Les directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs 1.0

17 décembre 2002

3. La conformité

Un agent utilisateur se conforme à ce document en satisfaisant aux conditions requises identifiées par un profil de conformité. Cette section normative explique :

  1. Comment construire un profil de conformité. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire à toutes les conditions requises par ce document pour être conforme ;
  2. Comme faire une revendication de conformité (i.e., une déclaration sur la manière dont un agent utilisateur choisi satisfait aux conditions identifiées par un profil de conformité choisi). Voir la section sur les agents utilisateurs cibles dans l'introduction pour des précisions concernant les agents utilisateurs censés se conformer 
  3. Comment inclure les conditions requises par UAAG 1.0 dans une autre spécification.

Le groupe de travail UAWG conçoit la conformité avec ce document comme un fort indicateur d'accessibilité, mais ce n'est ni une condition nécessaire ni suffisante pour garantir l'accessibilité du logiciel. Ainsi, certains logiciels peuvent ne pas être conformes à ce document mais pourtant être accessibles pour certains utilisateurs avec des incapacités. Au contraire, certains logiciels peuvent être conformes à ce document mais pourtant être inaccessibles pour certains utilisateurs avec des incapacités. Certaines conditions requises par ce document peuvent ne pas profiter à certains utilisateurs pour un certain contenu, mais on attend de ces conditions qu'elles profitent à de nombreux utilisateurs avec des incapacités pour un contenu universel. Pour plus de renseignements, voir la section sur les limitations connues de ce document et la section sur les fonctionnalités restreintes et la conformité.

Ce document réclame considérablement plus de flexibilité pour la conformité que celle obtenue en utilisant les termes « doi(ven)t », « devrai(en)t » et « peu(ven)t » seuls, comme définis dans le document RFC 2119 [RFC2119]. Là où les mots « doi(ven)t », « devrai(en)t », « requis » et « peu(ven)t » apparaissent dans ce document, leur utilisation est cohérente avec le document RFC 2119 pour un profil de conformité choisi. Le ton impératif (par exemple, « Permettre une configuration... ») qui est utilisé dans les clauses des points de contrôle signifie « doit », mais un agent utilisateur est seulement obligé de satisfaire aux conditions requises par un profil de conformité choisi.

Remarque : La spécification UAAG 1.0 prolonge considérablement les mécanismes de conformité définis dans les spécifications WCAG 1.0 [WCAG10] et ATAG 1.0 [ATAG10].

3.1 Les profils de conformité

Ue profil de conformité consiste en une liste d'affirmations qui identifient :

  1. Une version de UAAG 1.0 ;
  2. Un ensemble de conditions requises par ce document ;
  3. Une liste de spécifications implémentées afin de satisfaire à certaines de ces conditions.

Ue profil de conformité a deux utilisations principales :

Dans l'un ou l'autre cas, le profil de conformité identifie un ensemble de conditions, dérivé d'un ensemble par défaut selon les mécanismes suivants, appelées collectivement étiquettes de profil de conformité :

  1. Les niveaux de conformité
  2. Les étiquettes de type de contenu
  3. L'étiquette Events
  4. L'étiquette Selection
  5. Les étiquettes des modalités d'entrée
  6. L'applicabilité du point de contrôle

Les sections suivantes définissent l'ensemble de conditions par défaut, la structure d'un profil de conformité et la manière de déterminer l'ensemble de conditions identifié par un profil. La spécification UAAG 1.0 ne définit aucun profil de conformité (nommé), mais plutôt les mécanismes pour les créer.

3.1.1 L'ensemble par défaut des conditions de conformité

L'ensemble par défaut des conditions de conformité se définit comme étant toutes les conditions de toutes les clauses de tous les points de contrôle, tels que ceux-ci sont qualifiés par leurs inclusions et exclusions normatives et par les deux inclusions normatives et les deux techniques suffisantes qui s'appliquent en travers des points de contrôles.

Inclusion normative : Interface utilisateur ou bien API

À l'exception des points de contrôle dans la directive 6, qui se réfèrent à l'implémentation des API, l'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions requises du point de contrôle au moins par le biais d'un autre mécanisme qu'un API. Ainsi, pour la plupart des conditions requises par ce document, la conformité est impossible si les informations ne sont rendues disponibles que par le biais d'un API (qui serait utilisé, par exemple, par une technologie d'assistance afin d'apporter une fonctionnalité manquante). Par exemple, le point de contrôle 9.3 implique une navigation qui doit être possible au moyen de l'interface utilisateur et non simplement via un API. Ce point de contrôle et d'autres qui impliquent une commande ou une configuration par l'utilisateur seront donc satisfaits en général au travers de fonctionnalités de l'interface utilisateur ou au travers de fichiers de configuration (voir la section sur les conditions de configuration).

