons ou des clés non désirés) et pour les utilisateurs ayant des incapacités visuelles. Les utilisateurs experts profitent aussi de la navigation directe. La navigation directe peut être possible au moyen du dispositif de pointage ou au moyen du clavier (par exemple, les raccourcis-clavier).

Les mécanismes de navigation structurée offrent à la fois contexte et rapidité. Les agents utilisateurs devraient permettre aux utilisateurs de naviguer vers le contenu connu pour être structurellement important, tels que les blocs de contenu, les titres et sections, les tables, les formulaires et éléments de formulaire, les éléments actifs, les mécanismes de navigation et les conteneurs. Pour des renseignements concernant l'accès par le programme à la structure du document, voir la directive 6.

Les agents utilisateurs devraient permettre aux utilisateurs de configurer les mécanismes de navigation (par exemple, afin de permettre une navigation par les liens seuls, ou les liens et les titres, ou les tables et les formulaires).

Définitions des points de contrôle

9.1 Fournir une attention du contenu (P1) Techniques pour le point de contrôle 9.1
  1. Fournir au moins une attention du contenu pour chaque fenêtre d'affichage (y compris les cadres), dans laquelle les éléments actifs font partie du contenu restitué ;
  2. Permettre à l'utilisateur de faire en sorte que l'attention du contenu de chaque fenêtre d'affichage devienne l'attention courante.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Quand une fenêtre d'affichage ne comprend aucun élément actif (que ce soit parce que le format n'en propose pas ou qu'un morceau de contenu ne contient aucun élément actif), les conditions pour l'attention du contenu des points de contrôle suivants ne s'appliquent pas : 1.2, 5.1, 5.4, 6.6, 7.1, 9.3, 9.4, 9.5, 9.6, 9.7, 10.2 et 11.5.

Remarque : Par exemple, quand deux cadres issus d'un jeu d'encadrement contiennent des éléments actifs, permettre à l'utilisateur de faire en sorte que l'attention du contenu de l'un ou l'autre cadre devienne l'attention courante. Remarquez que les fenêtres d'affichage « possédées » par des modules d'extension qui font partie d'une revendication de conformité sont également couverts par ce point de contrôle. Voir le point de contrôle 7.1 pour des précisions sur l'implémentation d'une attention du contenu en fonction des conventions de l'environnement d'exploitation.

9.2 Fournir une attention de l'interface utilisateur (P1) Techniques pour le point de contrôle 9.2
  1. Fournir une attention de l'interface utilisateur.

Remarque : Voir le point de contrôle 7.1 pour des précisions sur l'implémentation d'une attention du contenu en fonction des conventions de l'environnement d'exploitation.

9.3 Déplacer l'attention du contenu (P1) Techniques pour le point de contrôle 9.3
  1. Permettre à l'utilisateur de déplacer l'attention du contenu vers n'importe quel élément actif dans la fenêtre d'affichage ;
  2. Permettre une configuration de sorte que l'attention du contenu d'une fenêtre d'affichage ne change que sur demande explicite de l'utilisateur ;
  3. Si l'auteur n'a spécifié aucun ordre de navigation, permettre au moins une navigation séquentielle en avant, dans l'ordre du document, vers chacun des éléments de l'ensemble établi selon la clause numéro un de ce point de contrôle.
Techniques suffisantes
  1. Afin de satisfaire à la clause numéro deux de ce point de contrôle, une configuration est préférée, mais elle n'est pas requise si l'attention du contenu ne change seulement qu'à la demande explicite de l'utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'agent utilisateur peut aussi inclure les éléments inactifs dans l'ordre de navigation.

Remarque : En plus de la navigation séquentielle en avant, l'agent utilisateur devrait aussi permettre une navigation séquentielle à rebours. Voir le point de contrôle 9.9 pour des précisions concernant la navigation structurée. Voir les points de contôle 5.1 et 6.6 pour des précisions concernant les changements d'attention.

