Table des matières du guide d'utilisation du Dublin Core :

Guide d'utilisation du Dublin Core : Glossaire

Créateur : Mary S. Woodley
Contributeur : Gail Clement
Contributeur : Pete Winn
Date de publication : 2005-11-07
Identificateur : http://dublincore.org/documents/2005/11/07/usageguide/glossary.shtml
Remplace : http://dublincore.org/documents/2005/08/15/usageguide/glossary.shtml
Est remplacé par : Non applicable
Fait partie de : http://dublincore.org/documents/2005/11/07/usageguide/
Dernière version : http://dublincore.org/documents/usageguide/glossary.shtml
Statut du document : Ressource recommandée du DCMI (N.d.T. Ce document-ci en est une traduction.)

Le glossaire du DCMI est un effort collectif du Comité du guide de l'utilisateur, avec remerciements particuliers à Gail Clement et Pete Winn dont le glossaire original a servi de base à cette version. Les termes contenus dans ce glossaire s'inspirent de documents Dublin Core, de présentations dans des conférences DC et de débats tenus dans la liste de diffusion General du DCMI. Les commentaires concernant les ajouts, suppressions ou modifications des termes et/ou définitions trouvées ici sont les bienvenus.

Le glossaire a été mis à jour le 23 avril 2004.

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  Standards apparentés

A

AACR2
Cf. Anglo-American Cataloguing Rules
agent logiciel
Un programme informatique qui exécute des tâches pour le compte d'une autre entité. Terme souvent utilisé pour désigner un programme qui recherche sur Internet des informations correspondant aux critères indiqués par un utilisateur individuel.
AGLS
Cf. AGLS (Australian Government Locator Service)
affinement d'élément (qualificatif)
Les qualificatifs réduisent ou rendent plus spécifiques les significations des éléments. Un affinement d'élement est une propriété d'une ressource qui partage la signification d'un élément DCMI particulier mais avec une sémantique réduite. Dans certains environnements d'applications (notamment les codages fondés sur HTML), les affinements d'éléments sont utilisés avec les éléments à la façon des « qualificatifs » des langues naturelles (c'est-à-dire des adjectifs). Toutefois, puisque les affinements d'éléments sont des propriétés de la ressource (comme les éléments), on peut aussi les utiliser dans des enregistrements de métadonnées indépendamment des propriétés qu'elles affinent. Dans la pratique du DCMI, un affinement d'élément n'affine qu'une seule propriété DCMI parente.
American Standard Code for Information Interchange (ASCII)
Un schéma qui fournit des valeurs numériques standards pour représenter des lettres, des chiffres, des signes de ponctuation et d'autres caractères. L'utilisation de valeurs normalisées permet aux ordinateurs et aux programmes d'échanger des données.
analyse
L'analyse peut se diviser en deux parties : l'analyse lexicale et l'analyse sémantique. L'analyse lexicale découpe les chaînes en composants d'après une ponctuation ou un balisage. L'analyse sémantique essaye ensuite de déterminer la signification de la chaîne.
Anglo-American Cataloguing Rules (AACR2)
La norme bibliographique dominante règlementant le catalogage dans le monde anglophone. La norme AACR2 représente un ensemble de règles pour décrire et accéder à tous les documents détenus par une bibliothèque ou auxquels elle a accès.
ASCII
Cf. American Standard Code for Information Interchange
association de métadonnées
Cf. tableau de concordance
audience
Un élément Dublin Core qui enregistre une classe d'entités à laquelle la ressource est destinée ou utile. La classe d'entités peut être déterminée par le créateur ou l'éditeur, ou un tiers. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
auteur
Cf. creator

B

balise meta
L'élément HTML servant à distinguer les métadonnées dans une page Web (<meta>...</meta>)
biens communs Internet
L'environnement Internet global, un ensemble de dépôts d'information dont les données sont accessibles au travers de l'Internet.
BSR
Cf. Registre sémantique de base

C

classification
Un schéma logique d'arrangement des connaissances, habituellement par thème. Les schémas de classification sont alphabétiques ou numériques, par exemple, la classification de la Bibliothèque du Congrès (LCC), la classification décimale de Dewey (CDD), la classification décimale universelle (CDU).
Comité européen de normalisation (CEN)
(European Committee for Standarization ; Europäisches Komitee für Normung) « Le CEN contribue aux objectifs de l'Union européenne et de la Zone économique européenne par le biais de normes techniques bénévoles qui promeuvent le libre-échange, la sécurité des travailleurs et des consommateurs, l'interopérabilité des réseaux, la protection de l'environnement, l'exploitation des programme de recherche et développement et l'approvisionnement public » http://www.cen.eu/cenorm/homepage.htm
contenu de substitution
Des métadonnées en tant que substituts d'une ressource réelle.
contributor
L'élément Dublin Core servant à désigner une entité responsable de contributions au contenu de la ressource. Comme exemples de contributeurs une personne, une organisation ou un service. On devrait typiquement utiliser le nom du contributeur pour indiquer l'entité. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
contrôle d'autorité
Un ensemble de règles ou de procédures pour assurer la tenue de formes constantes des noms ou des termes au sein d'une base de données.
coverage
L'élément Dublin Core servant à désigner l'étendue ou la portée du contenu de la ressource. Une couverture comprendra typiquement une localisation spatiale (un nom de lieu ou des coordonnées géographiques, une période temporelle (une ère, une date ou un intervalle de dates) ou une juridiction (telle une entité administrative nommée). La pratique recommandée est de sélectionner une valeur dans un vocabulaire contrôlé et, si approprié, d'utiliser des noms de lieux ou de périodes de temps de préférence à des identificateurs numériques tels que des jeux de coordonnées ou des intervalles de dates. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
creator
L'élément Dublin Core servant à désigner l'entité principalement responsable de la création du contenu de la ressource. Comme exemples de créateurs, une personne, une organisation ou un service. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.