Inclusion normative : Pour le contenu, pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur, ou pour les deux

Dans certains cas, un point de contrôle peut s'appliquer aussi bien au contenu qu'aux fonctionnalités de l'agent utilisateur. Quand il est nécessaire de lever l'ambiguïté à propos de la portée d'un point de contrôle, le point de contrôle inclut l'une des étiquettes suivantes :

  1. Seulement pour le contenu, i.e., l'objet document seul ;
  2. Seulement pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur, i.e., tout ce qui n'est pas un contenu (tels que les composants de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, les préférences de l'utilisateur, la documentation de l'agent utilisateur et l'attention de l'interface utilisateur) ;
  3. À la fois pour le contenu et pour les fonctionnalités de l'agent utilisateur.

L'agent utilisateur peut également satisfaire à un point de contrôle « contenu seul » pour les fonctionnalités de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur, et vice versa. En effet, les développeurs des agents utilisateurs sont encouragés à considérer les conditions de contenu seul (par exemple, le point de contrôle 3.3) lors de la conception de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur.

L'agent utilisateur peut satisfaire à une condition de contenu seul au moyen d'un mécanisme qui concerne aussi les fonctionnalités de l'agent utilisateur. Par exemple, afin de satisfaire au point de contrôle 4.7, l'agent utilisateur peut fournir une commande pour tout le volume, qu'il prenne sa source dans le contenu ou dans l'interface utilisateur de l'agent utilisateur. De la même manière, afin de satisfaire au point de contrôle 3.3, l'agent utilisateur peut offrir une configuration unique qui éteint le clignotement à la fois dans le contenu et dans l'interface utilisateur.

Technique suffisante : Configuration

L'agent utilisateur peut satisfaire aux conditions de configuration de ce document au moyen de fichiers de configuration (par exemple, des profils, des fichiers d'initialisation, des feuilles de style et des thèmes). Par exemple, les feuilles de style pourraient être utilisées comme mécanisme pour satisfaire aux conditions de mise en évidence et de configuration du point de contrôle 10.2. Toute fonctionnalité qui est configurable au moyen d'un fichier de configuration devrait aussi l'être au moyen de l'interface utilisateur de l'agent utilisateur. De surcroît, si l'utilisateur peut employer un éditeur générique pour éditer un fichier de configuration, la documentation de l'agent utilisateur devrait expliquer le format du fichier de configuration, ou se reporter à une explication (par exemple, une spécification de format).

Pour certains des points de contrôle de ce document (les points de contrôle 3.3, 5.1, 5.3 et 5.5), une configuration est préférée, mais elle n'est pas requise pour satisfaire au point de contrôle dans certaines circonstances. Pour d'autres points de contrôle, la configurabilité peut être aussi importante que la fonctionnalité qui est configurée, et elle est donc obligatoire.

L'agent utilisateur peut implémenter une configuration globale au moyen de plusieurs réglages. En particulier, comme ce document autorise la conformité d'un agent utilisateur consistant en plusieurs composants logiciels, il y aura probablement des moments où, afin de satisfaire aux conditions de configuration du document, chaque composant devra fournir une configuration indépendante. Par exemple, quand un agent utilisateur se compose d'un navigateur qui restitue le code HTML et d'un module d'extension qui restitue le code SVG, afin de satisfaire aux conditions de configuration globale de ce document, le navigateur peut fournir une configuration globale du contenu HTML et le module d'extension une configuration globale pour le contenu SVG. Pour aider l'utilisateur dans la configuration, les composants devraient partager et hériter les configurations (y compris celles de l'environnement d'exploitation) et les conserver simples.

Technique suffisante : Multiples environnements d'exploitation

Quand un agent utilisateur tourne dans plusieurs environnements d'exploitation (par exemple, un agent utilisateur implémenté en Java au-dessus d'un autre système d'exploitation), l'agent utilisateur peut satisfaire aux conditions concernées (par exemple, les points de contrôle de la directive 7) d'un profil de conformité en suivant les conventions d'un seul environnement d'exploitation.

Face au choix des conventions de différents environnements d'exploitation, le développeur devrait suivre les conventions qui profitent au mieux à l'accessibilité, et qui rejoignent en même temps les objectifs de conception du développeur. Par exemple, certains développeurs peuvent préférer la cohérence multiplate-forme à la cohérence vis-à-vis des autres agents utilisateurs tournant dans un environnement d'exploitation donné, et cela pourrait affecter les conventions qui seraient préférées.