9.4 Restaurer l'historique des états de la fenêtre d'affichage (P1) Techniques pour le point de contrôle 9.4
  1. Pour les agents utilisateurs qui implémentent un mécanisme d'historique de la fenêtre d'affichage, pour chaque situation dans l'historique de navigation d'une fenêtre d'affichage, préserver les informations concernant le point de considération, l'attention du contenu et la sélection ;
  2. Quand l'utilisateur revient à une quelconque situation dans l'historique de la fenêtre d'affichage (par exemple, via le bouton « retour »), restaurer les valeurs enregistrées pour le point de considération, l'attention du contenu et la sélection.
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'historique de la fenêtre d'affichage associe les valeurs des trois variables de situation (point de considération, attention du contenu et sélection) à un objet document particulier. Si l'utilisateur revient à une situation dans l'historique et que l'agent utilisateur ramène un nouveau contenu, l'agent utilisateur n'est pas obligé de restaurer les valeurs enregistrées des trois variables de situation ;
  2. Étiquettes de profil de conformité : Selection
9.5 Pas d'événement lors du changement de l'attention (P2) Techniques pour le point de contrôle 9.5
  1. Permettre une configuration de sorte que le déplacement de l'attention du contenu vers ou à partir d'un élément actif n'active pas automatiquement un éventuel gestionnaire d'événement de type quelconque associé explicitement.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Events

Remarque : Par exemple, dans cette configuration de document HTML, ne pas activer un quelconque gestionnaire pour les attributs onfocus, onblur ou onchange. Dans cette configuration, les agents utilisateurs devraient toujours appliquer les éventuels changements stylistiques (par exemple, une mise en évidence) qui peuvent survenir lors du changement de l'attention du contenu.

9.6 Montrer les gestionnaires d'événement (P2) Techniques pour le point de contrôle 9.6
  1. Pour les éléments ayant l'attention du contenu, mettre à disposition la liste des types d'événements du périphérique d'entrée pour lesquels il existe des gestionnaires d'événement associés explicitement à l'élément.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Events

Remarque : Par exemple, permettre à l'utilisateur d'interroger l'élément ayant l'attention du contenu sur la liste des types d'événement du périphérique d'entrée, ou les ajouter directement à l'ordre de navigation séquentielle, décrit dans le point de contrôle 9.3. Voir le point de contrôle 1.2 pour des précisions concernant l'activation des gestionnaires d'événement associés à l'élément ayant l'attention.

9.7 Déplacer l'attention du contenu à rebours (P2) Techniques pour le point de contrôle 9.7
  1. Prolonger la fonctionnalité requise par la clause numéro trois du point de contrôle 9.3 en autorisant une même navigation séquentielle dans l'ordre inverse du document ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, l'agent utilisateur ne doit pas inclure les éléments inactifs dans l'ordre de navigation.
9.8 Fournir une recherche dans le texte (P2) Techniques pour le point de contrôle 9.8
  1. Permettre à l'utilisateur d'effectuer la recherche, au sein du contenu textuel restitué, d'une séquence de caractères issus du jeu de caractères du document ;
  2. Permettre à l'utilisateur de lancer une recherche vers l'avant (dans l'ordre du document) à partir de n'importe quel emplacement sélectionné, ou ayant l'attention, dans le contenu ;
  3. Quand une correspondance est trouvée, prendre les deux mesures suivantes :
  4. Alerter l'utilisateur s'il n'y a pas de correspondance dans le contenu (i.e., avant de lancer la recherche à nouveau à partir du début du contenu) ;
  5. Fournir une option de recherche insensible à la casse pour le texte dans une écriture (i.e., système d'écriture) pour laquelle la casse est significative.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour le contenu restitué

Remarque : Si l'utilisateur n'a pas indiqué de position de départ pour la recherche, celle-ci devrait commencer à partir du début du contenu. Selon le point de contrôle 7.3, utiliser les conventions de l'environnement d'exploitation pour indiquer le résultat d'une recherche.