D

date
L'élément Dublin Core servant à désigner la date associée à un événement dans la durée de vie de la ressource. La date sera typiquement associée à la création ou à la disponibilité de la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
déclaration de terme DCMI
Une déclaration de terme DCMI est la représentation interprétable par une machine d'un ou plusieurs termes DCMI, exprimée dans un langage schéma.
découverte de ressource
Le processus au travers duquel on recherche et récupère une ressource d'information.
description de ressource
Cf. description.
Dublin Core Application Profile
Un profil d'application DCAP est une déclaration indiquant les termes de métadonnées utilisés par une organisation, un fournisseur d'informations ou une communauté d'utilisateurs. Par définition, un profil d'application DCAP identifie la source des termes de métadonnées utilisés, qu'ils soient définis dans des standards entretenus formellement comme le Dublin Core, dans des ensembles d'éléments et des vocabulaires définis moins formellement, ou par le créateur même du profil d'application DCAP pour utilisation locale dans une application. En option, un profil d'application peut fournir une documentation supplémentaire de la façon de contraindre, de coder ou d'interpréter les termes pour les besoins spécifiques de l'application. Cf. http://www.ukoln.ac.uk/metadata/dcmi/dc-elem-prop/
DCMES
Le jeu d'éléments de métadonnées Dublin Core. Cf. Dublin Core.
DCMI
Cf. Dublin Core Metadata Initiative
description
L'élément Dublin Core servant à désigner une description textuelle du contenu de la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
DCSV
Cf. Dublin Core Structured Value
Digital Object Identifier
L'identificateur DOI a été développé par la fondation International DOI Foundation comme système d'identification et d'échange de droits de propriété intellectuelle dans l'environnement numérique. Il fournit un mécanisme qui permet de relier un chercheur à un contenu numérique et facilite la gestion des droits d'auteur.
Document Type Definition
Dans SGML ou XML, un description formelle des composants d'un document ou d'une classe de document spécifiques. Les définitions de types de documents (DTD) fournissent une grammaire formelle utilisée par le traitement automatique (analyse) de documents exprimés en SGML ou XML. Une description DTD comprend :
  • Les conteneurs ou éléments qui constituent le document, par exemple les paragraphes, les titres, les éléments de listes, les images, les tableaux, etc.
  • La structure logique du document, par exemple les chapitres contenant les sections, etc.
  • Des informations supplémentaires associées aux éléments (les attributs), par exemple des identificateurs, des estampilles, etc.
DOI
Cf. Digital Object Identifier
DTD
Cf. Document Type Definition
Dublin Core
Le Dublin Core est un jeu d'éléments de métadonnées. Il contient tous les termes DCMI (c'est-à-dire les affinements, les schémas de codage et les termes des vocabulaires contrôlés) conçus pour faciliter la découverte de ressources. Le Dublin Core est en développement depuis 1995 au travers d'une succession d'ateliers ciblés qui réunissent sur invitation des experts de la bibliothéconomie, des communautés de recherche sur la mise en réseau et la bibliothèque électronique, et de contenus spéciaux divers. Cf. le site Web du Dublin Core pour d'autres renseignements.
Dublin Core Metadata Initiative
Le DCMI (ou initiative de métadonnées Dublin Core) est l'organisme responsable du suivi du Dublin Core. Le DCMI est actuellement hébergé par le consortium Online Computer Library Center (OCLC), Inc, un consortium international de bibliothèques à but non lucratif. Le travail du DCMI est réalisé par des contributeurs provenant de nombreuses institutions dans beaucoup de pays. Le DCMI est organisé en communautés et groupes de travail pour répondre à des problèmes et tâches particuliers (cf. la page de structure de travail du DCMI). La participation au DCMI est ouverte à tous les tiers intéressés. Les instructions d'adhésion se trouvent sur le site Web du DCMI à la page de coordonnées du DCMI.
Dublin Core simple
Cf. Simple Dublin Core

E

EAD
Cf. Encoded Archival Description
élément
Un élément est une propriété d'une ressource. Ici les « propriétés » sont des attributs de ressources (les caractéristiques d'une ressource tel un titre, un éditeur ou un sujet). Les éléments sont des termes avec une définition formelle utilisés pour décrire les attributs et propriétés d'une ressource.
Encoded Archival Description
Une définition de type de document (DTD) SGML qui représente une méthode hautement structurée pour créer des instruments de recherche numériques pour le regroupement des documents d'archives ou manuscrits. Le standard est suivi par le service « Network Development and MARC Standards Office » de la Bibliothèque du Congrès en partenariat avec la société des archivistes américains (Society of American Archivists). Pour plus de renseignements, cf. http://lcweb.loc.gov/ead/.
enregistrement
Les enregistrements sont des métadonnées structurées à propos de ressources, comprenant une ou plusieurs propriétés et leurs valeurs associées. (http://dublincore.org/documents/2003/04/02/dc-xml-guidelines/).
enregistrement autoritaire
Un enregitrement de la forme préférée d'un nom personnel ou d'entreprise, d'une région géographique ou d'un thème. Il peut indiquer des variantes de la rubrique établie, des renseignements biographiques ou culturels associés à la rubrique, ainsi que des rubriques apparentées.
enregistrement de métadonnées
Une représentation syntaxique correcte des renseignements descriptifs (métadonnées) d'une ressource d'informations. Dans le cas du Dublin Core, une représentation des éléments Dublin Core définis pour la ressource. La majorité des enregistrements et fragments d'enregistrements de métadonnées dans ce document sont présentés dans une syntaxe HTML.
espace de nommage
Un espace de nommage DCMI est un ensemble de termes DCMI. Chaque espace de nommage DCMI est identifié par une adresse URI. Un espace de nommage XML [XML-NAMES] est un ensemble de noms, identifié par une adresse URI de référence [RFC2396], qui servent comme noms de types d'éléments et noms d'attributs dans les documents XML. L'utilisation d'espaces de nommage XML pour identifier les termes de métadonnées de façon unique permet de les utiliser sans ambiguïté à travers les applications, en offrant la possibilité d'une sémantique partagée. Le DCMI adopte ce mécanisme pour l'identification de tous les termes DCMI. Par exemple, les espaces de nommage des éléments et qualificatifs Dublin Core peuvent respectivement s'exprimer en XML ainsi :

xmlns:dc = "http://purl.org/dc/elements/1.1/
xmlns:dcterms = "http://purl.org/dc/terms/

L'utilisation d'espaces de nommage permet d'identifier sans ambiguïté la définition d'un élément avec une adresse URI même si, par exemple, un élément intitulé "title" apparaissait seul dans plusieurs jeux de métadonnées. En termes plus généraux, on peut assimiler un espace de nommage à un ensemble fermé de noms. On peut donc voir un vocabulaire contrôlé tel que le vocabulaire de la Bibliothèque du Congrès LCSH, un jeu d'éléments de métadonnées tel que le Dublin Core et l'ensemble de toutes les adresses URL d'un domaine donné comme l'espace de nommage géré par l'autorité en charge de cet ensemble de termes particulier.
extensible
Quelque chose dont la portée, le domaine ou les dimensions peuvent être étendus. Dans le cas du Dublin Core, la possibilité d'ajouter des éléments supplémentaires au jeu de métadonnées de base.
Extensible Markup Language (XML)
Un sous-ensemble du langage de balisage généralisé standard (SGML), un standard de traitement de texte international largement répandu. XML est conçu pour amener la puissance et la flexibilité du SGML générique au Web, tout en préservant une interopérabilité avec le SGML complet et HTML. Pour plus de renseignements, cf. http://www.w3.org/XML/

F

fichier d'autorité
Un recueil d'enregistrements autoritaires.
format
L'élément Dublin Core servant à désigner la manifestation physique ou numérique de la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
Functional Requirements for Bibliographic Records (FRBR)
Le modèle FRBR est un modèle conceptuel pour décrire des entités bibliographiques, leurs relations et attributs au sein de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions (IFLA). Le document complet est disponible à http://www.ifla.org/VII/s13/frbr/frbr.htm et une présentation est visible à http://www.loc.gov/catdir/cpso/frbreng.pdf

G

gestion des droits
Cf. rights
GIF
Cf. Graphics Interchange Format
GILS
Cf GILS (Global Information Locator Service)
glossaire
Une liste alphabétique de termes avec leur définition souvent créée par une organisation pour refléter ses besoins. Normalement, elle n'offre pas d'arrangement hiérarchique ou de références croisées. On l'appelle aussi une liste des termes.
Graphics Interchange Format
Le format graphique dominant sur le Web, limité à 256 couleurs. Les images GIF fournissent des images noir et blanc plus nettes que les images JPEG.
granularité
Le niveau de détails auquel un objet d'information ou une ressource sont observés ou décrits.