3.1.2 Les parties d'un profil de conformité

Un profil de conformité comprend les assertions suivantes :

  1. Obligatoire : L'intitulé et la version des directives : "User Agent Accessibility Guidelines 1.0"
  2. Obligatoire : L'URI des directives : http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217
  3. Obligatoire : Le niveau de conformité satisfait : "A", "Double-A" ou "Triple-A"
  4. Obligatoire : Au moins une étiquette de type de contenu. L'étiquette VisualText doit être présente si l'agent utilisateur restitue le texte visuellement.
  5. Obligatoire : L'étiquette Selection, si l'agent utilisateur implémente un mécanisme de sélection.
  6. Obligatoire : Une liste des conditions (points de contrôle ou parties de ceux-ci) qui ne s'appliquent pas. Un profil de conformité devrait également expliquer pourquoi ces conditions ne s'appliquent pas.
  7. Obligatoire : Des informations concernant la ou les spécifications (par exemple, les langages de balisage, les langages de feuille de style et les API) implémentées afin de satisfaire aux conditions requises par ce document. L'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions identifiées par le profil au moins pour ces spécifications. L'agent utilisateur n'est pas obligé de satisfaire aux conditions identifiées des autres spécifications implémentées, sauf quand une définition d'étiquette de type de contenu déclare qu'il en est autrement. Le profil devrait indiquer quelles spécifications sont utilisées pour satisfaire à telles conditions (par exemple, quels formats d'image sont utilisés pour satisfaire aux conditions associées à l'étiquette de type de contenu Image).
  8. Optionnel : L'étiquette Events
  9. Optionnel : Les étiquettes de modalité d'entrée : "Pointer" et/ou "Voice"

Un profil ne devrait pas inclure d'autres informations que les assertions obligatoires et optionnelles. Le libellé du profil devrait refléter le fait que ce profil est utilisée comme partie d'une revendication de conformité (« l'agent utilisateur satisfait à ces conditions ») ou bien comme partie d'une autre spécification (« l'agent utilisateur doit satisfaire à ces conditions »).

Quand le profil fait partie d'une revendication de conformité, l'absence d'une étiquette de profil de conformité implique que les conditions associées ne sont pas satisfaites (même si, en réalité, les conditions peuvent, ou non, être satisfaites). Quand le profil est inclus dans une autre spécification, l'absence d'une étiquette de profil de conformité implique que les conditions associées n'ont pas besoin d'être satisfaites.

Ainsi, le profil de conformité pour l'évaluation d'un agent utilisateur pourrait être aussi court que celui-ci :

Pour "User Agent Accessibility Guidelines 1.0," http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217 :

L'exemple plus complet ci-dessous illustre la façon de construire un profil de conformité lors de l'évaluation d'un agent utilisateur.

3.1.3 Les conditions identifiées par un profil de conformité

L'ensemble des conditions identifiées par un profil de conformité est celui dérivé de l'ensemble par défaut :

  1. En supprimant les conditions associées aux niveaux de conformité qui n'apparaissent pas dans le profil, et ;
  2. En supprimant les conditions associées aux étiquettes de type de contenu qui n'apparaissent pas dans le profil, et ;
  3. En supprimant les conditions associées à l'étiquette Events si celle-ci n'apparaît pas dans le profil, et ;
  4. En supprimant les conditions associées à l'étiquette Selection si celle-ci n'apparaît pas dans le profil, et ;
  5. En ajoutant les conditions associées aux étiquettes de modalité d'entrée si celles-ci apparaissent dans le profil, et 
  6. En supprimant les conditions de tous les points de contrôle ou parties de ceux-ci que le profil affirme ne pas s'appliquer.

Les conditions qui ne peuvent être supprimées au moyen du mécanisme ci-dessus font partie de tout profil de conformité UAAG 1.0 (y compris, par exemple, les conditions de clavier du point de contrôle 1.1).

3.1.4 Les niveaux de conformité

Chaque niveau de conformité définit un ensemble de conditions, fondé sur la priorité.

Remarque : Les niveaux de conformité sont en toutes lettres dans le texte (par exemple, "Double-A" au lieu de "AA") de sorte qu'ils puissent être compris lors d'une restitution par synthèse vocale.

3.1.5 Les étiquettes de type de contenu

Chaque étiquette de type de contenu définit un ensemble de conditions relatives à la gestion par l'agent utilisateur de l'un des genres suivants : texte restitué visuellement, images, animations, vidéo, audio et parole synthétisée.

