Lisez-moi S.V.P. 

H Glossaire (non normatif)

Table des matières : Le langage de balisage mathématique (MathML) version 2.0
Chapitre précédent : G Exemple de feuille de style CSS pour MathML (non normatif)
Chapitre suivant : I Les membres du groupe de travail et remerciements (non normatif)

Plusieurs des définitions de termes suivantes empruntent ou modifient des définitions similaires dans des documents provenant du W3C ou d'organisations de standards. Cf. les définitions individuelles pour plus d'informations.

Argument
Un sous-élément d'un schéma de disposition de présentation. C'est-à-dire que A est un argument de B signifie A est un sous-élément de B, et B est un schéma de disposition de présentation. Les éléments atomiques n'ont ainsi pas d'argument, même s'ils ont des sous-éléments (uniquement des éléments malignmark).
Attribut
Un paramètre servant à définir une certaine propriété d'un type d'élément SGML ou XML. Il se définit par un nom d'attribut, un type d'attribut et une valeur par défaut. On peut définir sa valeur dans la balise ouvrante de ce type d'élément.
Axe
L'axe est une ligne d'alignement imaginaire sur laquelle est centré un trait de fraction. Souvent, les opérateurs ainsi que les caractères étirables, tels que les parenthèses, crochets, accolades, signes de sommation, etc. sont centrés sur l'axe et symétriques par rapport à lui.
Boîte
Une aire plane rectangulaire censée contenir un caractère ou d'autres sous-boîtes, utilisée dans les explications concernant le rendu de l'affichage. Elle a habituellement une ligne de base, une hauteur, une profondeur et une largeur.
Boîte noire
La boîte englobante de la dimension réelle occupée par la portion visible (encre) d'un glyphe ou d'une expression.
Boîte englobante
La boîte rectangulaire la plus petite, tenant compte des contraintes sur les boîtes permises dans un contexte particulier, qui contient une partie spécifique de l'affichage rendu.
Caractère
Un membre d'un ensemble d'identificateurs utilisés pour organiser, contrôler ou représenter un texte. La norme ISO/IEC 10646-1:1993 emploie ici le terme données au lieu de texte.
Condition
Un élément de contenu MathML servant à placer une condition mathématique sur une ou plusieurs variables.
Conteneur (constructeur)
Un élément de contenu MathML non vide servant à construire un objet mathématique, tels qu'un nombre, un ensemble ou une liste.
Contenu (l'élément A est contenu dans l'élément B)
A fait partie du contenu de B.
Contenu directement (l'élément A est contenu dans l'élément B)
A est un sous-élément de B (comme défini dans XML) ; en d'autres termes, A est contenu dans B mais pas dans un élément déjà contenu dans B.
Contenu indirectement
A est contenu dans B mais pas directement contenu dans B.
Contexte (d'une expression MathML donnée)
Les informations fournies pendant le rendu de certaines données MathML pour le traitement de rendu de l'expression MathML donnée, en particulier, des informations concernant le balisage MathML entourant l'expression.
Déclaration
Une instance de l'élément declare.
Définition de type de document (DTD)
Dans SGML ou XML, une définition DTD est une définition formelle des éléments et des relations entre les éléments de données (la structure) d'un type particulier de document.
Délimiteurs
Pour la composition, les atomes de délimitation comme les parenthèses, accolades et crochets formant habituellement des paires correspondantes.
Données MathML valides
Les données MathML qui - un - sont conformes à la définition DTD de MathML, - deux - obéissent aux règles supplémentaires définies dans la norme MathML des contenus et valeurs d'attribut légaux pour chaque élément MathML et - trois - satisfont à la grammaire EBNF des éléments de contenu.
Données textuelles (CDATA)
Un type de données SGML/XML pour des données brutes n'incluant pas de balisage ni de références d'entité. Les attributs de type CDATA peuvent contenir des références d'entités. Le processeur XML les résout avant que la valeur de l'attribut ne soit traitée comme valeur CDATA.
Données textuelles analysables (PCDATA)
Un type de données SGML/XML pour des données brutes apparaissant dans un contexte où le texte est analysé et le balisage (par exemple, les références d'entité et les balises ouvrantes/fermantes) est reconnu.
Élément atomique
Un élément atomique de présentation ou de contenu (cf. ci-dessous).
Élément atomique de contenu
Un élément de contenu n'ayant pour contenu que des valeurs de type PCDATA, des éléments sep ou des expressions de présentation. Représente soit un identificateur (ci), soit un nombre (cn).
Élément atomique de présentation
Un élément de présentation ne pouvant contenir que des données textuelles analysables, ou l'élément malignmark.
Éléments de contenu
Les éléments MathML qui définissent explicitement la signification mathématique d'un morceau d'expression MathML (cf. le chapitre 4 Le balisage de contenu).
Élément MathML
Un élément XML formant une partie de la structure logique d'un document MathML.