H

HayStack
Un projet du MIT pour développer un système de gestion personnel pour tous les individus afin d'organiser leurs objets d'informations, tel que courrier électronique, pages Web, documents, images, calendriers. Les informations peuvent être catégorisées et créent des relations significatives pour elles-mêmes. Cf. http://haystack.lcs.mit.edu/
HTML
Cf. Hypertext Markup Language
Hypertext Markup Language (HTML)
Le langage de formatage de texte standard des documents dans le World Wide Web. Les fichiers de texte HTML ont un contenu qui est rendu sur l'écran d'un ordinateur et un balisage (ou balises) qui indique à l'ordinateur comment formater ce contenu. Les balises HTML peuvent aussi servir à coder des métadonnées et à indiquer à l'ordinateur comment répondre à certaines actions de l'utilisateur tel un clic de souris. Pour plus de renseignements, cf. http://www.w3.org/MarkUp/.

I

identificateur de ressource
Cf. identifier
identifier
L'élément Dublin Core qui constitue une référence univoque de la ressource dans un contexte donné. La pratique recommandée est d'identifier la ressource au moyen d'une chaîne ou d'un numéro conformes à un système d'identification formel. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
IETF
Cf. Internet Engineering Task Force
IEEE LOM
Cf. Institute of Electrical and Electronics Engineers - Learning Object Metadata
IMS
Cf. IMS (Instructional Management Systems)
IMT
Cf. Internet Media Type
INDECS
Cf. INDECS (Interoperability of Data in D-Commerce Systems)
indexation
Le processus d'évaluation des entités d'information et de création de termes aidant à rechercher et à accéder à l'entité. Les termes d'index peuvent être dans la langue naturelle ou un vocabulaire contrôlé ou une notation de classification.
instanciation
Une occurrence ou événement identifiable de quelque chose, et dans le cas du Dublin Core, l'occurrence spécifique d'une ressource d'information.
Internet Engineering Task Force
L'IETF est responsable de la résolution des besoins d'ingéniérie à courts termes de l'Internet. L'organisation comprend plus de 40 groupes de travail.
Internet Media Type
Un ensemble de termes décrivant des types de ressources sur l'Internet. Utilisé comme schéma de codage pour l'élément format du Dublin Core. Cf. http://www.isi.edu/in-notes/iana/assignments/media-types/media-types
interopérabilité
L'aptitude d'ordinateurs, de réseaux, de systèmes d'exploitation et d'applications de types différents à fonctionner ensemble, sans communication préalable, afin d'échanger des informations de manière utile et signifiante. L'interopérabilité revêt trois aspects : sémantique, structurel et syntaxique.
interoperabilité sémantique
L'aptitude à rechercher des informations numériques à travers des bases de données hétérogènes éparses dont les schémas de métadonnées ont été reliés les uns aux autres. Cela est obtenu par des accords sur les standards de description de contenu, par exemple les standards Dublin Core et Anglo-American Cataloging Rules.
interopérabilité structurelle
Elle est obtenue au travers de modèles de données qui définissent des schémas sémantiques de façon à les partager, par exemple RDF.
interoperabilité syntaxique
Elle est réalisée en balisant les données d'une façon similaire de sorte que l'on puisse partager les données et que les machines puissent interpréter et décomposer logiquement les données, par exemple XML, EAD et MARC.
ISO
Cf. Organisation internationale de normalisation (ISO)

J

jetons
Le moyen d'indiquer le statut d'un élément ou d'un qualificatif au sein d'un registre, par exemple proposé, recommandé, conforme (à l'espace de nommage), obsolète ou local.
Joint Photographic Experts Group
Un standard de compression des images numériques. L'avantage du format JPEG est d'utiliser une compression pour réduire les fichiers graphiques, qui rend leur transfert et leur apparition plus rapides sur le World Wide Web. Plus de 16 millions de nuances de couleurs sont utilisables. Son inconvénient est une diminution de la qualité de l'image à cause de la perte de données à la compression. Pour plus de renseignements, cf. http://www.jpeg.org/
JPEG
Cf. Joint Photographic Experts Group

K

L

langage intermédiaire (N.d.T. switching language)
Un langage de médiation utilisé pour établir des équivalences entre des langages d'indexation différents. Le Dublin Core a été considéré comme un « langage » intermédiaire entre des schémas de métadonnées différents.
language
L'élément du Dublin Core servant à désigner la langue du contenu intellectuel de la ressource. La pratique recommandée pour les valeurs de l'élément language est définie par le document RFC 3066. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
littéral
Un littéral ou « littéral approprié » est la valeur d'une entité de métadonnées donnée qui peut être soit un hyperlien, soit une valeur de chaîne (littéral). Un littéral autorise beaucoup de flexibilité et de pouvoir mais augmente la complexité. Les métadonnées devraient aussi contenir un littéral approprié qui reflète la valeur de base de l'entité de métadonnées. Par exemple, dans les fragments suivants : creator = "Public, John Q." et creator = "http://authority.org/public-john-q-1234", le premier a une valeur exprimée comme un littéral approprié tandis que le second a un lien (fictif) vers une structure d'autorité. On ne sait pas vraiment ce que la personne ou l'application va trouver au bout de ce lien, la valeur de métadonnées devrait donc contenir un littéral approprié pour des besoins simples de découverte.
logiciel de découverte
Un programme informatique conçu pour simplifier, assister et expédier le processus de consultation de ressources d'information.