VisualText
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives au texte restitué visuellement des points de contrôle suivants : 3.3, 4.1, 4.2, et 4.3. Si l'agent utilisateur restitue le texte visuellement, alors il doit satisfaire à ces conditions pour être conforme et cette étiquette doit apparaître dans un profil de conformité. En outre, l'agent utilisateur doit satisfaire à ces conditions pour tous les formats implémentés qui produisent un texte restitué visuellement, et pas seulement ceux identifiés dans un profil de conformité. Un agent utilisateur uniquement sonore ou uniquement tactile n'est pas obligé de satisfaire aux conditions associées à cette étiquette.
Image
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives aux images (les images animées exclues) des points de contrôle suivants : 3.1 et 3.6. Quand cette étiquette fait partie d'un profil de conformité, l'agent utilisateur doit implémenter au moins un format d'image. En outre, quand cette étiquette fait partie d'un profil, l'agent utilisateur doit satisfaire à ces conditions pour tous les formats d'image implémentés, et pas seulement ceux identifiés dans un profil de conformité. Les conditions d'image s'appliquent au contenu de l'image qui est reconnu comme distinct et qui, selon le format de codage, peut être restitué comme une unité cohérente.
Animation
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives aux animations (comprenant la vidéo et les images animées) des points de contrôle suivants : 3.2, 4.4 et 4.5. Quand cette étiquette fait partie d'un profil de conformité, l'agent utilisateur doit implémenter au moins un format d'animation. En outre, quand cette étiquette fait partie d'un profil, l'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions du point de contrôle 3.2 pour tous les formats d'animation implémentés, et pas seulement ceux identifiés dans un profil de conformité. Les conditions d'animation s'applique au contenu de l'animation qui est reconnu comme distinct et qui, selon le format de codage, peut être restitué comme une unité cohérente.
Video
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives à la vidéo des points de contrôle suivants : 2.5, 2.6 et 3.2. Quand cette étiquette fait partie d'un profil de conformité, l'agent utilisateur doit implémenter au moins un format vidéo. En outre, quand cette étiquette fait partie d'un profil, l'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions du point de contrôle 3.2 pour tous les formats vidéos implémentés, et pas seulement ceux identifiés dans un profil de conformité. Le conditions pour la vidéo s'appliquent au contenu de la vidéo qui est reconnu comme distinct et qui, selon le format de codage, peut être restitué comme une unité cohérente.
Audio
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives à l'audio des points de contrôle suivants : 2.5, 2.6, 3.2, 4.4, 4.5, 4.7, et 4.8. Quand cette étiquette fait partie d'un profil de conformité, l'agent utilisateur doit implémenter au moins un format audio. En outre, quand cette étiquette fait partie d'un profil, l'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions des points de contrôle 3.2 et 4.7 pour tous les formats audios implémentés, et pas seulement ceux identifiés dans un profil de conformité. Les conditions pour l'audio s'appliquent au contenu audio qui est reconnu comme distinct et qui, selon le format de codage, peut être restitué comme une unité cohérente.
Speech
Cette étiquette de type de contenu se rapporte à toutes les conditions relatives à la parole synthétisée des points de contrôle suivants : 4.9, 4.10, 4.11, 4.12 et 4.13. Quand cette étiquette fait partie d'un profil de conformité, l'agent utilisateur doit gérer la parole synthétisée.

Remarque : Comme indiqué ci-dessus, certaines étiquettes de type de contenu demandent l'implémentation d'au moins un format (par exemple, pour les images). Ce document n'exige pas l'implémentation de formats spécifiques (par exemple, PNG [PNG] vis-à-vis de SVG [SVG] pour les images). Cependant, voir le point de contrôle 8.2 pour les conditions relatives à l'utilisation des formats qui gèrent une création accessible.

Certaines étiquettes de type de contenu demandent que certains points de contrôle soient satisfaits pour toutes les spécifications implémentées, et pas juste celles listées dans un profil de conformité, afin de s'assurer que l'objectif du point de contrôle soit atteint. Par exemple, le point de contrôle 3.3 concerne l'extinction du clignotement et de l'animation du texte. Comme il existe un risque selon lequel ces effets de restitution peuvent déclencher des crises chez les personnes souffrant d'épilepsie photo-sensible, il est important que l'utilisateur puisse les éteindre dans tous les cas (que la spécification soit identifiée ou non dans un profil de conformité).

3.1.6 L'étiquette Events

Les points de contrôle suivants sont conçus pour augmenter la gestion par l'agent utilisateur des comportements menés par des événements spécifiés par l'auteur : 1.2, 9.5 et 9.6. La satisfaction de ces points de contrôle va encourager l'indépendance par rapport au matériel et donc permettre aux utilisateurs avec certaines incapacités de faire meilleur usage d'un contenu conçu pour un seul périphérique d'entrée (généralement un dispositif de pointage). L'étiquette Events se rapporte aux conditions de ces points de contrôle.