9.9 Permettre une navigation structurée (P2) Techniques pour le point de contrôle 9.9
  1. Permettre à l'utilisateur de naviguer efficacement vers et entre les éléments structurels importants dans le contenu restitué ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, permettre une navigation séquentielle en avant et en arrière.

Remarque : Cette spécification n'identifie pas, volontairement, quels sont les « éléments importants » qui doivent être navigables, car ceci sera variable en fonction de la spécification concernée. De même, ce qui constitue une « navigation efficace » peut dépendre d'un certain nombre de facteurs, comprenant la « forme » du contenu (par exemple, la navigation séquentielle dans une longue liste n'est pas très efficace) et la granularité désirée (par exemple, entre les tables, puis entre les cellules d'une table donnée). Se reporter au « document des techniques » [UAAG10-TECHS] pour des précisions concernant l'identification des éléments importants et la navigation entre ceux-ci.

9.10 Configurer les éléments importants (P3) Techniques pour le point de contrôle 9.10
  1. Permettre la configuration de l'ensemble des éléments et attributs importants identifiés pour les points de contrôle 9.9 et 10.4 ;
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, permettre à l'utilisateur d'inclure et d'exclure des types d'élément pour cet ensemble.

Remarque : Par exemple, permettre à l'utilisateur de naviguer seulement dans les paragraphes, ou seulement dans les titres et les paragraphes, ou de supprimer ou rétablir les barres de navigation, ou de naviguer à l'intérieur et entre les tables et cellules de table.

Directive 10. Guider l'utilisateur

Points de contrôle : 10.1, 10.2, 10.3, 10.4, 10.5, 10.6, 10.7

Fournir des informations qui vont aider l'utilisateur à comprendre le contexte de navigation.

Tous les utilisateurs ont besoin d'indices qui les aident à comprendre leur « emplacement » au cours de la navigation : où ils sont, comment ils sont arrivés à cet endroit, où ils peuvent aller et ce qui est alentour. Quelques mécanismes fournissent de tels indices au travers de l'interface utilisateur (visuellement, de manière sonore ou en Braille), comprenant :

Les mécanismes d'orientation, tels que ceux qui précèdent, sont particulièrement important pour les utilisateurs qui dispose d'un accès séquentiel au contenu ou qui naviguent séquentiellement. Par exemple, certains utilisateurs ne peuvent pas parcourir une table affichée graphiquement avec leurs yeux afin de rechercher des informations concernant les rubriques des cellules de la table ou les cellules voisines. Les agents utilisateurs doivent fournir d'autres moyens aux utilisateurs afin d'appréhender, par exemple, les relations entre les cellules d'une table, ou les relations entre les cadres (quelles relations transmet la disposition graphique ?), le contexte d'un formulaire (ai-je rempli complètement le formulaire ?) et les informations sur les liens (ai-je déjà visité ce lien ?).

Définitions des points de contrôle

10.1 Associer les cellules aux rubriques de la table (P1) Techniques pour le point de contrôle 10.1
  1. Pour les agents utilisateurs graphiques qui restituent les tables, pour chaque cellule de la table, permettre à l'utilisateur de voir l'indication de rubrique qui lui est associée.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en permettant à l'utilisateur d'interroger chaque cellule de table sur l'indication de rubrique qui lui est associée ;
  2. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en restituant la cellule de table et l'indication de rubrique qui lui est associée de sorte qu'elles soient toutes deux visibles dans la même fenêtre d'affichage.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle s'adresse seulement aux relations cellule/rubrique que l'agent utilisateur peut reconnaître.
10.2 Mettre en évidence la sélection, l'attention du contenu, les éléments actifs, les liens visités (P1) Techniques pour le point de contrôle 10.2
  1. Permettre une configuration globale afin de mettre en évidence les quatre classes d'information suivantes dans chaque fenêtre d'affichage : la sélection, l'attention du contenu, les éléments actifs et les liens visités récemment ;
  2. Pour les interfaces utilisateurs graphiques, comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, permettre au moins une configuration selon laquelle les mécanismes de mise en évidence des quatres classes d'information :
  3. Pour les interfaces utilisateurs graphiques, comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, si le mécanisme de mise en évidence fait appel à la taille du texte, à la famille de polices, aux couleurs de premier plan et d'arrière-plan du texte restitué ou à des décorations de texte, offrir au moins la gamme de valeurs suivante :
  4. Mettre en évidence les éléments actifs selon la granularité spécifiée dans le format. Par exemple, un agent utilisateur HTML, qui restitue une image PNG faisant partie d'une image cliquable côté client, est seulement tenu de mettre en évidence l'image dans sa totalité, et non chacune des régions actives. Un agent utilisateur SVG, qui restitue une image SVG avec des liens graphiques incorporés, est tenu de mettre en évidence chacun des liens (actifs) pouvant être restitués indépendamment selon la spécification SVG.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Selection