M

MARC
Cf. MARC (Machine-Readable Cataloging Record)
métadonnées
En général, des « données à propos de données », fonctionnellement, des « données structurées à propos de données ». Les métadonnées comprennent les données associées soit à un système d'information, soit à un objet d'information pour des besoins de description, d'administration, d'obligation légale, de fonctionnalité technique, d'utilisation et de préservation. Dans le cas du Dublin Core, des informations qui expriment le contenu intellectuel, la propriété intellectuelle et/ou les caractéristiques d'instanciation d'une ressource d'information. Cf. la section 1.1 de ce guide. Pour un historique du terme, cf. Caplan,pp. 1-3.
métadonnées administratives
Les métadonnées servant à gérer et administrer des ressources informationnelles, par exemple des informations d'implantation ou sur des donateurs. Elles comprennent les droits et les renseignements d'accès aux lieux, les données sur la création et la conservation de l'objet numérique.
métadonnées autonomes
Des métadonnées créées, mises à jour et stockées indépendamment de l'objet qu'elles décrivent. Le contraire de métadonnées incorporées.
métadonnées descriptives
Les métadonnées qui soutiennent la recherche d'un objet.
métadonnées incorporées
Les métadonnées qui sont conservées et stockées au sein de l'objet qu'elles décrivent, au contraire de métadonnées autonomes.
métadonnées structurelles
Les métadonnées structurelles définissent l'organisation interne de l'objet numérique et sont nécessaires pour afficher cet objet et y naviguer.
métadonnées techniques
Des métadonnées qui documentent la création et les caractéristiques numériques des fichiers.
METS
Cf. METS (Metadata Encoding & Transmission Standard)
MIME
Cf. Multipurpose Internet Mail Extensions
MODS
Cf. MODS (Metadata Object Description Schema)
moissonneur
Un moissonneur est une application cliente qui émet des requêtes OAI-PMH. Le moissonneur est exploité par un fournisseur de services afin de collecter des métadonnées depuis des dépôts d'archives. Cf. (http://www.openarchives.org/OAI/openarchivesprotocol.html#harvester)
moteur de recherche
Un programme capable de retourner des références à des ressources d'information pertinentes en réponse à une requête.
mots-clés
Cf. subject
Multipurpose Internet Mail Extensions
Le standard pour joindre des fichiers aux messages électroniques Internet. Les fichiers joints peuvent être du texte, des graphiques, des feuilles de calcul, des documents, des fichiers sonores, etc.

N

National Information Standards Organization
Le NISO, organisation agréée par l'institut de normalisation national américain ANSI, développe et promeut des normes techniques utilisées dans des services d'information très variés.
NISO
Cf. National Information Standards Organization

O

OAI
Cf. Open Archives Initiative
OAI-PMH
Cf. Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting
objet pareil à un document (DLO)
Défini à l'origine comme une entité ressemblant à un document du fait qu'elle est essentiellement de nature textuelle et qu'elle partage les autres propriétés d'un document, par exemple les messages du courrier électronique ou les feuilles de calcul. La définition a été élargie lors du Troisième atelier du Dublin Core afin de désigner toute ressource d'information discrète caractérisée par sa fixité (c'est-à-dire dont le contenu est identique pour chaque utilisateur). Les exemples comprennent le texte, les images, les films et les spectacles.
OCLC
Cf. Online Computer Library Center
Organisation internationale de normalisation (ISO)
L'ISO a été fondé en 1947 comme une fédération mondiale des organisations nationales de normalisation de près de 130 pays.
ONIX
Cf. ONIX (ONline InformationeXchange)
ontologie
Une structure hiérarchique qui définit formellement la relation sémantique d'un ensemble de concepts. Utilisée pour créer des vocabulaires structurés/contrôlés pour la découverte ou l'échange d'informations. Un thésaurus comme l'AAT en constitue un exemple.
Online Computer Library Center (OCLC)
La source majeure de données de catalogage pour les bibliothèques du monde entier, situé à Dublin, Ohio, États-Unis. Pour plus de renseignements, cf. http://www.oclc.org/.
Open Archives Initiative
« Développe et promeut l'interopérabilité des normes qui visent à faciliter la dissémination efficace du contenu. L'OAI prend ses racines dans l'effort d'amélioration de l'accès aux archives de prépublications électroniques (N.d.T. e-prints) comme moyen d'accroître la disponibilité des communications savantes ». Pour plus de renseignements, cf. http://www.openarchives.org/organization/index.html.
OpenURL
Une méthode pour décrire les ressources et les ressources associées référencées dans un environnement en réseau. Elle définit les méthodes de transport de ces descriptions entre des systèmes en réseau. La norme NISO NISO Z39.88-2003 (toujours en version préliminaire). La norme est publiée en deux parties et elle est disponible pour des commentaires au travers du California Institute of Technology à http://library.caltech.edu/openurl/Public_Comments.htm
Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting
Le protocole « fournit un cadre pour une interopérabilité indépendante des applications fondé sur la moisson des métadonnées. Il y a deux classes de participants dans le cadre OAI-PMH : les systèmes d'administration des fournisseurs de contenu qui soutiennent le protocole OAI-PMH comme méthode pour exposer les métadonnées et les fournisseurs de services qui utilisent les métadonnées moissonnées via le protocole OAI-PMH comme base pour la création de services à valeur ajoutée ». Pour plus de renseignements, cf. http://www.openarchives.org/organization/index.html.
OWL
Le langage d'ontologie Web (http://www.w3.org/TR/owl-features/). OWL est un langage pour décrire des ontologies et des schémas. Il peut définir des concepts et leurs relations. OWL/XDD (description de déclaration XML) permet d'exprimer des règles et des contraintes complexes.