3.1.7 L'étiquette Selection

Ce document ne requiert pas de l'agent utilisateur qu'il implémente un mécanisme de sélection pour être conforme. Cependant, si l'agent utilisateur implémente un mécanisme de sélection, il doit, pour être conforme, satisfaire aux parties concernées des points de contrôle suivants : 5.4, 6.6, 7.1, 9.4, 10.2 et 10.3. L'étiquette Selection se rapporte aux conditions de sélection de ces points de contrôle.

Remarque : Ce document exige l'implémentation à la fois de l'attention du contenu et de l'attention de l'interface utilisateur ; voir les points de contrôle 9.1 et 9.2.

3.1.8 Les étiquettes de modalité d'entrée

Chaque étiquette de modalité d'entrée définit un ensemble de conditions relatif à la gestion d'un type particulier de périphérique d'entrée. Les conditions pour les périphériques d'entrée dans ce document sont déclarées soit génériquement (par exemple, conditions de « configuration d'entrée »), soit comme des conditions spécifiques au clavier (par exemple, celles des points de contrôle 1.1 et 6.7).

Pointer
Cette étiquette de modalité d'entrée se rapporte à toutes les conditions d'un périphérique d'entrée générique ainsi que celles spécifiques du clavier, sauf les conditions du point de contrôle 11.4. Cette étiquette est l'indication que ces conditions ont été satisfaites pour le dispositif de pointage.
Voice
Cette étiquette de modalité d'entrée se rapporte à toutes les conditions d'un périphérique d'entrée générique ainsi que celles spécifiques du clavier, sauf les conditions du point de contrôle 11.4. Cette étiquette est l'indication que ces conditions ont été satisfaites pour l'entrée vocale.

Remarque : On encourage les développeurs à concevoir des agents utilisateurs dont le fonctionnement est au moins partiellement possible par le biais d'un dispositif de pointage et/ou d'une entrée vocale, en plus d'être entièrement actionnables au moyen du clavier.

3.1.9 L'applicabilité du point de contrôle

Un point de contrôle (ou partie de celui-ci) s'applique à moins que l'une des conditions suivantes ne soit retenue :

  1. Le point de contrôle avance des conditions pour des interfaces utilisateurs graphiques, ou des fenêtres d'affichage graphiques, et l'agent utilisateur ne propose que des interfaces utilisateurs, ou des fenêtres d'affichage, audio ou tactile ;
  2. Le point de contrôle se rapporte au rôle d'un contenu (par exemple, une transcription, une légende, un contenu conditionnel associé, une marque de synchronisation ou un élément de « tableau ») que l'utilisateur ne peut pas reconnaître à cause de la façon dont le contenu a été codé, dans un format particulier. Par exemple, les agents utilisateurs HTML peuvent reconnaître les contenus de l'attribut alt, de l'élément OBJECT ou de l'élément NOFRAMES comme étant des mécanismes spécifiés pour un contenu conditionnel. Au contraire, les agents utilisateurs HTML ne sont pas censés reconnaître le fait qu'un paragraphe soit l'équivalent textuel d'une image, en l'absence d'un balisage qui rende la relation d'équivalence explicite ;
  3. Le point de contrôle requiert la commande d'une propriété du contenu que l'agent utilisateur ne peut pas reconnaître à cause de la façon dont le contenu a été codé, dans un format particulier. Comme exemples :

3.1.10 Exemple de construction d'un profil de conformité

L'exemple suivant illustre la manière selon laquelle évaluer un agent utilisateur et construire un profil de conformité approprié ; se reporter aux parties du profil de conformité obligatoires. Cet exemple informatif ne constitue pas une évaluation complète d'un agent utilisateur.

Supposons que nous ayons déjà évalué un agent utilisateur fictif afin d'identifier les points de contrôles qu'il satisfait (par exemple, en utilisant la liste de contrôle [UAAG10-CHECKLIST] pour suivre les points de contrôle satisfaits). Dans cet exemple, nous construisons un profil de conformité qui représente le plus favorablement les capacités de l'agent utilisateur à la lumière de notre évaluation. Nous ne commençons pas à partir d'un profil en faisant correspondre les capacités de l'agent utilisateur aux conditions du profil (bien que ce type d'évaluation puisse avoir lieu en pratique).

Supposons que notre évaluation révèle les aspects suivants :

Étape 1 : Identifier un niveau de conformité.

Puisque l'agent utilisateur satisfait aux points de contrôle de priorité 1 et 2, nous essaierons d'obtenir le niveau "Double-A" ; il se peut que nous devions réduire notre ambition au niveau "A", si les étapes suivantes révélaient que l'agent utilisateur ne satisfait pas à tous les points de contrôle de priorité 2 couverts par le profile.

Étape 2 : Identifier les étiquettes de type de contenu.