Remarque : Les exemples de mécanismes de mise en évidence pour la sélection et l'attention du contenu comprennent les variations des couleurs de premier plan et d'arrière-plan, le soulignage, le style des bordures et la prosodie distinctive de la parole synthétisée. Comme la sélection et l'attention changent fréquemment, les agents utilisateurs ne devraient pas les mettre en évidence au moyen de mécanismes (par exemple, les variations de taille de la police) qui entraînent un nouvel écoulement du texte, ce qui peut désorienter l'utilisateur. Les mécanismes de mise en évidence graphiques, qui ne dépendent généralement pas des seules couleurs de premier plan et d'arrière-plan du texte restitué, comprennent les soulignés ou le style des bordures. Selon le point de contrôle 7.1, suivre les conventions de l'environnement d'exploitation qui profitent à l'accessibilité lors de l'implémentation de la sélection et de l'attention du contenu. Par exemple, si elles sont spécifiées au niveau de l'environnement d'exploitation, utiliser les préférences de l'utilisateur pour les styles de sélection.

10.3 Configuration unique pour la mise en évidence (P2) Techniques pour le point de contrôle 10.3
  1. Prolonger la fonctionnalité requise par la clause numéro deux du point de contrôle 10.2 en permettant une configuration au travers d'un seul réglage.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Étiquettes de profil de conformité : Selection
10.4 Fournir une vue esquissée (P2) Techniques pour le point de contrôle 10.4
  1. Mettre à disposition de l'utilisateur une vue « esquissée » du contenu restitué, composée d'étiquettes pour les éléments structurels importants (par exemple, le titre, les titres des tables, les titres des formulaires et les autres étiquettes qui font partie du contenu).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce qui constitue une étiquette est défini par chaque spécification de langage de balisage. Par exemple, dans HTML, un titre (H1-H6) est une étiquette pour la section qui le suit, une légende (CAPTION) est l'étiquette d'une table et l'attribut title l'étiquette de son élément ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de générer l'étiquette d'un élément important quand il n'y a aucune étiquette dans le contenu. L'agent utilisateur peut générer une étiquette quand l'une est absente ;
  3. L'étiquette n'est pas nécessairement seulement textuelle.

Remarque : Cette vue esquissée donnera à l'utilisateur une vue simplifiée du contenu (par exemple, une table des matières). Pour des précissions concernant ce qui constitue l'ensemble des éléments structuraux importants, voir la remarque qui suit le point de contrôle 9.9. En produisant une vue esquissée qui soit navigable, il est possible de satisfaire à la fois à ce point de contrôle et au point de contrôle 9.9 : permettre aux utilisateurs de naviguer entre les éléments importants de la vue esquissée et de naviguer à partir d'une position dans la vue esquissée vers la position correspondante dans une vue complète du contenu. Voir le point de contrôle 9.10 pour les options de configuration supplémentaires.