P

Persistent Uniform Resource Locator
Une approche au problème de la permanence des adresses URL proposée par l'OCLC. Une adresse PURL est un alias public d'un document. Une adresse PURL reste stable tandis que l'adresse URL en arrière-plan du document change au fur et à mesure des interventions (par exemple, un déplacement). Une adresse PURL est créée par un administrateur Web enregistré comme « propriétaire » de l'adresse, qui assure la concordance de l'adresse PURL et de l'adresse URL fonctionnelle courante. Une adresse PURL est une forme d'adresse URN.
pratique recommandée (ou exemplaire)
Un guide et une documentation pour décrire et normaliser l'utilisation des éléments de métadonnées au mieux des besoins d'une communauté.
principe un-pour-un
Le principe selon lequel des entités liées mais conceptuellement différentes, par exemple une peinture et une image numérique de la peinture, sont décrites par des enregistrements de métadonnées séparés.
principe de décrochage
La qualification des éléments Dublin Core est guidée par la règle dite familièrement principe de décrochage (N.d.T. Dumb-down Principle). Selon cette règle, un client devrait être capable d'ignorer tout qualificatif et d'utiliser la valeur comme si elle n'était pas qualifiée. Quoique cela puisse se traduire par une certaine perte de spécificité, la valeur du terme restant (sans le qualificatif) doit demeurer généralement correcte et utile pour la découverte. La qualification est donc supposée seulement affiner et non étendre la portée sémantique d'un élément.
profil d'application
Dans l'usage du DCMI, un profil d'application est une déclaration des termes de métadonnées dont une organisation, une ressource informationnelle, une application ou une communauté d'utilisateurs se sert dans ses métadonnées. Dans un sens plus large, il comprent l'ensemble des éléments de métadonnées, les politiques et les directives définis pour une application ou une mise en œuvre particulières. Les éléments peuvent provenir d'un ou de plusieurs jeux d'éléments, permettant ainsi à une application donnée de remplir ses conditions de fonctionnement en utilisant des éléments de métadonnées issus de plusieurs jeux d'éléments y compris des jeux définis localement. Par exemple, une application pourrait choisir un sous-ensemble particulier des éléments Dublin Core qui suffirait à ses besoins, ou bien inclure des éléments du Dublin Core, un autre jeu d'éléments et plusieurs éléments définis localement, tous combinés en un seul schéma. Un profil d'application n'est pas considéré complet sans une documentation qui définit les politiques et les pratiques recommandées appropriées à l'application.
programme d'indexation
Un programme informatique utilisé pour ordonner les choses, souvent employé pour désigner les logiciels qui rangent alphabétiquement une partie ou tous les termes dans un ou plusieurs documents électroniques.
propriété
Une propriété est un aspect, une caractéristique, un attribut ou une relation spécifiques servant à décrire une ressource. Les éléments de métadonnées Dublin Core sont des propriétés (http://dublincore.org/documents/2003/04/02/dc-xml-guidelines/).
provenance
L'élément Dublin Core servant à déclarer les changements de propriété et de garde de la ressource depuis sa création, qui sont significatifs pour son authenticité, intégrité et interprétation. Les déclarations peuvent contenir une description des changements de gardiens successifs de la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
publisher
L'élément Dublin Core servant à désigner l'entité responsable de la mise à disposition de la ressource. Comme exemples d'éditeurs, une personne, une organisation ou un service. On devrait typiquement utiliser le nom de l'éditeur pour indiquer l'entité. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
PURL
Cf. Persistent Uniform Resource Locator
PURL-based Object Identifier (POI)
Une spécificaiton pour des identificateurs de ressources décrits par des métadonnées 'items' dans les dépôts compatibles OAI. Les identificateurs POI sont fondés sur le système PURL [POI]. « Comme elles sont conformes à la spécification des adresses URI, les adresses POI sont utilisables telles quelles dans les métadonnées Dublin Core et LOM ». Cf. http://www.ukoln.ac.uk/metadata/dcmi-ieee/identifiers/ et http://www.ukoln.ac.uk/distributed-systems/poi/

Q

qualificatif
Le terme « qualificatif » est le titre générique traditionnel employé maintenant pour les termes désignés spécifiquement par des affinements d'éléments ou schémas de codage. Un qualificatif doit obéir au principe de décrochage. Il existe deux grandes catégories de qualificatifs : le schéma de codage et l'affinement d'élément.
qualificatifs d'interoperabilité
Additional metadata used either to refine the semantics of a Dublin Core metadata element's value, or to provide more information about the encoding scheme used for the value.
Qualified Dublin Core
Le Qualified Dublin Core inclut l'élément supplémentaire audience ainsi qu'un groupe d'affinements d'éléments (également appelés des qualificatifs) qui affinent utilement la sémantique des éléments pour la découverte des ressources.

R

RDF
Cf. Resource Description Framework.
RDF Site Summary
Le format RSS a été créé et rendu populaire par Netscape pour son site portail personnalisé. Rich Site Summary (RSS) est une application XML légère conçue pour échanger des métadonnées de titres entre des fournisseurs de contenu et des portails.
recommandation du DCMI
Une recommandation du DCMI est un document lisible par un humain qui définit un ou plusieurs termes DCMI.
registre
Un système de gestion des éléments de métadonnées. Cf. également le registre des schémas de métadonnées. Le groupe de travail Registry du DCMI est en charge du développement d'un registre de métadonnées qui fait autorité en ce qui concerne le vocabulaire DCMI et les relations entre termes de ce vocabulaire.
registre des schémas de métadonnées
Un système accessible au public qui enregistre la sémantique, la structure et les formats d'échange de tout type de métadonnées. Une autorité formelle (ou organisme) assure le suivi du développement et de l'évolution du registre de métadonnées. L'autorité est responsable des politiques relatives au contenu et du fonctionnement du registre. Cf. également http://www.dlib.org/dlib/may02/wagner/05wagner.html
Registre sémantique de base
Une norme ISO ISO/TS 16668:2000 qui identifie et définit les composants sémantiques à utiliser dans un échange de données.
relation
L'élément Dublin Core servant à désigner une référence à une ressource apparentée. La pratique recommandée est de référencer la ressource au moyen d'une chaîne ou d'un numéro conformes à un système d'identification formel. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
Request for Comment (RFC)
Un document RFC est le processus établissant un standard Internet. Le débat sur le standard Internet proposé est assisté par l'Internet Engineering Task Force (IETF). Une fois approuvé, le standard reçoit un numéro unique qui l'identifie, par exemple RFC3166. Cf. http://www.isi.edu/rfc-editor/ et http://www.ietf.org/rfc.html
Resource Description Framework (RDF)
Le langage de base pour l'écriture des métadonnées. Un fondement qui fournit une architecture flexible et fiable pour le traitement des métadonnées sur l'Internet. RDF retiendra la capacité d'échanger des métadonnées entre communautés d'applications, tout en permettant à chacune de définir et d'utiliser les métadonnées qui satisfont aux mieux ses besoins. Pour plus de renseignements, cf. http://www.w3.org/RDF/
ressource
Une ressource est une chose identifiée. Les exemples familiers comprennent un document électronique, une image, un service (par exemple, le bulletin météo de Los Angeles aujourd'hui) et un recueil d'autres ressources. Les ressources ne sont pas toutes « récupérables » via un réseau, par exemple, les êtres humains, les entreprises et les livres reliés dans une bibliothèque sont aussi considérées comme des ressources. (http://dublincore.org/documents/2003/04/02/dc-xml-guidelines/)
ressource d'information
Toute entité électronique ou autre capable de véhiculer ou stocker du renseignement ou de la connaissance, par exemple un livre, une lettre, une image, une sculpture, une base de données, une personne. Cf. également DLO
ressource d'information électronique
Une ressource d'information qui est conservée dans un format électronique ou informatique et qui peut être accédée, recherchée et récupérée via un réseau électronique ou d'autres technologies de traitement de données électroniques (par exemple, un CD-ROM).
ressource en réseau
Un objet disponible électroniquement via un réseau.
RFC
Cf. Request for Comment
rights
L'élément Dublin Core servant à indiquer un lien vers des renseignements à propos des droits détenus dans et sur la ressource. L'élément rights contiendra typiquement une déclaration de gestion des droits de la ressource, ou référencera un service fournissant ce renseignement. Les informations légales comprennent souvent les droits de propriété intellectuelle (IPR), les droits d'auteur et divers droits patrimoniaux. En l'absence de l'élément rights, on ne peut pas présumer du statut des ces droits et des autres droits concernant la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
rightsHolder
L'élément Dublin Core servant à enregistrer une personne ou une organisation possédant ou gérant les droits sur la ressource. La pratique recommandée est d'utiliser l'adresse URI ou le nom du détenteur des droits pour indiquer l'entité. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
ROADS
Resource Organisation And Discovery in Subject based services. Un projet financé par le Royaume-Uni visant à développer un logiciel de découverte des ressources Internet.
RSS
Cf. RDF Site Summary
rubriques (N.d.T. subject headings)
Une liste alphabétique de mots ou phrases représentant un concept sous contrôle autoritaire, par exemple Library of Congress Subject Headings.