Les définitions des étiquettes de type de contenu VisualText et Image déclarent ceci :

Comme l'agent utilisateur restitue le texte visuellement, le profil doit inclure l'étiquette VisualText. Supposons, pour cet exemple, que l'agent utilisateur satisfasse aux quatres points de contrôle associés à l'étiquette VisualText, pour les trois formats T1, T2 et T3. Si ce n'était pas le cas, l'agent utilisateur serait incapable de se conformer à UAAG 1.0.

Supposons aussi que l'agent utilisateur satisfasse aux conditions des deux points de contrôle associés à l'étiquette Image, pour les formats d'image B1 et B2. Nous pouvons donc inclure l'étiquette Image dans le profil de conformité. Si l'agent utilisateur n'avait pas satisfait à ces points de contrôle, il pourrait toujours être conforme, mais nous n'aurions pas pu inclure l'étiquette Image dans le profil.

Les points de contrôle suivants illustrent le fait qu'une seule clause peut inclure des conditions pour plusieurs étiquettes de type de contenu :

4.4 Ralentir une présentation multimédia (P1)
  1. Permettre à l'utilisateur de ralentir l'allure de la présentation du son et du contenu de l'animation restitués (comprenant la vidéo et les images animées).
  2. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, pour une piste visuelle, fournir au moins un réglage entre 40% et 60% de la vitesse originale.
  3. Comme partie de la satisfaction de la clause numéro un de ce point de contrôle, pour une piste sonore préenregistrée comprenant des présentations uniquement sonores, fournir au moins un réglage entre 75% et 80% de la vitesse originale.
  4. Quand l'agent utilisateur permet à l'utilisateur de ralentir la piste visuelle d'une présentation multimédias synchronisés entre 100% et 80% de sa vitesse originale, synchroniser les pistes visuelles et sonores (selon le point de contrôle 2.6). En-dessous de 80%, l'agent utilisateur n'est pas obligé de restituer la piste sonore.

La clause numéro un se rapporte au son et aux animations (y compris la vidéo). La clause numéro deux se rapporte aux animations (y compris la vidéo). La clause numéro trois se rapporte au son. La clause numéro quatre se rapporte à la synchronisation. C'est pourquoi (sans tenir compte des conditions associées à ces étiquettes de type de contenu) :

Supposons pour ce point de contrôle que l'agent utilisateur satisfasse aux conditions de l'étiquette Video pour les formats V1 et V2, de l'étiquette Audio pour le format A1 et de l'étiquette Animation pour le format M1 mais pas M2. Supposons aussi que l'agent utilisateur satisfasse aux autres conditions associées à ces étiquettes pour les mêmes formats. Nous pouvons donc inclure toutes les trois étiquettes dans le profil de conformité, et nous devons indiquer les formats pour lesquels elles valent (notamment, que l'étiquette Animation s'applique à M1 mais pas à M2).

Remarque : La revendication de conformité indiquera que le module d'extension restituera la vidéo.

Étape 3 : Identifier la gestion des gestionnaires d'événement.

Puisque l'agent utilisateur gère des fonctionnalités qui favorisent un accès indépendant par rapport au périphérique d'entrée aux gestionnaires d'événement, nous pouvons inclure l'étiquette Events dans le profil.

Étape 4 : Identifier la gestion de la sélection.

Puisque l'agent utilisateur implémente un mécanisme de sélection, le profil doit inclure l'étiquette Selection (et l'agent utilisateur doit satisfaire aux conditions associées pour être conforme).

Étape 5 : Identifier la gestion du pointeur et/ou de la voix.

Puisque l'agent utilisateur ne gère pas un fonctionnement entièrement par le dispositif de pointage seul ou par la voix seule, nous ne pouvons pas inclure les étiquettes Pointer et Voice dans le profil.

Étape 6 : Identifier les conditions qui ne s'appliquent pas.

Dans l'étape 2, nous avons vu que la quatrième clause du point de contrôle 4.4 ne s'applique pas car l'agent utilisateur n'implémente aucun format qui gère la synchronisation. Les autres points de contrôle ou clauses de point de contrôle qui ne s'appliquent pas doivent aussi être documentés.

Le profil résultant.

Le profil de conformité qui en résulterait contiendrait les informations suivantes :

Pour "User Agent Accessibility Guidelines 1.0," http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217 :

Pour des précisions concernant l'évaluation des agents utilisateurs et des exemples d'évaluations, se reporter à la page d'accueil du groupe de travail UAWG.

3.2 Les revendications de conformité

Une revendication est bien-formée si elle satisfait aux deux conditions suivantes.