10.5 Fournir des informations sur les liens (P3) Techniques pour le point de contrôle 10.5
  1. Pour aider l'utilisateur à décider s'il doit traverser un lien dans le contenu, mettre à disposition les informations suivantes le concernant :
Inclusions et exclusions normatives
  1. Les agents utilisateurs sont censés évaluer les informations concernant les liens récemment traversés. Pour ce qui est des autres informations de lien de ce point de contrôle, l'agent utilisateur est seulement tenu de mettre à disposition ce qui est présent dans le contenu ;
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé d'évaluer ou de mettre à disposition des informations qui nécessitent une recherche des ressources Web reliées.

Définitions des points de contrôle pour l'interface utilisateur

10.6 Mettre en évidence la fenêtre d'affichage courante (P1) Techniques pour le point de contrôle 10.6
  1. Mettre en évidence la fenêtre d'affichage qui a l'attention courante (y compris un éventuel cadre qui prend l'attention courante) ;
  2. Pour les fenêtres d'affichage graphiques, comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, fournir au moins un mécanisme de mise en évidence qui ne dépende pas des seules couleurs de premier plan et d'arrière-plan du contenu textuel restitué (par exemple, utiliser un pourtour épais) ;
  3. Si les techniques employées pour satisfaire à la clause numéro un de ce point de contrôle fait appel à la taille du texte restitué, à la famille de polices, aux couleurs de premier plan ou d'arrière-plan du texte restitué ou à des décorations de texte, permettre une configuration globale et offrir la même gamme de valeurs requise par la clause numéro trois du point de contrôle 10.2.

Remarque : Voir le point de contrôle 7.1 pour des précisions sur l'implémentation des mécanismes de mise en évidence en fonction des conventions de l'environnement d'exploitation.

10.7 Indiquer la position de la fenêtre d'affichage (P3) Techniques pour le point de contrôle 10.7
  1. Indiquer la position de la fenêtre d'affichage par rapport au contenu restitué (par exemple, la proportion d'un clip audio ou vidéo qui a été jouée, ou la proportion d'une page Web qui a été vue).
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut calculer la position relative en fonction de la position de l'attention du contenu, de la position de la sélection ou de la position de la fenêtre d'utilisation, selon la manière dont l'utilisateur a navigué ;
  2. L'agent utilisateur peut indiquer la proportion du contenu vu par un certain nombre de moyens, y compris comme un pourcentage ou comme une taille relative en octets. Voir le point de contrôle 1.3 pour des précisions concernant les versions textuelles des messages pour l'utilisateur, y compris les messages concernant les informations sur la position.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour les restitutions spatiales bi-dimensionnelles, la position relative comprend les deux positions verticale et horizontale ;
  2. Ce point de contrôle ne requiert pas de l'agent utilisateur que celui-ci présente des informations sur la progression du chargement. Néanmoins, pour un contenu transmis en continu, la position de la fenêtre d'affichage peut être étroitement liée à la progression du chargement.

Directive 11. Permettre la configuration et la personnalisation

Points de contrôle : 11.1, 11.2, 11.3, 11.4, 11.5, 11.6, 11.7

Permettre aux utilisateurs de configurer l'agent utilisateur de sorte que les tâches effectuées courammant soit rendues plus pratiques et permettre aux utilisateurs d'enregistrer leurs préférences.

Les utilisateurs du Web présentent un large éventail de capacités et doivent donc avoir la possibilité de configurer l'agent utilisateur en fonction de leur préférences de styles, de la configuration des interfaces utilisateurs graphiques et de la configuration des claviers. La plupart des points de contrôle dans cette directive est relative à la configuration des périphériques d'entrée : comment l'agent utilisateur est contrôlé au travers d'une entrée par le clavier, d'une entrée par le dispositif de pointage et d'une entrée par la voix. Une configuration d'entrée représente l'ensemble des « associations » entre les fonctionnalités des agents utilisateurs et les mécanismes d'entrée de l'interface utilisateur.

Le chapitre sur la conformité donne plus de précisions au sujet des conditions requises pour la configuration et la conformité.