S

schéma
D'un point de vue général, une organisation, ou codage, ou cadre, ou plan, de concepts. Dans le cas de métadonnées, une combinaison ordonnée systématique d'éléments ou de termes. Pour les déclarations de termes DCMI représentées dans un langage de schéma XML ou RDF, les schémas sont des spécifications interprétables par une machine qui définissent la structure et la syntaxe des définitions de métadonnées dans un langage de schéma formel. Dans le cas d'un schéma de codage, c'est un ensemble de règles pour coder des informations qui concernent une communauté d'utilisateurs spécifique. Cf. également schéma de codage.
schéma de codage
Un schéma de codage fournit l'information ou les règles d'analyse contextuelles qui aident à interpréter la valeur d'un terme. Cette information contextuelle peut prendre la forme de vocabulaires contrôlés, de notations formelles ou de règles d'analyse. Si le client ou l'agent ne reconnaît pas le schéma de codage, la valeur restera peut-être utile pour un lecteur humain. Il y a deux types de schémas de codage : les schémas de codage de vocabulaire et les schémas de codage de syntaxe.
schémas de codage de vocabulaire
Les schémas de codage de vocabulaire indiquent que la valeur est un terme provenant d'un vocabulaire contrôlé telle que la valeur « China - History » dans le vocabulaire LCSH de la Bibliothèque du Congrès.
schémas de codage de syntaxe
Les schémas de codage de syntaxe indiquent que la valeur est une chaîne formatée conformément à une notation formelle, tel que "2000-01-01" comme expression standard d'une date.
scheme
Cf. schéma
sensible à la casse
Les lettres minuscules et majuscules ne sont pas traitées de façon interchangeable, par exemple « a » n'est pas pareil à « A ».
SCORM
Cf. SCORM (Sharable Content Object Reference Model)
sémantique
Le sens ou la signification. Dans le cas du Dublin Core, le sens ou la signification attendue des éléments de métadonnées individuels et leurs composants.
SGML
Cf. Standard Generalized Markup Language
SICI
Serial Item and Contribution Identifier (ANSI/NISO Z39.56-1996 Vers. 2). Une notation numérique pour identifier de façon unique les émissions et articles périodiques indépendamment de leur support de distribution (papier, électronique, microforme).
Simple Dublin Core
Les 15 éléments Dublin Core utilisés sans qualificatif, c'est-à-dire sans affinement d'élément ou schéma de codage. Parfois appelé Dublin Core simple.
SOAP
Un protocole utilisant XML pour l'échange d'informations structurées, c'est-à-dire des messages, dans un environnement épars. Cf. http://www.w3.org/TR/soap12-part1/
source
L'élément Dublin Core servant à désigner une référence vers une ressource dont la ressource courante est dérivée. Elle peut être dérivée de la ressource source en partie ou en totalité. La pratique recommandée est de référencer la ressource au moyen d'une chaîne ou d'un numéro conformes à un systeme d'identification formel. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
sous-élément
Cf. affinement d'élément
spatial
Un affinement de l'élément coverage. Les caractéristiques spatiales du contenu intellectuel de la ressource.
Standard Generalized Markup Language (SGML)
Un langage (ou technologie habilitante) non breveté pour décrire l'information. L'information en SGML est structurée comme une base de données, en permettant une restitution et une conversion entre des formats différents. XML et les versions récentes de HTML sont des instances de SGML. Pour plus de renseignements, cf. http://www.w3.org/MarkUp/SGML/.
subject
L'élément Dublin Core servant à décrire le contenu de la ressource. L'élément peut utiliser des vocabulaires contrôlés ou des mots-clés ou des phrases qui décrivent le thème ou le contenu de la ressource. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
syntaxe
La forme et la structure selon lesquelles combiner les éléments de métadonnées. Dans le cas du Dublin Core, la forme et la structure selon lesquelles les éléments de métadonnées et leurs composants sont combinés pour constituer un enregistrement de métadonnées.
syntaxe à points
Un mécanisme d'affinage de la signification de l'élément en HTML, par exemple <meta name="DC.title.alternative" content="Un titre">

T

tableau de concordance
Un tableau qui associe les relations et équivalences entre deux ou plusieurs schémas de métadonnées. Les tableaux de concordance ou les associations de métadonnées soutiennent en fait l'aptitude des moteurs de recherche à parcourir des bases de données hétérogènes.
TAP
Le projet TAP développé à Stanford cherche à créer un Web de données (XML, RDF) interprétables par les machines. Un serveur interrogé pour des renseignements à propos de personnes ou de sujets hébergera les documents à propos des personnes ou des sujets. Cf. http://tap.stanford.edu/
taxonomie
En termes généraux, une classification systématique conformément à des principes ou des lois générales. Dans des termes numériques, une classification automatique de documents en une hiérarche d'après les informations recueillies par un par un métamoteur de recherche. Elle peut se rapporter à une classification de termes DCMI. Un système de classification tel que la classification de la Bibliothèque du Congrès (LCC) est un exemple de taxonomie.
TEI
Cf. Text Encoding Initiative
temporal
Un affinement de l'élément coverage. Les caractéristiques temporelles du contenu intellectuel de la ressource.
terme
Cf. terme DCMI
terme DCMI
Un terme DCMI est un élément DCMI, un qualificatif DCMI ou un terme provenant d'un vocabulaire contrôlé entretenu par le DCMI. Chaque terme DCMI est défini dans une recommandation du DCMI et défini par un identificateur de ressource uniforme (URI) dans un espace de nommage DCMI.
termes Dublin Core
Cf. terme DCMI
termes de vocabulaire
Le Conseil d'usage (N.d.T. Usage Board) entretient le vocabulaire de types DCMI, une liste générale interdisciplinaire de termes recommandés utilisables comme valeurs de l'élément type pour identifier le type d'une ressource. Les termes appartenant au vocabulaire de types DCMI sont appelés termes de vocabulaire.
Text Encoding Initiative (TEI)
Un projet international afin de développer des directives pour la préparation et l'échange de textes électroniques pour la recherche savante ainsi qu'une large gamme d'utilisations dans le secteur des langues. La définition DTD TEI est une définition de type de docuemnt SGML pour coder les travaux littéraires. Pour plus de renseignements, cf. http://www.tei-c.org/
thésaurus
Un vocabulaire structuré composé de noms, de mots et d'autres informations, contenant typiquement des synonymes et/ou des relations hiérarchiques pour des besoins de renvois afin d'organiser un recueil de concepts pour la référence et la récupération. Cf. la norme ANSI/NISO Z39.19-2003 (R1998; ISO 2788) de construction des thésaurus. Un vocabulaire contrôlé de termes ou concepts structurés hiérarchiquement (relations parent/enfant) ou comme équivalences (synonymes), et de termes apparentés (associations). Cf. également les entrées « rubriques » et « glossaire ». Un thésaurus est une taxonomie.
Thesaurus of Geographic Names
Le TGN est un vocabulaire contrôlé contenant environ un million de noms et autres informations à propos de lieux. Il inclut des caractéristiques physiques et des entités administratives, tels que des villes et des pays. Le TGN met l'accent sur les lieux importants de l'art et de l'architecture.
title
L'élément Dublin Core servant à désigner le nom donné à la ressource. Un titre sera typiquement le nom sous lequel la ressource est connue formellement. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
touriste numérique
Un chercheur novice dans l'environnement numérique qui n'a pas connaissance des vocabulaires spécifiques des communautés. Le Dublin Core offre un vocabulaire rudimentaire (ou « pidgin ») pour la découverte d'informations dans l'exploration de nouveaux territoires numériques. Inventé par Ricky Erway au cours de l'atelier Metadata Workshop on Metadata for Networked Images, du 24 au 25 septembre 1996.
type
L'élément Dublin Core servant à désigner la nature ou le type du contenu de la ressource. L'élément type comprend des termes décrivant des catégories générales, des fonctions, des types ou des niveaux d'agrégation du contenu. La pratique recommandé est de sélectionner une valeur dans un vocabulaire contrôlé. Cf. aussi le Guide d'utilisation du Dublin Core.
type de ressource
Cf. type.