Élément mrow inféré
Un élément mrow inféré autour des contenus de certains schémas de disposition lorsqu'ils n'ont pas exactement un seul argument. Défini précisément dans la section 3.1.6 Le sommaire des éléments de présentation
Élément de premier niveau (de MathML)
L'élément math (défini dans le chapitre 7 L'interface MathML).
Éléments de présentation
Les balises et entités MathML conçues pour exprimer la structure syntaxique d'une notation mathématique (cf. le chapitre 3 Le balisage de présentation).
Em
Une mesure relative à une fonte codée par la fonte. Avant la composition électronique, un em correspondait à la chasse du caractère m dans la fonte. Dans l'usage moderne, l'em est défini par l'auteur de la fonte, ou bien il est assimilé à la hauteur (taille du point) de la fonte. Les em servent typiquement pour les dimensions horizontales relatives à une fonte.
Ex
Une mesure relative à une fonte qui correspond à la hauteur du caractère x dans la fonte. Les ex servent typiquement pour les dimensions verticales relatives à une fonte.
Expression MathML (au sein de données MathML valides)
Une seule instance d'élément de présentation, sauf les éléments none et mprescripts, ou une instance d'élément malignmark au sein d'un élément atomique, ou une seule instance de certains éléments de contenu (cf. le chapitre 4 Le balisage de contenu pour leur définition exacte).
Extensions MIME
Un ensemble de définitions qui permet d'échanger du texte dans des langues de différents jeux de caractères et du contenu multimédia entre des systèmes divers utilisant les standards du courrier Internet.
Feuilles de style en cascade (CSS)
Un langage qui permet aux auteurs et aux lecteurs d'associer du style (par exemple, des fontes, des couleurs et des espacements) à des documents HTML et XML.
Fonction prédéfinie
L'un des éléments vides définis dans la section 4.2.3 Les fonctions, les opérateurs et les qualificatifs et utilisés avec la construction apply pour construire des applications de fonction.
Fonction symétrique
Une fonction mathématique qui, composée avec la fonction originale, agit comme une application identique.
Fonte (ou police)
Une collection particulière de glyphes d'un type de caractères ayant une dimension, une graisse et un style donnés, par exemple Times Roman Bold 12 points.
Glyphe
La forme effective (motif de points, contour) d'un caractère. La norme ISO/IEC 9541-1:1991 définit un glyphe comme étant un symbole graphique abstrait reconnaissable indépendant d'un dessin particulier.
Hauteur (d'une boîte)
La distance depuis la ligne de base de la boîte jusqu'au bord en haut de celle-ci.
Hauteur du caractère ou de l'expression
La distance entre la ligne de base et le bord du haut du glyphe de caractère ou de l'expression. On l'appelle aussi la hampe.
Instance de MathML
Une seule instance de l'élément de premier niveau de MathML et/ou une seule instance de MathML incorporée dans un autre format de données.
Lambda expression
Une expression mathématique servant à définir une fonction selon des variables et une expression avec ces variables.
Langage de balisage extensible (XML)
Un dialecte simple de SGML créé pour servir, récupérer et traiter du code SGML générique sur le Web.
Langage de balisage généralisé standard (SGML)
Une norme ISO (ISO 8879:1986) fournissant le mécanisme formel pour définir une structure de document via ses définitions DTD et une notation pour baliser les instances d'un document conforme à une définition DTD.
Langage de balisage mathématique (MathML)
Le langage de balisage spécifié par ce document pour décrire la structure d'expressions mathématiques ainsi qu'un contexte mathématique.
Langage de spécification et de sémantique de style du document (DSSSL)
Une méthode de définition du formatage et de la transformation des documents SGML. Norme internationale ISO 10179:1996.
Langage de style extensible (XSL)
Un langage de style pour XML, développé par le W3C. Voir XSL FO et XSLT.
Largeur (d'une boîte)
La distance depuis le bord gauche de la boîte jusqu'à son bord droit.
Largeur du caractère ou de l'expression
La distance horizontale occupée par le glyphe de caractère (ou encore chasse), comme indiquée dans la métrique de la fonte, ou la largeur totale d'une expression.
Ligne de base
La ligne de base est une ligne d'alignement imaginaire sur laquelle repose un glyphe sans jambage. La ligne de base est une propriété intrinsèque du glyphe (à savoir une ligne horizontale). Les lignes de base sont souvent alignées (jointes) au cours de la composition.
Modèle objet de document
Un modèle selon lequel le document (ou la page Web) est traité comme un référentiel d'objets. Ce modèle est développé par le groupe de gravail DOM du W3C.
Objet incorporé
Les objets incorporés, tels que les applets Java, les objets COM de Microsoft (par exemple, les contrôles et les incorporations de documents ActiveX) et les modules d'extension, qui résident dans un document HTML.
Objets de formatage XSL (XSL FO)