Condition 1 : La revendication doit inclure les informations suivantes :

  1. La date de la revendication ;
  2. Un profil de conformité 
  3. Des précisions concernant l'agent utilisateur. L'agent utilisateur peut consister en plusieurs composants. Pour chacun des composants, la revendication doit inclure :

Condition 2 : Au moins une version de la revendication doit être conforme aux « directives pour l'accessibilité du contenu Web (WCAG) 1.0 » [WCAG10], niveau A. Cette revendication peut apparaître, par exemple, sur le Web ou sur un CD-ROM. Si une vignette de conformité [ndt. conformance icon] fait partie de la revendication sur le Web, celle-ci doit être reliée à l'explication de la vignette sur le site du W3C.

Cette spécification n'impose aucune restrictions sur le format utilisé pour produire une revendication bien-formée. Par exemple, la revendication peut être balisée en utilisant HTML (voir l'exemple de revendication), ou bien le cadre de description des ressources (RDF) [RDF10].

Voici un exemple de revendication de conformité (exprimée en HTML) :

<p>En date du 17 décembre 2002, l'agent utilisateur X (version 2.3), tournant sur MonSystemeDexploitation (version 4.2) est conforme à la spécification "User Agent Accessibility Guidelines 1.0", http://www.w3.org/TR/2002/REC-UAAG10-20021217 du <acronym title="the World Wide Web Consortium">W3C</acronym>. Niveau de conformité : Double-A. Étiquettes de profil de conformité gérées : VisualText, Image, Animation, Audio, Events et Selection. On peut trouver une <a href="http://example.com/points_de_controle">liste</a> disponible en ligne des formats utilisés pour satisfaire aux conditions requises, et des points de contrôle qui ne s'appliquent pas. Les spécifications du W3C qui font partie de ce profil sont HTML 4.0, CSS2, PNG et SVG (où le lien attaché à chaque abréviation pointe vers la spécification correspondante). </p>

3.2.1 La validité d'une revendication

Une revendication de conformité est valide si celle-ci est bien-formée et si l'agent utilisateur satisfait aux conditions du profil de conformité choisi.

Le groupe de travail UAWG a rédigé ce document afin d'aider des non-experts à évaluer la validité des revendications de conformité. Certains points de contrôle peuvent nécessiter une interprétation et un jugement. Dans certains cas, même si l'intention d'une condition est claire, sans documentation ou commentaire en retour des développeurs (par exemple, à propos des API qui sont implémentés), il peut être difficile d'évaluer si l'agent utilisateur a rempli la condition ou non. Certains points de contrôle (par exemple, ceux exigeant des développeurs qu'ils suivent les conventions ou bien implémentent les spécifications définies en dehors de ce document) sont en soi plus ouverts à l'interprétation que d'autres.

Il n'est pas possible pour l'instant d'évaluer automatiquement la validité d'une revendication.

Remarque : La liste de contrôle [UAAG10-CHECKLIST] est conçu pour aider les personnes à évaluer les agents utilisateurs. Le groupe de travail UAWG met à disposition des batteries de tests, des guides et d'autres outils afin d'aider les personnes à évaluer la conformité des agents utilisateurs.

3.2.2 Les fonctionnalités restreintes et les revendications valides

Les agents utilisateurs ne sont pas conforme à ce document ressource après ressource : les revendications ne sont pas aussi spécifiques que « l'agent utilisateur est conforme pour cette page Web particulière ». Une revendication est valide si l'agent utilisateur satisfait aux conditions identifiées par celle-ci pour un contenu plus universel, dans les conditions d'exploitation ordinaires.

Dans certains cas, le contenu de l'auteur peut limiter les fonctionnalités de l'agent utilisateur pour des raisons spécifiques, tels que protéger des droits de propriété intellectuelle, fournir une vue en lecture seule (ne permettant aucun interaction de l'utilisateur) ou restreindre l'interaction dans un but particulier (par exemple, un examen de conduite « écrit »). Un contenu, qui limite les fonctionnalités de l'agent dans certains cas, n'invalide pas automatiquement une revendication sur l'agent utilisateur.

3.2.3 La responsabilité des revendications

Une revendication de conformité (accompagnée ou non d'une vignette de conformité) représente une affirmation que l'agent utilisateur a satisfait aux conditions d'un profil de conformité choisi. Les prétendants (ou les tiers concernés) sont entièrement responsables de la validité de leurs revendications, de leur mise à jour et de l'utilisation adéquate des vignettes de conformité.

L'existence d'une revendication de conformité (accompagnée ou non d'une vignette de conformité) n'indique pas que le W3C a examiné la revendication ni garanti sa validité. Au moment de la publication de ce document, le W3C ne sert pas de tiers de certification [ndt. assuring parties], mais il pourra être amené à le faire dans le futur, ou pourra établir des recommandations pour les tiers de certification.