U

ULAN
Cf. Union List of Artist Names
Unicode
Un schéma de codage universel conçu pour permettre l'échange, le traitement et l'affichage des principales langues du monde, ainsi que de nombreuses écritures historiques et archaïques. Unicode soutient et favorise une communauté mondiale du calcul multilingue en permettant aux ordinateurs dans une langue de « parler » à d'autres avec une langue différente. C'est une marque déposée d'Unicode, Inc.
Unicode Transformation Format, 8-bit (UTF-8)
Une forme Unicode temporaire qui convient bien à la circulation des données au travers de systèmes non conçus pour Unicode tels que certains seveurs de courrier électronique et certains clients Web. UTF-8 est une solution attrayante pour le stockage de données multilingues sur Internet, qui ne nécessite pas une observation Unicode totale.
Uniform Resource Identifier (URI)
La syntaxe de tous les noms/adresses qui se rapportnent à des ressources sur le World Wide Web. Pour des renseignements au sujet de l'adressage Internet, cf. http://www.w3.org/Addressing/Addressing.html.
Uniform Resource Locator (URL)
Une technique pour indiquer le nom et l'emplacement de ressources Internet. L'adresse URL définit le nom et le type de la ressource ainsi que l'ordinateur, le dispositif et le répertoire où trouver la ressource. L'adresse URL du Dublin Core Metatdata Initiative est <http://dublincore.org/>. Pour des renseignements au sujet de l'adressage Internet, cf. http://www.w3.org/Addressing/Addressing.html.
Uniform Resource Name (URN)
Une adresse URI (nom et adresse d'un objet sur Internet) qui offre une certaine garantie de persistence au-delà de celle associée normalement à un domaine Internet ou un nom d'hôte. Pour des renseignements au sujet de l'adressage Internet, cf. http://www.w3.org/Addressing/Addressing.html.
Union Lists of Artists' Names (ULAN)
Union List of Artist Names. Un vocabulaire contrôlé des noms et renseignements biographiques et bibliographiques d'artistes produit par le Getty Vocabulary Program.
URI
Cf. Uniform Resource Identifier
URL
Cf. Uniform Resource Locator
URN
Cf. Uniform Resource Name
USMARC
Cf. MARC
UTF-8
Cf. Unicode Transformation Format, 8-bit.

V

valeurs appropriées
La pratique recommandée pour un élément ou un qualificatif peut varier avec le contexte. Les définitions peuvent fournir une assistance, d'autres renseignements peuvent se trouver ailleurs dans le « Guide d'utilisation du Dublin Core ».
valeur DSCV
Les valeurs DCSV connaissent deux types de sous-chaînes : les étiquettes et les valeurs. L'étiquette est le nom du type de la valeur et la valeur représente les données en question. Une valeur comprenant des composants, c'est-à-dire une valeur qui a ses propres étiquette et valeur, est appelée une valeur structurée. Une ponctuation complète l'analyse de la valeur DCSV.
valeur de qualificatif
Une valeur de qualificatif se rapporte à une règle de codage, ou bien à un vocabulaire contrôlé, qui aide l'interprétation de la valeur dans la balise de métadonnées. Cf.schéma de codage.
valeur structurée
Cf. Dublin Core Structured Value
vCard
Un standard pour le stockage d'informations à propos d'individus ou d'entreprises. Une carte de visite professionnelle électronique.
Pour plus de renseignements, consultez la page de l'Internet Mail Consortium sur l'échange de données personnelles.
vocabulaire contrôlé (ou normalisé)
Un ensemble préétabli de termes utilisés logiquement et définis avec soin.

W

W3C
Cf. World Wide Web Consortium
Warwick Framework
Une architecture pour l'échange de paquets de métadonnées (ou conteneurs), conçue pour satisfaire au besoin de modèles de métadonnées concurrents, simultanés et complémentaires. Pour plus de renseignements, cf. http://www.dlib.org/dlib/july96/07weibel.html.
Web sémantique
Un terme inventé par Tim Berners-Lee qui envisage le Web futur comme un réseau de données, telle une base de données globale. L'infrastructure du Web sémantique permettrait aux machines comme aux humains de faire des déductions et d'organiser l'information. Les composants architecturaux comprennent la sémantique (la signification des éléments), la structure (l'organisation des éléments) et la syntaxe (la communication). Cf. http://www.w3.org/DesignIssues/Semantic.html
World Wide Web (WWW)
La panoplie des ressources Internet (texte, graphiques, son, video, etc.) accessibles via un navigateur Web.
World Wide Web Consortium (W3C)
Un consortium international de l'industrie fondé en octobre 1994 pour mener le World Wide Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui favorisent son évolution et assurent son interopérabilité. Pour d'autres renseignements, cf. http://www.w3.org/Consortium/.
WWW
Cf. World Wide Web