Un vocabulaire XML pour exprimer le formatage, partie de XSL.
OpenMath
Un langage de représentation général pour communiquer des objets mathématiques entre programmes d'application.
Opérateur (un élément de contenu)
Un objet mathématique appliqué à des arguments en utilisant l'élément apply.
Opérateur (un élément mo)
Sert à représenter les opérateurs ordinaires, les délimiteurs et les séparateurs dans une présentation MathML. (L'élément atomique mo est défini dans la section 3.2.5 Les opérateurs, les délimiteurs, les séparateurs ou les accents (mo)).
Opérateur embelli
Un opérateur incluant tout embellissement qu'il est susceptible d'avoir, tels qu'un exposant ou une information de style. L'embellissement est représenté par un schéma de disposition contenant l'opérateur en question. Défini précisément dans la section 3.2.5 Les opérateurs, les délimiteurs, les séparateurs ou les accents (mo).
Pareille à un espace, (expression MathML [...])
Une expression MathML ignorée par les règles de rendu suggéré des éléments de présentation MathML lorsqu'elles déterminent les formes des opérateurs et les attributs de rendu réels des opérateurs en fonction des positions des opérateurs dans les éléments mrow. Défini précisément dans la section 3.2.7 L'espacement (mspace).
Point
Le point est souvent abrégé en pt. Un point vaut approximativement 1/72 pouce. Le point sert typiquement à indiquer une dimension absolue des objets relatifs à une fonte.
Portée d'une déclaration
La partie d'un document MathML où une définition particulière est active.
Profondeur (d'une boîte)
La distance depuis la ligne de base de la boîte jusqu'à son bord bas.
Profondeur du caractère ou de l'expression
La distance entre la ligne de base et le bord du bas du glyphe de caractère ou de l'expression. On l'appelle aussi jambage.
Qualificatif
Un élément de contenu MathML servant à définir la valeur d'un paramètre nommé spécifique dans l'application des fonctions prédéfinies sélectionnées.
Référence d'entité
Une séquence de caractères ASCII de la forme &nom; représentant d'autres données, habituellement un caractère non-ASCII, une séquence de caractères ou une source de données externes, par exemple, un fichier contenant un jeu de définitions d'entités standards comme ISO Latin 1.
Règles de rendu suggéré des éléments de présentation MathML
Décrites tout au long du chapitre 3 Le balisage de présentation ; celles utilisant les autres termes définis ici occupent principalement la section 3.2.5 Les opérateurs, les délimiteurs, les séparateurs ou les accents (mo) et la section 3.6 L'animation des expressions.
Relation
Un élément de contenu MathML servant à construire des expressions, telle que a < b.
Rendre
Traduire fidèlement dans une forme spécifique à l'application permettant de réaliser les opérations natives de l'application.
Schéma
Schéma (pluriel : schémas ou schemata en anglais). Voir schéma de disposition de présentation.
Schéma de disposition
Un élément de présentation décrit dans le chapitre 3, sauf les éléments atomiques et les éléments vides (c.à.d. les éléments définis dans la section 3.2 Les éléments atomiques et la section 3.5.5 Les marqueurs d'alignement, ou les éléments vides none et mprescripts définis dans la section 3.4.7 Les préécritures et les indices tensoriels (mmultiscripts)). Les schémas de disposition ne sont jamais des éléments vides (bien que leur contenu puisse puisse être inexistant dans certains cas), ce sont toujours des expressions, et ils admettent n'importe quelle expression en argument (à condition de respecter les contraintes sur le compte des arguments et d'un certain élément vide dans l'élément mmultiscripts).
Schéma de disposition de présentation
Un élément de présentation pouvant avoir d'autres éléments MathML comme contenu.
Sous-expression (d'une expression MathML E)
Une expression MathML faisant partie (directement ou indirectement) du contenu de E.
Sous-expression directe (d'une expression MathML E)
Une sous-expression directement contenue dans E.
Sous-expression sélectionnée (d'un élément maction)
L'argument d'un élément maction (un schéma de disposition défini dans la section 3.6 L'animation des expressions) qui (à un instant donné) est sélectionné dans l'état de lecture du moteur de rendu MathML, ou par l'attribut selection lorsque l'élément n'existe que dans les données MathML. Défini précisément dans la section citée ci-dessus.
TEX
Un système logiciel développé par le professeur Donald Knuth pour la composition des documents.
Transformation XSL (XSLT)
Un langage pour exprimer la transformation de documents XML en d'autres documents XML.
Type de caractères
Un type de caractères est le dessin spécifique d'un jeu de lettres, nombres ou symboles, tels que Times Roman ou Chicago.

Table des matières : Le langage de balisage mathématique (MathML) version 2.0
Chapitre précédent : G Exemple de feuille de style CSS pour MathML (non normatif)
Chapitre suivant : I Les membres du groupe de travail et remerciements (non normatif)