Les prétendants sont censés modifier ou retirer une revendication si celle-ci peut se révéler invalide. Les prétendants sont invités à revendiquer une conformité par rapport à la recommandation disponible la plus récente des directives pour l'accessibilité des agents utilisateurs.

Cette spécification n'impose aucune restriction concernant :

3.2.4 Les vignettes de conformité

On peut employer une vignette de conformité (ou « logo de conformité ») n'importe où, y compris sur un site Web, sur le conditionnement de l'agent utilisateur et dans la documentation. Il est dénué de sens d'utiliser une vignette de conformité toute seule, i.e., d'utiliser la vignette sans y associer une revendication bien-formée.

Des renseignements à propos des vignettes de conformité UAAG 1.0 et de leurs utilisations sont disponibles à [UAAG10-ICONS].

3.3 Les conditions requises par UAAG 1.0 dans les autres spécifications

Les auteurs des spécifications techniques (telles que les recommandations du W3C) devraient incorporer les conditions requises par UAAG 1.0 comme faisant partie de leurs spécifications. Ceci peut avoir lieu par inclusion directe ou bien par référence en utilisant un profil de conformité. L'inclusion directe encourage l'intégration des conditions pour l'accessibilié spécialisées ; l'inclusion par référence est plus aisée et moins sujette aux erreurs.

3.3.1 Un conseil général

  1. Identifier les fonctionnalités pour l'accessibilité de la spécification là où elles sont définies (voir le point de contrôle 8.1). En option, créer aussi un appendice de ces fonctionnalités pour l'accessibilité ;
  2. Se rappeler d'inclure les conditions de l'interface utilisateur comme partie de la conformité à cette spécification. Les auteurs des spécifications techniques tendent à se concentrer plus sur le processus de restitution ou un autre comportement relatif au contenu, et moins sur les conditions de l'interface utilisateur. La spécification UAAG 1.0 produit un certain nombre de conditions sur l'interface utilisateur que les auteurs devront considérer (telles que celles de la directive 5 se rapportant au comportement de la fenêtre d'affichage) ;
  3. Inclure au moins une référence informative vers la spécification UAAG 1.0 et vers le document des techniques pour UAAG 1.0. Voir la section sur la façon de se reporter à UAAG 1.0 pour des précisions ;
  4. Consulter le groupe de travail UAWG quand surgit une question sur la façon dont un point de contrôle s'applique pour une technologie, tel que de savoir si un terme est utilisé différemment entre UAAG 1.0 et la spécification technique.

Pour des renseignements sur la conception des spécifications qui encouragent l'accessibilité, se reporter aux « directives pour l'accessibilité de XML » [XAG10].

3.3.2 L'inclusion directe des conditions

  1. Plutôt que d'inclure les conditions UAAG 1.0 génériques, les adapter exactement à la spécification. Être spécifiques dans les conditions requises, et inclure (dans le contexte) une référence vers le point de contrôle UAAG 1.0 original. L'exemple suivant illustre ce que l'on veut dire par inclusion directe : Remarquez que ces exemples se rapportent aux éléments, attributs et propriétés spécifiques définis par les spécifications ;
  2. Il est préférable d'inclure quelques conditions UAAG 1.0 dans une spécification que pas de conditions du tout. Cependant, étant donné que le groupe de travail UAWG a conçu les conditions UAAG 1.0 de manière à se compléter les unes les autres, une sélection arbitraire des conditions peut aboutir à des lacunes dans l'accessibilité. Les auteurs devraient inclure les conditions en fonction des groupes définis par les étiquettes de profil de conformité.

3.3.3 L'inclusion par référence

La section G.5 de la recommandation SVG 1.0 [SVG] déclare :

De surcroît, un outil d'édition, qui est un générateur SVG conforme, se conforme à toutes les directives pour l'accessibilité de priorité 1, du document « Les directives pour l'accessibilité des outils de création (ATAG) 1.0 », qui concernent les générateurs de contenu SVG.

Cette déclaration requiert la conformité aux directives pour l'accessibilité des outils de création comme partie de la conformité à la spécification SVG 1.0 (pour certaines classes d'outils). Ce type de « condition de conformité par référence » est également possible pour UAAG 1.0, par inclusion d'un profil de conformité.

Ce qui suit est un exemple (partiel) de profil de conformité pour la spécification « MonFormat » (exprimé en texte clair) :

Comme partie de la conformité à MonFormat 1.0, un agent utilisateur doit satisfaire au profil de conformité suivant :

Voir la section sur la manière de se rapporter à la spécification UAAG 1.0 pour des précisions sur ce qui devrait apparaître dans la section des références de la spécification.