X

XML
Cf. Extensible Markup Language

Y

Z

Z39.50
Une norme NISO d'un protocole de la couche application pour la récupération d'information, spécialement conçu pour faciliter la récupération sur des serveurs répartis. http://lcweb.loc.gov/z3950/agency

Les projets du Dublin Core

Les standards de métadonnées apparentés

AGLS (Australian Government Locator Service)
Un ensemble de 19 éléments fondés sur le Dublin Core que les services et organismes du gouvernement australien peuvent utiliser pour améliorer la visibilité et l'accessibilité de leurs services sur Internet.
EAD (Encoded Archival Description)
Une définition de type de document (DTD) SGML qui représente une méthode hautement structurée pour créer des instruments de recherche pour le regroupement des documents d'archives ou manuscrits. Le standard est suivi par le service « Network Development and MARC Standards Office » de la Bibliothèque du Congrès en partenariat avec la société des archivistes américains. Pour plus de renseignements, cf. http://lcweb.loc.gov/ead/.
GILS (Global Information Locator Service)
Le GILS adopte des standards libres pour mettre en œuvre une recherche à travers des localisateurs (N.d.T. locators) d'information divers et décentralisés pour retourner les références de toutes sortes de ressources d'information électroniques ou non électroniques. Les localisateurs sont mis en œuvre comme une sémantique commune afin de caractériser les ressources d'information, c'est-à-dire une sémantique de métadonnées communes. Anciennement connu sous le nom de « Government Information Locator Service »
IEEE LOM (Institute of Electrical and Electronics Engineers. Learning Object Metadata)
Un standard développé conjointement par les organisations IMS, IEEE, ARIADNE et ADL/SCORM pour décrire, échanger, gérer, localiser et évaluer les objets pédagogiques (N.d.T. learning objects), c'est-à-dire un contenu éducatif, dans un format numérique ou non numérique. Le standard préliminaire daté du 15 juillet 2002 comprend 9 catégories de métadonnées : general, life-cycle, meta-metadata, educational, technical, rights, relation, annotation et classification. Il inclut une correspondance avec le Dublin Core Simple (Annexe B, p. 44)
IMS (Instructional Management Systems)
Une spécification développée par EDUCAUSE (anciennement EDUCOM), un consortium d'institutions d'éducation supérieure et de vendeurs des États-Unis, pour la découverte et la description d'objets pédagogiques. La spécification couvre un grand éventail d'activités liées à l'apprentissage en ligne, par exemple le balisage du vocabulaire, le projet d'apprentissage, le conditionnement du contenu, les coordonnées de l'apprenant. Elle forme la base de la norme IEEE LOM (Learning Object Metadata). La spécification contient les noms, définitions, types de données et longueurs de champs des éléments et définit une structure conceptuelle des métadonnées.
INDECS ( Interoperability of Data in D-Commerce Systems)
Une norme qui traite de la gestion des droits de propriété intellectuelle et des droits de transactions pour tous les médias. Des éléments conçus pour faciliter l'échange d'informations légales entre des normes spécifiques à des domaines.
MARC (Machine-Readable Cataloging Record)
Les formats MARC constituent des standards pou la représentation et la communication d'informations bibliographiques et apparentées (administration compétente, fonds de bibliothèque, classification, information communautaire) dans une forme lisible par une machine. Le standard MARC 21 est né de l'harmonisation des anciens standards nationaux USMARC et CAN/MARC, et c'est devenu un standard international. MARC21 est une mise en œuvre de la norme ANSI Information Interchange Format (ANSI Z39.2) et sa contrepartie internationale Format for Information Exchange (ISO 2709). Le standard UniMARC, conçu à l'origine pour la conversion entre des formats nationaux, est mainteant adopté par quelques pays en tant que standard national.
METS (Metadata Encoding & Transmission Standard
Un standard de codage de métadonnées descriptives, administratives et structurelles dans une bibliothèque numérique, exprimé à l'aide du langage de schéma XML du World Wide Web Consortium. Le standard est suivi par le service « Network Development and MARC Standards Office » de la Bibliothèque du Congrès et est développé en tant qu'initiative de la fédération des bibliothèques numériques (Digital Library Federation).
MODS (Metadata Object Description Schema)
Destiné à porter des données sélectionnées dans des enregistrements MARC 21 existants ainsi qu'à permettre la création d'enregistrements de descriptions de ressources originaux. Le schéma inclut un sous-ensemble de champs MARC et utilise des étiquettes fondées sur le langage au lieu d'étiquettes numériques, en regroupant parfois des éléments du format bibliographique MARC 21.
ONIX (ONline Information eXchange)
Développé les éditeurs de livres pour l'échange d'informations du commerce du livre entre les éditeurs et les grossistes, les librairies et librairies en ligne de détail, les autres éditeurs et tous ceux impliqués dans la chaîne logistique. Des standards sont également développés par les éditeurs pour les périodiques. Une correspondance entre ONIX et MARC existe afin de faciliter l'échange de contenu depuis les éditeurs vers les services de catalogage des bibliothèques. Se compose de plus de 236 éléments.
SCORM (Sharable Content Object Reference Model)
Des standards de métadonnées pour l'apprentissage en ligne promus par l'ADL (Advanced Distributive Learning Initiative). Cf. IEEE LOM

Remerciements

La création de ce glossaire a nécessité la consultation de nombreuses sources :

BIBLINK: Objectives, Scope and Glossary

Clement, Gail and Peter Winn. A user guide for simple Dublin Core: glossary (draft). Mis à jour le 05/12/99.

Baca, Murtha, ed. Introduction to metadata: glossary. Version 2.0
http://www.getty.edu/research/institute/standards/intrometadata/index.html

Caplan, Priscilla. Metadata Fundamentals for all Librarians. Chicago: American Library Association, 2003.

Lanzi, Elisa. Introduction to vocabularies: enhancing access to cultural heritage information. Los Angeles: Getty Information Institute, 1998. Mis à jour par Patricia Harpring, 2000.
http://www.getty.edu/research/institute/vocabulary/introvocabs/

Moen, William. An Overview of Z39.50, Supplemented by a Case Study of Implementing the Zebra Server Under the Linux Operating System
http://www.unt.edu/wmoen/Z3950/GIZMO/appendix_d.htm

Schemas glossary
http://www.schemas-forum.org/related/glossary.html

Smith, Allison. Terms commonly used in authority control and thesaurus construction. Word document provided to DC-general listserv.

Autres glossaires utiles

Digital Library Initiative at the Univerisity of Illinois at Urbana-Champaign.

UKOLN Glossary

The online edition of Digital Libraries, by William Arms, (c) 2000 MIT Press, mis à jour avec des ajouts par l'auteur.

Glossary Web Thesaurus Compendium. Fournit une liste de thésaurus par ordre alphabétique et par sujet. Offre des liens vers les documents apparentés et les logiciels de construction de thésaurus.