Définitions des points de contrôle

11.1 Configuration d'entrée courante de l'utilisateur (P1) Techniques pour le point de contrôle 11.1
  1. Fournir à l'utilisateur des informations concernant les préférences courantes de l'utilisateur pour les configurations d'entrée.
Techniques suffisantes
  1. Pour satisfaire à ce point de contrôle, l'agent utilisateur peut mettre à disposition les indications d'association [ndt. binding information] de manière centralisée (par exemple, une liste des associations) ou de manière distribuée (par exemple, en listant les raccourcis-clavier dans les menus de l'interface utilisateur). Voir les documentations relatives des points de contrôle 12.2, 12.3 et 12.5.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur
11.2 Configuration d'entrée courante de l'auteur (P2) Techniques pour le point de contrôle 11.2
  1. Fournir une vue centralisée de la configuration d'entrée courante spécifiée par l'auteur.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle en fournissant des vues différentes pour les différentes modalités d'entrée (clavier, dispositif de pointage et voix).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour le contenu

Remarque : Par exemple, pour les documents HTML, fournir une vue des associations de clavier [ndt. keyboard bindings], spécifiées par l'auteur au travers de l'attribut accesskey. L'intention de ce point de contrôle est de centraliser les informations concernant les associations spécifiées par l'auteur, de sorte que l'utilisateur ne soit pas forcé de lire un document entier pour connaître les associations disponibles.

11.3 Permettre de surclasser les associations (P2) Techniques pour le point de contrôle 11.3
  1. Permettre à l'utilisateur de surclasser toute association qui fait partie de la configuration d'entrée par défaut de l'agent utilisateur.
Inclusions et exclusions normatives
  1. L'agent utilisateur n'est pas obligé de laisser l'utilisateur surclasser les associations conventionnelles de l'environnement d'exploitation (par exemple, celle pour accéder à l'aide) ;
  2. La condition de surclassement ne s'applique qu'aux associations d'une même modalité d'entrée (par exemple, l'utilisateur doit pouvoir surclasser une association de clavier par une autre association de clavier) ;
  3. Ce point de contrôle exclut les conditions requises par le point de contrôle 11.4 ;
  4. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Voir le point de contrôle 11.5 pour les conditions de configuration d'entrée par défaut et le point de contrôle 12.3 pour des informations concernant leur documentation.

11.4 Accès par une seule clé (P2) Techniques pour le point de contrôle 11.4
  1. Permettre à l'utilisateur de surclasser toute association dans la configuration de clavier par défaut de l'agent utilisateur par une association formée soit d'une clé plus une clé de modification, soit d'une clé seule ;
  2. Pour chaque fonctionnalité dans l'ensemble requis par le point de contrôle 11.5, permettre à l'utilisateur de configurer une association mono-clé. Une association mono-clé est celle selon laquelle la pression d'une seule touche exécute la tâche, sans qu'une touche de modification n'intervienne.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire aux conditions de la clause numéro deux de ce point de contrôle par un « mode mono-clé ». En mode mono-clé, l'ensemble complet des fonctionnalités requises par la clause numéro deux doit être disponible au travers d'associations mono-clés. L'utilisateur doit pouvoir rester en mode mono-clé tant qu'il ne demande pas explicitement à en sortir.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Dans ce point de contrôle, le mot « clé » se rapporte à une touche physique du clavier (plutôt qu'à un caractère provenant du jeu de caractères du document
  2. L'agent utilisateur n'est pas obligé de laisser l'utilisateur surclasser les associations conventionnelles de l'environnement d'exploitation (par exemple, celle pour accéder à l'aide) ;
  3. La clause numéro deux de ce point de contrôle ne requiert pas d'associations mono-clés physiques pour la saisie des caractères, seulement pour l'activation des fonctionnalités de l'agent utilisateur ;
  4. Si le nombre de clés physiques du clavier est inférieur au nombre des fonctionnalités requises par le point de contrôle 11.5, alors la clause numéro deux de ce point de contrôle n'exige pas de l'agent utilisateur qu'il produise des associations mono-clés pour toutes les fonctionnalités. L'agent utilisateur devrait donner la préférence à celles des fonctionnalités listées dans la clause numéro un du point de contrôle 11.5 ;
  5. Ce point de contrôle et le point de contrôle 11.3 s'excluent mutuellement puisqu'il est spécifique au clavier et qu'il souligne l'importance d'un accès aisé par le clavier ;
  6. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Comme l'accès mono-clé revêt tant d'importance pour les utilisateurs avec des incapacités physiques, les agents utilisateurs devraient s'assurer (1) que la plupart des clés du clavier physique puisse être configurée pour les associations mono-clés et (2) que la plupart des fonctionnalités de l'agent utilisateur puisse être configurée pour les associations mono-clés. Pour des précisions concernant l'accès aux fonctionnalités de l'agent utilisateur au travers d'un API pour le clavier, voir le point de contrôle 6.7.

11.5 Configuration d'entrée par défaut (P2) Techniques pour le point de contrôle 11.5
  1. S'assurer que la configuration d'entrée par défaut de l'agent utilisateur inclut les associations pour les fonctionnalités suivantes, requises par d'autres points de contrôle dans ce document :
  2. Si l'agent utilisateur gère les fonctionnalités suivantes, la configuration d'entrée par défaut doit aussi inclure les associations pour celles-ci :
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire la fonctionnalité pour saisir l'URI d'une nouvelle ressource de plusieurs façons, y compris inviter l'utilisateur ou mouvoir l'attention de l'interface utilisateur vers une commande afin d'y saisir l'URI.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Ce point de contrôle ne fait aucune obligation concernant la facilité d'utilisation des configurations d'entrée par défaut, même si de toute évidence la configuration par défaut devrait comprendre des associations mono-clés et permettre un fonctionnement aisé. La facilité d'utilisation est abordée dans les conditions de configuration requises par le point de contrôle 11.3.

11.6 Les profils d'utilisateur (P2) Techniques pour le point de contrôle 11.6
  1. Pour les conditions de configuration requises par ce document, permettre à l'utilisateur de sauvegarder ses préférences dans au moins un profil d'utilisateur ;
  2. Permettre à l'utilisateur de faire un choix entre les profils par défaut disponibles de l'agent utilisateur, les profils créés par ce même utilisateur et pas de profil (i.e., le paramétrage par défaut de l'agent utilisateur).
Inclusions et exclusions normatives
  1. Ce point de contrôle ne requiert pas de l'agent utilisateur qu'il fournisse plusieurs profils par défaut ;
  2. Ce point de contrôle ne requiert pas que les profils d'utilisateur soient portables (i.e., amovibles de l'agent utilisateur pour être relus par une instance différente de l'agent utilisateur). Les profils d'utilisateur portables sont néanmoins très utiles ;
  3. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur
11.7 Configuration de la barre d'outils (P3) Techniques pour le point de contrôle 11.7
  1. Pour les interfaces utilisateurs des agents utilisateurs graphiques permettre à l'utilisateur de configurer la position des commandes de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur sur cette barre d'outils ;
  2. Proposer un jeu de commandes prédéfini qui peut s'ajouter ou se retirer de la barre d'outils ;
  3. Permettre à l'utilisateur de restaurer la configuration de la barre d'outils par défaut.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Directive 12. Fournir une documentation et une aide de l'agent utilisateur qui soient accessibles

Points de contrôle : 12.1, 12.2, 12.3, 12.4, 12.5

S'assurer que l'utilisateur puisse prendre connaissance des fonctionnalités logicielles qui profitent à l'accessibilité à partir de la documentation. S'assurer que la documentation est accessible.

La documentation de l'interface utilisateur est importante, tout comme celle des fonctionnalités sous-jacentes de l'agent utilisateur. Alors que la conception d'une interface utilisateur intuitive est précieuse pour beaucoup d'utilisateurs, certains d'entre eux peuvent toujours être incapable de comprendre ou de faire fonctionner l'interface utilisateur native sans une documentation complète. Par exemple, un utilisateur atteint de cécité ne trouvera pas une interface utilisateur graphique intuitive sans le soutien d'une documentation.

Cette directive comprend trois types de conditions :

  1. l'accessibilité de la documentation (point de contrôle 12.1) ;
  2. les conditions minimales pour ce qui doit être documenté (points de contrôle 12.2, 12.3 et 12.4). La documentation devrait comprendre beaucoup plus afin d'expliquer comment installer, obtenir de l'aide de, utiliser ou configurer l'agent utilisateur ;
  3. l'organisation de la documentation (point de contrôle 12.5).

Voir le point de contrôle 7.3 pour des précisions concernant l'alignement sur les conventions du système pour la documentation.

Définitions des points de contrôle

12.1 Fournir une documentation accessible (P1) Techniques pour le point de contrôle 12.1
  1. S'assurer qu'au moins une version de la documentation de l'agent utilisateur soit conforme au moins au niveau double A des directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 [WCAG10].
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur
12.2 Fournir une documentation des fonctionnalités pour l'accessibilité (P1) Techniques pour le point de contrôle 12.2
  1. Fournir une documentation de toutes les fonctionnalités de l'agent utilisateur qui profitent à l'accessibilité.
Techniques suffisantes
  1. L'agent utilisateur peut satisfaire à ce point de contrôle :
    • soit en proposant une vue centralisée des fonctionnalités pour l'accessibilité ;
    • soit en intégrant les fonctionnalités pour l'accessibilité dans le restant de la documentation.
    Une vue centralisée suffit à satisfaire à ce point de contrôle et elle est requise pour satisfaire au point de contrôle 12.5.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Pour les besoins de ce point de contrôle, une fonctionnalité de l'agent utilisateur qui profite à l'accessibilité est celle qui est implémentée pour satisfaire aux conditions requises par ce document (comprenant les conditions des points de contrôle 8.1 et 7.3, et aux conditions requises par les API de la directive 6) ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : Le système d'aide devrait inclure une explication sur les fonctionnalités de l'agent utilisateur qui profitent à l'accessibilité. L'agent utilisateur devrait satisfaire à ce point de contrôle en fournissant à la fois une vue centralisée et une vue intégrée des fonctionnalités pour l'accessibilité dans la documentation.

12.3 Fournir une documentation des associations par défaut (P1) Techniques pour le point de contrôle 12.3
  1. Fournir une documentation de la configuration d'entrée par défaut de l'agent utilisateur (par exemple, les associations de clavier par défaut).
Techniques suffisantes
  1. Si l'agent utilisateur ne permet pas à l'utilisateur de surclasser la configuration d'entrée par défaut de l'agent utilisateur (voir le point de contrôle 11.3), la documentation employée pour satisfaire à ce point de contrôle satisfait aussi au point de contrôle 11.1.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur

Remarque : La documentation devrait avertir l'utilisateur toutes les fois où la configuration d'entrée par défaut est incohérente avec les conventions de l'environnement d'exploitation.

12.4 Fournir la documentation des changements entre les versions (P2) Techniques pour le point de contrôle 12.4
  1. Fournir la documentation des changements, survenus depuis la version précédente de l'agent utilisateur, sur les fonctionnalités qui profitent à l'accessibilité.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Les fonctionnalités qui profitent à l'accessibilité sont celles définies dans le point de contrôle 12.2 ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur
12.5 Fournir une section dédiée à l'accessibilité (P2) Techniques pour le point de contrôle 12.5
  1. Fournir une vue centralisée de toutes les fonctionnalités de l'agent utilisateur qui profitent à l'accessibilité dans une section dédiée de la documentation.
Techniques suffisantes
  1. Une vue centralisée est requise pour satisfaire à ce point de contrôle et elle suffit pour satisfaire au point de contrôle 12.2.
Inclusions et exclusions normatives
  1. Les fonctionnalités qui profitent à l'accessibilité sont celles définies dans le point de contrôle 12.2 ;
  2. Détail de conformité : Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur